Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.         ... Lire la suite >>
Search results: 12
Search time counter: 0.2387s

manie

En général, les thérapeutes s'opposent à toute concession aux obsessions. Mais les obsessions, chez les enfants autistes, sont souvent un moyen de diminuer l'excitation d'un système nerveux hyperactif.

Auteur: Temple Grandin

Info: Ma vie d'autiste, p.146

[ thérapie ] [ hantise ] [ refuge ]

Commenter

Commentaires: 0

folie

J'aimerais perdre la raison à une seule condition : avoir la certitude de devenir un fou gai et enjoué, sans problèmes ni obsessions, hilare du matin au soir.

Auteur: Cioran Emil

Info: Sur les cimes du désespoir, Oeuvres, Quarto Gallimard 1995 <p.31>

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

[...] Ce ne sont ni les métiers ni le milieu social qui déterminent une rencontre, mais des obsessions qui convergent et se nourrissent mutuellement. Ainsi la toile des amitiés grandit [...]

Auteur: Mégevand Matthieu

Info: La bonne vie

[ affinités ] [ contact ]

Commenter

Commentaires: 0

spécialisation

Les adultes autistes de haut niveau qui sont capables de vivre de façon autonome et de garder un emploi stable font souvent un travail dans le même domaine que les obsessions de leur enfance.

Auteur: Temple Grandin

Info: Ma vie d'autiste, p.197-198

[ handicap ]

Commenter

Commentaires: 0

sérendipité

L'histoire des théories cosmiques peut s'intituler, sans exagération, histoire des obsessions collectives et des schizophrénies contrôlées ; et certaines des plus importantes découvertes individuelles se sont faites d'une manière qui rappelle beaucoup moins les performances d'un cerveau électronique que celles d'un somnambule.

Auteur: Koestler Arthur

Info: Les somnambules : essai sur l'histoire des conceptions de l'univers

[ tâtonnement ]

Commenter

Commentaires: 0

psychanalyse

Freud n'est pas un homme de science, il n'a rien produit qui relève de l'universel, sa doctrine est une création existentielle fabriquée sur mesure pour vivre avec ses fantasmes, ses obsessions, son monde intérieur, tourmenté et ravagé par l'inceste. Freud est un philosophe, ce qui n'est pas rien, mais ce jugement, il le récusait avec la violence de ceux qui, par leur colère, posent le doigt au bon endroit : le lieu de la douleur existentielle.

Auteur: Onfray Michel

Info: Le crépuscule d'une idole

[ égoïsme ]

Commenter

Commentaires: 0

claustrophobie

(...) le mur est le plus épouvantable instrument de violence existant. (...) Il n'y a rien qui vous tue comme un mur. Le mur fait la paire avec des obsessions internes, des choses humaines, aussi anciennes que la peur. Malgré les apparences, le mur n'est pas fait pour agir sur votre corps ; si vous ne le touchez pas, il ne vous touche pas. Il est conçu pour agir sur la conscience. Parce que le mur n'est pas une chose qui fait mal ; c'est une idée qui fait mal. Il vous détruit sans même vous effleurer.

Auteur: Bonvissuto Sandro

Info: Dedans

[ paroi ] [ barrière ]

Commenter

Commentaires: 0

vantard

De toute façon la mort ne me fait pas peur ! En fait, je n'ai peur de rien ! J'arrive à raisonner avant d'avoir peur, c'est pour ça. Je le fais toujours... La psychologie explique que les fantômes sont des hallucinations créées par le subconscient... On a prouvé que les ovnis venaient de la combustion de plasma... Et les malédictions sont des sortes de placebos mineurs qui fonctionnent grâce aux obsessions des gens ! La mort c'est pareil ! On en a peur, parce qu'on ne sait pas ce qui arrive après... Après la mort, on se transforme en protéines, c'est tout...

Auteur: Fujisawa Tôru

Info: Great Teacher Onizuka, tome 1, Tome 8, Leçon 65

[ matamore ]

Commenter

Commentaires: 0

psychologie

Les émotions peuvent surpasser les motifs fondamentaux les plus puissants qui animent nos vies : faim, sexe et volonté de survivre. Les gens ne mangeront pas s'ils estime la seule nourriture disponible est dégoûtante. Ils peuvent même mourir, même si d'autres peuvent voir la même nourriture comme appétissante. L'émotion triomphe de la puissance de la faim ! Une personne pourra très bien ne jamais tenter de contact sexuel à cause de l'interférence de la peur ou du dégoût, ou peut peut en arriver à ne jamais accomplir d'acte sexuel. L'émotion triomphe de la libido ! Et le désespoir peut même submerger la volonté de vivre, motivant un suicide. Les émotions triomphent de la volonté de vivre !

Auteur: Ekman Paul

Info: Emotions Revealed: Recognizing Faces and Feelings to Improve Communication and Emotional Life

[ émoi ] [ obsessions ]

Commenter

Commentaires: 0

science-fiction

Mon nom est imprononçable, ainsi que celui du monde d'où je viens et l'apparence que je revêt masque mon corps véritable qui ne pourrait que vous inspirer que l'horreur et le dégoût.

Ça c'est l'étranger qui vient en paix, au nom de la Confédération Galactique ou de la principauté de Deneb.

L'étranger, l'extraterrestre, le "bug-eyed monster", le galactique.

Au début du siècle, Wells importait ses "BEMs" de Mars, tout gonflés de vilains projets de mégalomanes. Plus tard, Bradbury s'arrangea pour que les descendants pavent pour leurs ancêtres. Les fragiles créatures cristallines qu'étaient ses martiens éclatèrent comme boules de Noël à la seule approche des terriens.

Plus loin Van Vogt découvrit Zorl, assoiffé de potassium, et Ixtl, qui dérivait dans le vide, atrocité écarlate qui pondait ses œufs dans le ventre des astronautes.

Pour Clifford Simak, en général, ceux d'ailleurs sont souvent de timides apôtres de bonté voyageant sur les chemins de la lumière, guides moins discrets, puissants et lointains que les maîtres secrets de 2001.

Pour Dick, ils ont l'aspect de nos obsessions, ce sont les éléphants noirs de notre schizophrénie.

Humanoïdes blonds et beaux de Vénus, gnomes vampires de Mercure, doux mammifères géants, féroces arthropodes, enchevêtrements insensés de tentacules, bulles violettes, membrane palpitant à la surface d'un astéroïde désolé, nuage de gaz complexe flottant entre les étoiles et buvant nos émotions...Ils ont toujours été présents dans la SF comme dans l'inconscient de l'homme.

"Ceux d'ailleurs", ennemis ou grands-frères que nous rêvons et craignons tellement de rencontrer un jour, que nous avons déjà commencé à les créer.

Auteur: Internet

Info: Marginal, tome 3 : Ceux d'ailleurs, introduction à l'anthologie "Ceux d'Ailleurs" parue dans la collection "Opta" en 1974

[ aliens ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel