Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths.   EXEMPLESJEUX et PASSE-TEMPSCHAINESPUNCHLINESHUMOURREPARTIESFEMMES. ETC.          ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.             ... Lire la suite >>
Search results: 11
Search time counter: 0.1582s

cancres

C'est le cerveau qui donne les ordres et les autres parties sont obligées d'obéir.

Auteur: Internet

Info: Perles d'élèves

[ sciences ]

Commenter

Commentaires: 0

ruche

Les abeilles sont obligées d'effectuer dix millions de voyages afin de rapporter suffisamment de nectar pour faire une livre de miel.

Auteur: O'Toole C.

Info:

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-hommes

Il y a un truc que je ne comprends pas chez les femmes. Pourquoi est-ce qu'elles se sentent obligées d'assortir leurs sous-vêtements ?

Auteur: Williams Robin

Info:

[ question ] [ humour ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-hommes

Je crois que d'une manière générale les femmes croient plus à la réalité que les hommes.
"Elle sont bien obligées"
Hurle en arrière plan l'âme du monde.

Auteur: Mg

Info: 29 fév. 2016

[ pragmatiques ] [ concret ] [ réel ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Avant les femmes avaient le temps de faire des tartelettes et étaient obligées de simuler leurs orgasmes. Aujourd'hui, nous réussissons les orgasmes mais nous sommes obligées de simuler les tartelettes.

Auteur: Pearson Allison

Info: Je ne sais pas comment elle fait

[ cuisine ] [ sexe ] [ comédie ] [ évolution ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-entre-elles

Les autres femmes ont du mal à être sincères, avec ça. C’est comme l’excision, la maternité – les meufs se sentent obligées d’être celles qui vérifient que toutes les autres y passent.

Auteur: Despentes Virginie

Info: Vernon Subutex, tome 3

[ vérificatrices ]

Commenter

Commentaires: 0

vacheries

Remarquable que, 40 ans après sa mort, quelques têtes creuses pavloviennes nourries à l'universitaire frelaté quand ce n'est pas à quelques variants du stalinisme, se croient encore obligées de cracher sur André Breton. Et qui sera le premier crétin à nous ressortir "Pape du Surréalisme" ? A vos claviers !

Auteur: Internet

Info: critique d'un article de Sorin

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Plus qu’un désir de s’approprier, par transfert, une virilité fantasmée, c’est plutôt une manière de se rêver absolument femme, reconnue comme telle et pourtant aimée comme individu, comme personne, hors des ritualisations et des convenances obligées. Être aimée d’un homosexuel, c’est être superbement "choisie" : un comportement qui s’accorde bien avec les tendances à la mégalomanie, évidentes chez Marguerite Yourcenar.

Auteur: Savigneau Josyane

Info: Marguerite Yourcenar, Paris, Gallimard, 1990, p. 173. Il est question ici d’André Fraigneau, des éditions Grasset, homosexuel lui aussi, qui appréciait "le talent et la tenue" des œuvres de Yourcenar et qui, pendant plusieurs années, joua un rôle-clef dans la carrière et la vie privée de la jeune femme, qui se consumait pour lui d’un amour impossible. Nous étions au début des années 30.

[ homosexuels ] [ passion ] [ platonique ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Autrefois, beaucoup d'hommes dominaient les femmes dans le mariage. Or, malgré une acceptation beaucoup plus large des femmes comme ouvrières, les hommes dominent anonymement les femmes en dehors du mariage. Le patriarcat n'a pas disparu; Il a changé de forme. Dans l'ancienne forme, les femmes étaient obligées d'obéir à un mari autoritaire dans l'intimité d'un mariage injuste. Dans la nouvelle forme, la mère célibataire travailleuse est économiquement abandonnée par son ancien mari et ignorée par une société, patriarcale dans son ensemble.

Auteur: Arlie Russell Hochschild

Info: The Second Shift: Working Families and the Revolution at Home

[ inégalités ] [ usa ]

Commenter

Commentaires: 0

Saint-Sylvestre

(...) Je déteste le nouvel-an. Je veux que chaque matin soit pour moi une année nouvelle. Chaque jour je veux faire les comptes avec moi-même, et me renouveler chaque jour. Aucun jour prévu pour le repos. Les pauses je les choisis moi-même, quand je me sens ivre de vie intense et que je veux faire un plongeon dans l'animalité pour en retirer une vigueur nouvelle. Pas de ronds-de-cuir spirituels. Chaque heure de ma vie je la voudrais neuve, fût-ce en la rattachant à celles déjà parcourues. Pas de jour de jubilation aux rimes obligées collectives, à partager avec des étrangers qui ne m'intéressent pas.

Auteur: Gramsci Antonio

Info: 1er janvier 1916 sur l'Avanti

[ dénigrement ] [ tradition ] [ fête ] [ ennui ]

Commenter

Commentaires: 0