Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche avec plusieurs mots ou chaines de lettres : EXEMPLESJEUX et  PASSE-TEMPS. Punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.  Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.                    &nb... Lire la suite >>
Search results: 5
Search time counter: 0.0678s

imperfections

L'idée du bonheur - argumentais-je - ne tenait qu'à condition que personne n'arriverait jamais à être heureux.

Auteur: Pombo Alvaro

Info: Du côté des femmes, p. 247

[ nécessaires ] [ défauts ] [ nécessité ]

Commenter

Commentaires: 0

épreuves

Nous ne trouvons aucune vraie satisfaction ou bonheur dans la vie sans obstacles à conquérir ou buts à réaliser.

Auteur: Maxwell Maltz

Info: Communication Bulletin for Managers & Supervisors June 2004

[ nécessaires ]

Commenter

Commentaires: 0

barrières

Il faut des frontières à tout, même à la liberté, si tu ne veux pas sombrer dans la négation de ton identité, dans un non-lieu par lequel tu seras inévitablement agressée.

Auteur: Schoucair Hyam Yared

Info: Tout est halluciné

[ nécessaires ]

Commenter

Commentaires: 0

difficultés

Si le monde existe précisément tel qu'il est, c'est pour que tu puisses porter ces jugements. Si l'état du monde était parfait, ton processus vital de création du Soi serait terminé. Il prendrait fin. S'il n'y avait plus de litiges, la carrière d'un avocat se terminerait demain. S'il n'y avait plus de maladies, la carrière d'un médecin se terminerait demain. S'il n'y avait plus de questions, la carrière d'un philosophe se terminerait demain.

Auteur: Walsch Neale Donald

Info: Conversations avec Dieu, Intégrale

[ nécessaires ] [ incarnation ] [ initiatique ] [ contrastes ]

Commenter

Commentaires: 0

beaux-arts

L’art existe parce que le monde n’est pas parfait. L’art ne résout aucun des problèmes du monde. Il exprime la peine, la beauté, les difficultés… Prenez les peintures florales de Manet, par exemple. Eh bien, elles me touchent au plus haut point. Tout comme la danse contemporaine m’émeut et me bouleverse de façon extraordinaire, au point que les larmes me montent aux yeux et que je me sens soudain heureux d’être en vie, même dans le monde de N°45*. C’est à cela que sert l’art. Les livres n’arrêtent pas les balles, n’empêchent pas les bombes d’exploser, ne nourrissent pas les enfants qui meurent de faim… Mais les livres nourrissent l’âme, et cette nourriture est essentielle.

Auteur: Auster Paul

Info: In Revue America, N°4 : De la violence en Amérique par Stephen King de François Busnel. *N°45 : C’est ainsi que Paul Auster appelle Donald Trump "parce qu’il ne veut plus prononcer son nom"

[ nécessaires ]

Commenter

Commentaires: 0