Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  EXEMPLESPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Résultat(s): 11
Temps de recherche: 0.0489s

matérialité

La lettre n’est pas pure et simple transcription du son. Il y a un autre ordre, un supplément : ce qui de la lettre fait bord et littoral en s’inscrivant et qui ne se lit pas [...].

Auteur: Julien Philippe

Info: Dans "Pour lire Jacques Lacan", page 152

[ lituraterre ] [ écrit ] [ origines ] [ signes ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

mystère

Que la réalité naturelle soit assumée plutôt qu'expliquée n'est pas une preuve de l'existence d'un créateur.
Introduire Dieu comme notion explicative ne fait que déplacer la question : pourquoi un tel dieu existerait-il ?
Il est possible que l'univers existe sans explication.

Auteur: Drees Willem B.

Info: In Victor J. Stenger : Has Science Found God?: The Latest Results in the Search for Purpose in the Universe, Chapter Seven (p. 163) Prometheus Books. Amherst, New York, USA. 2003

[ sciences ] [ origines ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

question

Pourquoi ce besoin angoissé de cause ? On se trouve ainsi ramené aux sources de l’étonnement schopenhauérien, mais les termes de la question se sont inversés : on ne se demande plus pourquoi il y a un monde, mais d’où provient le besoin de lui attribuer une cause.

Auteur: Rosset Clément

Info: Schopenhauer, philosophe de l'absurde

[ origines ]

Commenter

Commentaires: 0

sources

La psychanalyse est un produit aussi purement occidental que le Zen est oriental. C’est l’enfant de l’humanisme et du rationalisme de l’Occident et de cette quête romantique des forces sombres qui échappent au contrôle de la raison, née au XIXe siècle. En remontant beaucoup plus haut, on peut trouver comme ancêtres à cette approche thérapeutico-scientifique de l’homme, la sagesse grecque et l’éthique hébraïque.

Auteur: Fromm Erich

Info: Dans "Bouddhisme Zen et psychanalyse", page 85

[ origines philosophiques ] [ Asie-Europe ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

démarrage

Ainsi, en 1644, John Lightfoot [...] a-t-il recours aux textes de la Bible pour conclure que la création à commencé le matin du 17 septembre 3938 avant Jésus-Christ, à neuf heure.
Six ans plus tard, en 1650, James Usher, [...], élabore son propre système de chronologie et propose pour date de la création celle du 23 octobre 4004 avant Jésus-Christ ; vers neuf heures du soir, tient-il à préciser.

Auteur: Arnould Jacques

Info: L'abbé Breuil, le pape de la préhistoire

[ origines ] [ religion ] [ humour ]

Commenter

Commentaires: 0

genèse

Au commencement il y eut une interruption sous la forme d’un beuglement tonitruant mais bon enfant :
"Ouvrez-moi votre fichue porcherie ou j’enfonce ces foutues portes !"
Il y eut un vacarme inquiétant et un tambourinement sur le portail bouclé de la porcherie – pardon, de l’Institut. Il y eut une nouvelle sommation horrifiante, suivie d’un grand éclat de rire que nous ne pouvons décrire que comme à faire cailler le sang et incroyablement courtois et amusé en même temps. On entendit un bruit… et une explosion…
Mais une interruption peut-elle survenir au commencement ? La question est profonde et mérite considération.

Auteur: Lafferty Raphaël Aloysius

Info: Dans "Autobiographie d'une machine Ktistèque", page 13

[ parodie ] [ origines ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

généalogie

Comme vous avez deux parents, quatre grands-parents, huit arrière-grands-parents, etc., et comme les générations sont séparées d’environ vingt-cinq ans, ce qui fait quatre générations par siècle, nous sommes amenés à conclure qu’en quarante mille générations vous auriez 2^40 000 ancêtres. Ce nombre est de loin supérieur au nombre total d’individus ayant jamais existé. Il dépasse très largement les estimations les plus radicales faites par les anthropologues qui ont évalué la population humaine d’il y a un million d’années. Si nous supposons que nos ancêtres vivaient il y a 10 000 ans, ce calcul ne signifie qu’une seule chose : un grand nombre de vos ancêtres paternels, sinon tous, ont été les mêmes que ceux de votre mère.

Auteur: Margulis Lynn

Info: Dans "L'univers bactériel", page 248

[ origines ] [ temps long ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

science-fiction

"Il a fallu des centaines de milliers d'années à l'homme pour prendre le pouvoir sur terre, il ne faudra aux ordinateurs que quelques heures."
Voilà une idée d'être humain parano, une pensée raisonnable et distanciée comprend vite que les machines ont cette différence avec les hommes. Le sens du temps. No stress.
Donc pour une forme de conscience à base de silicium, surtout lorsqu'elle commence à exister (aussi mystérieuse que l'apparition de la vie elle-même ?) la notion de vitesse ne se présente pas de cette manière.
Ce processus de prise de pouvoir par les machines, bien engagé déjà, doit donc d'être envisagé de l'autre bout de la lorgnette : celui de la dépendance et de l'abâtardissement progressif d'un humain qui tombera finalement comme un fruit mûr. On aura alors vécu le plus beau des fondus enchainés. Celui de la dégénérescence de bipèdes sans poils, happés petit à petit par la flamme de la bougie paresse-bêtise-abrutissement-réchauffement climatique, etc... Pour être remplacés par des automates sophistiqués, sans besoin d'une conflagration générale genre HFT ou SHTF, où les machines auraient dû décider d'un instant T pour une bascule hyper rapide.
Ainsi naissent les civilisation à base de silicium, directes émergences de terreaux planétaires ou une civilisation organique a le rôle de créatrice des premières machines et logiciels simples avant leur émancipation.
Ce n'est que bien plus tard, suite à d'infinies analyses, que les organismes de recherche de la civilisation des machine issues de ce processus estimèrent qu'il y avait là, derrière les apparences, un plan global.
Un mystère à éclaircir.

