Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLESPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une recherche complexe... Lire la suite >>
Résultat(s): 9
Temps de recherche: 0.0338s

néolibéralisme

La ville était maintenant une sorte de truc rafistolé, moribond, mais pas encore tout à fait immobile. Une ville sans industrie ni futur. Post-grève. Post-industrielle. Post-tout.

Auteur: Martyn Waites

Info: Né sous les coups

[ Angleterre ] [ années 80 ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

néolibéralisme

L’égoïsme existait bien avant Ayn Rand. Son point de vue n’était pas nouveau, mais, pour les gens de droite, son apport essentiel est une justification philosophique et morale à leurs actions.

Auteur: Cunningham Darryl

Info: L'ère de l'égoïsme : Comment le néolibéralisme l'a emporté

[ légitimé ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

néolibéralisme

Paradoxalement, ceux qui font appel aux valeurs familiales vantent aussi les merveilles d'un marché non réglementé sans observer les liens culturels subtils entre la famille qu'ils cherchent à réglementer et un marché qu'ils veulent libre.

Auteur: Arlie Russell Hochschild

Info:

[ sociologie ]

Commenter

Commentaires: 0

néolibéralisme

Jusqu'alors, la gestion gouvernementale avait toujours été entendue comme une pratique au service d'une politique publiquement débattue. Mais puisque cette politique s'est laissée renverser par cette pratique au point de s'effacer à son profit, il convient de dire de la gouvernance qu'elle prétend à un art de la gestion pour elle-même.

Auteur: Deneault Alain

Info: Gouvernance : Le management totalitaire

[ gouvernement ] [ dictature ]

Commenter

Commentaires: 0

néolibéralisme

Dire que la technocratie spéculative actuelle ne s’appuie pas sur la terreur policière pour asseoir son pouvoir ne permet pas d’en conclure qu’elle ne se fonde sur aucune coercition. Celle-ci prend la forme d’une normalisation des comportements individuels pour obtenir de la performance, servir le projet économique et atteindre les objectifs prescrits.

Auteur: Gomez Pierre-Yves

Info: Interviewé par Thibault Isabel sur l'inactuelle.fr

[ big brother ] [ standardisation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

néolibéralisme

Aujourd'hui, nous en sommes à un nouveau contrat qui aligne d'un côté l'hyperbourgeoisie et, de l'autre, non plus le producteur mais le consommateur prolétarisé. Et ce que l'hyperbourgeoisie signifie alors, ce n'est plus "Travaille pendant que je m'occupe des arts", c'est : "Consomme et regarde bien comment, moi, je jouis. Et tâche donc d'en faire autant, dans la mesure de tes moyens !"

Auteur: Dany-Robert Dufour

Info: La Cité perverse : Libéralisme et pornographie, p. 36

[ consumérisme ] [ vingt-et-unième siècle ]

Commenter

Commentaires: 0

néolibéralisme

Dans le pays que dirigeait dorénavant le gouvernement de Blair, le gouffre entre les riches et les pauvres n’avait jamais été aussi profond. Des infrastructures ferroviaires dans un état de délabrement irréversible. La crise de l’éducation. Du logement. De la santé. Des aides sociales. Les financements coupés. Jamais rétablis.
L’héritage de Thatcher : des bombes à retardement qui explosaient partout dans le pays.
Dix-sept ans de sous-financement délibéré par les conservateurs.
Cinq ans d’inertie du New Labour.
Une combinaison…

Auteur: Martyn Waites

Info: Né sous les coups

[ gauche-droite ] [ déséquilibre ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

néolibéralisme

Pour Kondratieff, la capacité du capitalisme à se renouveler était l’élément essentiel de sa pérennité.
Certes. Dans une large mesure, c’est vrai. Mais d’autres facteurs apparaissent au moins aussi déterminants dans la victoire du capitalisme financier moderne : la libre spéculation, la capacité à s’endetter presque sans fin, les marchés ultra-dominateurs, l’insensibilité aux bêtises à répétition des économistes, la justice très accommodante, les élites autoreproductibles, le mépris des frontières ; le tout assaisonné d’une bonne dose de cynisme et d’une absence fondamentale de scrupules.

Auteur: Bouchard Jean-François

Info: L'éternelle truanderie capitaliste

[ pouvoir ] [ verticalité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

néolibéralisme

Il devrait être considéré comme un nouveau stade du capitalisme, se caractérisant par : l’extension implacable du champ de l’économie à toutes les sphères de la société ; la demande toujours plus importante de critères techno-scientifiques permettant de rendre compte des processus décisionnels dans les sphères politique et sociale ; le renforcement des principes utilitaristes que sont le choix, l’efficacité et la maximisation des profits ; l’aggravation exponentielle des incertitudes sur le marché du travail ; une instabilité économique toujours plus importante et une compétition sur le marché toujours plus vive ; la multiplication des décisions impliquant des risques et le renforcement des processus de flexibilisation et de décentralisation organisationnelles ; la marchandisation croissante des dimensions symboliques et immatérielles, incluant les identités, les sentiments et les styles de vie ; la consolidation d’un ethos thérapeutique plaçant la santé émotionnelle comme le besoin d’accomplissement personnel au cœur du progrès social et des interventions institutionnelles.

Auteur: Illouz Eva

Info: Happycratie, p. 76

[ défini ] [ mondialisation ] [ anti-étatisme ] [ finances nomades ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel