Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths. CROWFUNDING.  Exemples.  Punchlines.  Jeux et Passe-temps.  Chaines.  Humour.  RépartiesFemnmes, etc.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.      &nbs... Lire la suite >>
Search results: 11
Search time counter: 0.1159s

femmes-par-hommes

Au fond, vois-tu, c'est l'aveugle et imaginative innocence des femmes qui fait de l'homme leur pire ennemi...!

Auteur: Kobo Abe

Info: La Femme des sables

[ naïves ] [ proies ]

Commenter

Commentaires: 0

légende

Aux confins des temps, alors que les hommes commençaient à poser leurs émotions et leur volonté sur des parchemins ou des tablettes encore naïves, ils libérèrent la plus puissante magie, celle de la création.

Auteur: Combelles Anna

Info: La complainte d'Irwam

[ genèse ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Je disais un jour à une femme qui se plaignait d'un infidèle : "La plus charmante femme du monde finit toujours par s'apercevoir que la première venue a un avantage sur elle, c'est d'être une autre."

Auteur: Karr Alphonse

Info: Sous les orangers, M. Lévy frères 1859 <p.22>

[ femmes-par-hommes ] [ naïves ]

Commenter

Commentaires: 0

limitation

L'être humain ne dispose pas d'une grande capacité de penser ; même le plus intellectuel et le plus cultivé des hommes voit le monde et sa propre personne à travers un prisme de formules très naïves, simplificatrices, qui travestissent la réalité.

Auteur: Hesse

Info: Le loup des steppes

[ intelligence ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Nous autres femmes, poursuivait sa mère en pleurant, nous sommes très naïves. Notre coeur est sans cesse en attente, nous sommes sans cesse en manque d'amour. Il suffit que quelqu'un nous parle d'amour pour que nous le suivions tête baissée, sans plus penser à rien.

Auteur: Huy Thiêp Nguyên

Info: Conte d'amour un soir de pluie, éditions de l'aube

[ pensée-de-femme ]

Commenter

Commentaires: 0

horizon

Car les questions vraiment graves ne sont que celles que peut formuler un enfant. Seules les questions les plus naïves sont vraiment de graves questions. Ce sont les interrogations auxquelles il n'est pas de réponse. Une question à laquelle il n'est pas de réponse est une barrière au-delà de laquelle il n'y a plus de chemins. Autrement dit : ce sont précisément les questions auxquelles il n'est pas de réponse qui marquent les limites des possibilités humaines et qui tracent les frontières de notre existence.

Auteur: Kundera Milan

Info: L'insoutenable légèreté de l'être, p.201, Folio no2077

Commenter

Commentaires: 0

fanatique

Une conviction est la croyance d'être, sur un point quelconque de la connaissance, en possession de la vérité absolue. Cette croyance suppose donc qu'il y a des vérités absolues ; en même temps, que l'on a trouvé les méthodes parfaites pour y parvenir ; enfin que tout homme qui a des convictions applique ces méthodes parfaites. Ces trois conditions montrent tout de suite que l'homme à convictions n'est pas l'homme de la pensée scientifique ; il est devant nous à l'âge de l'innocence théorique, il est un enfant, quelle que soit sa taille. Mais des siècles entiers ont vécu dans ces idées naïves, et c'est d'eux qu'ont jailli les plus puissantes sources de force de l'humanité.

Auteur: Nietzsche Friedrich

Info: Humain, trop humain, 1878-1879, Oeuvres I, Robert Laffont, Bouquins 1990 <630 p.687>

Commenter

Commentaires: 0

exister

Tout jeune déjà, en un temps comme le nôtre, temps de vérités périclitantes et de vérités abusives, oppressives même, tout ce que je savais sur moi-même, avec certitude, c'était juste mon nom. Dès lors, chaque fois que je me trouvais face à des inconnus, à des personnes en quête d'un conseil ou d'une suggestion et assez naïves ou inconscientes pour s'adresser à moi, je me faisais tout petit et, avant toute chose, je le déclinais avec fierté. Toujours suivi d'un silence, histoire de le mettre en valeur.
Et à chaque fois, j'étais confronté à la même réaction :
"Oui, d'accord, mais ce n'est pas tout !" me semblait-il entendre.
Et à chaque fois, la même stupéfaction :
"Comment ça, ce n'est pas tout ? Ce n'est déjà pas si mal !

Auteur: Attinelli Lucio-Maria

Info: Paradis d'orages, Fayard, 2003, pp. 12-13

[ enfance ] [ naïveté ] [ littérature ]

Commenter

Commentaires: 0

introspection

La philosophie correctement appréhendée est l'articulation dans la pensée des préoccupations les plus profondes d'un homme. Ces problématiques sont traditionnellement appelées réalité, vérité, ou le bien, ceci signifiant bien naturellement que peu de gens souhaitent sérieusement devenir des êtres irréels, frauduleux ou faux avec eux-mêmes... L'histoire de la philosophie est alors l'histoire des choix les plus profonds des hommes. S'ils en parlent comme si une vérité simple et littérale était en jeu, était exposée, que certains l'ont approchée et d'autres s'en sont éloigné, ou qu'il y ait une ligne simple de progrès général, il peut être possible de comprendre ces revendications naïves avec charité. Vu sous l'angle autobiographique, nous n'y voyons pas plus de progrès ou de développement que ce qu'ont peut voir parmi les diverses âmes desquelles sortent les confessions les plus profondes.

Auteur: Earle William

Info: Public Sorrows and Private Pleasures, Philosophy as Autobiography, pp. 173?174, Indiana University Press, 197

[ singularité ] [ inconscient collectif ]

Commenter

Commentaires: 0

Internet

Avec Internet vint l'usage des "like".
Au-delà d'une lecture devenue plus rapide et superficielle, qui a fait perdre de la continuité dans les raisonnements et les développement, on sait maintenant que les objets les plus "likés" (phrases, photos, articles ou films) le sont pour plusieurs raisons. Certaines énervantes, d'autres amusantes, à l'instar des anciens films de cul en vidéo (ou VHS) où les scènes les plus chaudes montraient une forte usure de la bande (d'où altération de l'image, au grand dam de l'utilisateur monomane)...
Statistiques souvent déprimantes puisque très proches du panurgisme d'un audimat aux pulsions naïves et formatées par le consumérisme de masse et à sa perméabilité aux modes grégaires, rassurantes et convenues... "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule ?" Cette phrase de Guillaume Musso étant par exemple la citation préférée sur babelio "depuis la nuit des temps".
Il y a un autre mécanisme, moins décelable mais très en vogue ; la contre-affaire... Je "like" tes interventions et tu "like" les miennes, OK ?... D'où le développement de petits cénacles - forts sympathiques par ailleurs - qui en se soutenant font parfois monter en neige de choses insignifiantes.
Il y a aussi les petits malins qui vous vendent des "like" ou des "clicks", afin de faire monter l'audience de votre site ou de vos interventions, action mue en général plus par simple gloriole que par souci mercantile.
L'effet temporel peut aussi jouer un rôle important. Exemple : après les attentats de Paris en octobre 2015 les surfeurs plébiscitèrent les citations condamnant violence, fanatisme et religion.
On pourrait aussi parler des stratégies de guérilla marketing et autres recettes pour "faire le buzz" sur le web. Inutile. Sur le Web comme dans la vie réelle, on retrouve principalement un monde d'apparences et d'effets miroirs.

Auteur: Mg

Info: 13 juin 2015

[ magouilles ] [ cooptation ]

Commenter

Commentaires: 0