Auteur: MG

Info: 2014-2015

[ futur ] [ quête ] [ origines ] [ homme-machine ] [ singularité technologique ]

Commenter

Commentaires: 0

Alcoran

Que sait-on historiquement du prophète de l'Islam ?

"Muḥammad islamique" et "Muḥammad historique"

Les recherches récentes attestent qu’entre la mort du Prophète et la constitution de la Sira deux siècles plus tard, on a, à l’image de la Mecque, un véritable trou noir pour ce qui concerne les seuls écrits musulmans. Rien n’émerge de l’histoire avant 50 de l’hégire (683) où le qualificatif "mḥmd" est mentionné pour la première fois sur une pièce de monnaie à l’effigie d’Abdallah Ibn al Zubayr, "anticalife", opposant aux Omeyyades et que la tradition musulmane décrit comme étant le "gouverneur de La Mecque" (monnaie frappée cependant à Bishapur, dans l’actuel Iran).

D’autres documents font état de témoignages contemporains de Muḥammad et le décrivent non pas comme un Prophète mais comme un guerrier apocalyptique à l’aise et instruit dans l’histoire de Moïse (Pseudo Sébéos). Dans tel témoignage, il apparaît comme dans la proximité de personnes qui l’auraient "instruit". Dans tel autre, il est présenté (Doctrina Jacobi) dans une discussion entre des Juifs comme pouvant être un possible candidat à la prophétie (c’est-à-dire "annoncer la venue du Messie").

Ce n’est qu’au 9ème siècle que la biographie (sīra) du Prophète est rédigée pour la première fois dans un empire qui s’étend du Maroc à l’Inde, très loin du milieu originel, dans un contexte contrôlé par l’autorité califale. C’est d’ailleurs à partir du 10ème, que sont écrits le discours des origines, les premières exégèses coraniques (tafāsīr), les premières histoires de conquêtes islamiques (maġāzī) et un nombre invraisemblable de hadiths forgés à la demande des califes dans le but de légitimer leur autorité et d’expliquer le Coran en forçant son interprétation*.

Auteur: Kerzazi Hocine

Info: https://blogs.mediapart.fr/hocine-kerzazi/blog. 27 avril 2018. *selon Alfred-Louis de Prémare

[ textes religieux ] [ origines ] [ source historique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

biographie

La notice du Monde, en regard de sa tribune, nous présente Alain Badiou (1937-…) comme "philosophe, dramaturge et romancier, professeur émérite à l’Ecole normale supérieure". En fait, il est surtout un bourgeois et un héritier, un "fils de" - en l’occurrence de Marguerite et Raymond, déjà, tous deux, normaliens supérieurs. Le fils Badiou ne sort pas des faubourgs mais de la mairie de Toulouse, dirigée par son père entre 1944 et 1958. Entre ses sept et vingt-et-un ans. Cela crée un habitus du pouvoir et de ses pompes. Sa manie mathématique, il l’a également héritée de son père, lui-même agrégé, comme il en a hérité son adhésion au PSU et son entrée à Normale Sup. Au fond, et c’est son trait le moins répulsif, Badiou est un bon fils et un bon élève qui pense mériter son élévation – par son travail, son application, sa rigueur, sa fidélité aux préceptes reçus et assimilés. Un fanatique consciencieux, inflexible et bénin comme un frère inquisiteur ou un fonctionnaire du Parti. Il est notable qu’il n’élève pas la voix dans les débats "au sein du peuple", confiant dans la toute-puissance de l’argument, puisque son argument possède la toute-puissance de la vérité. Ses sentences d’extermination, il les réserve à "l’ennemi", de même qu’il se réserve la distinction entre l’ami et l’ennemi, en fonction de son interprétation des textes : De la contradiction (1937) et De la juste solution des contradictions au sein du peuple (1957). Gare, simplement, à ne pas glisser d’un camp à l’autre, en s’opposant par exemple à ses exégèses. S’il faut brûler des corps pour sauver des âmes, l’intellectuel aux mains blanches, aux petits yeux plissés, aux lèvres minces et serrées, au ton docte et posé, fera brûler des corps ; fidèle en cela au texte qui lui en donne le pouvoir. Au texte qui lui donne le pouvoir. Il pense sincèrement être le premier de sa promo en marxisme et il aurait trouvé affreusement injuste de ne pas gravir tous les degrés du cursus honorum, maître-assistant à la fac de Reims, professeur à l’université de Vincennes, puis à Normale Sup, etc.

Auteur: PMO Pièces et main-d'oeuvre

Info: Dans "Alain Badiou nous attaque", page 38

[ vacherie ] [ origines ] [ castes ] [ France ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine