Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 82
Temps de recherche: 0.0777s

éthique

Nous devrions au moins retenir de l’histoire des civilisations que les formes de morale, elles aussi, appartiennent aux choses périssables.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: L'âme et la vie

[ oubli ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

ego prison

"Je suis l’acteur, je suis celui qui éprouve." Cette notion est la cause de la servitude à l’existence conditionnelle, à la naissance et à la mort… Elle ne peut être ôtée que par l’effort sérieux pour vivre constamment en union avec Brahman. La suppression de cette notion et du besoin de séparation personnelle est appelée, par les sages, Libération.

Auteur: Sankara ou Adi Shankara

Info: In : La philosophie éternelle de Aldous Huxley

[ oubli de soi ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

maman

Réjouissez-vous de tout [ce qu’implique la maternité] pour vous. De plus, le plaisir que vous pouvez retirer de ce travail salissant que constituent les soins du bébé s'avère avoir une importance vitale pour lui. Le bébé ne désire pas tant qu’on lui donne un repas convenable à un moment convenable, que d'être nourri par quelqu'un qui aime le nourrir. Le bébé considère comme naturelles la douceur de ses vêtements et la bonne température de l'eau du bain. Il en va autrement du plaisir de la mère qui accompagne l'habillage et le bain du bébé. Si ces choses font plaisir, c'est pour lui comme le soleil qui se lève. Le plaisir de la mère doit être là, sinon tout est mort, sans utilité et mécanique.

Auteur: Winnicott Donald W. Woods

Info: L'enfant et sa famille

[ oubli de soi ] [ mère ] [ abnégation ] [ fatigue ] [ dépassement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

zen

Voilà : pour soi, n’être personne.
Peut-être était-ce en suivant cette voie qu’on devenait "quelqu’un" pour tous.

Auteur: Pirandello Luigi

Info: Un, personne et cent mille

[ oubli de soi ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

orient-occident

Ce que le Judéo-Christianisme et le Bouddhisme Zen ont en commun, c’est la connaissance de la nécessité d’abandonner "ma volonté" (prise ici dans le sens d’un désir de forcer, de diriger le monde extérieur et intérieur à moi) afin d’être totalement ouvert, coopérant, éveillé, vivant. Souvent, dans la terminologie Zen, cet état est décrit comme "le vide en soi " ce qui ne signifie rien de négatif, mais simplement la disponibilité pour recevoir. Dans la terminologie chrétienne, il est appelé "mourir à soi-même et accepter la volonté de Dieu". Formulée ainsi, il semble y avoir peu de différence entre l’expérience chrétienne et l’expérience bouddhique. Mais pour autant qu’il s’agisse d’une interprétation et d’une expérience ordinaire, la formulation chrétienne signifie qu’au lieu de prendre lui-même ses décisions, l’homme en laisse le soin au Père omniscient et omnipotent qui veille sur lui et sait ce qui lui convient. Il est évident que dans une telle expérience l’homme ne se fait pas ouvert et coopérant, obéissant et soumis. Suivre la volonté de Dieu dans le sens d’un abandon de son égoïsme est accompli bien mieux quand il n’existe aucune notion de Dieu. Paradoxalement, c’est en abandonnant l’idée de Dieu que j’accomplis le mieux la volonté de Dieu. Le concept de la vanité, dans le Zen, contient en lui la vraie signification d’un abandon, d’un abandon de sa volonté sans le danger d’une régression vers le concept idolâtrique d’un père secourable.

Auteur: Fromm Erich

Info: Dans "Bouddhisme Zen et psychanalyse", page 106

[ spiritualité ] [ rapport au transcendant ] [ Asie-Europe ] [ oubli de soi ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

maman

Ma mère était ainsi, j’aimais en elle le même effacement et c’est elle que j’ai toujours voulu rejoindre. Il y a huit ans, je ne peux pas dire qu’elle soit morte. Elle s’est seulement effacée un peu plus que d’habitude et, quand je me suis retourné, elle n’était plus là.

Auteur: Camus Albert

Info: La peste

[ dévouement ] [ oubli de soi ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

nostalgie

Retournée, mise en place et contemplée enfin sans blasphèmes ni marchandage, cette toile (Un village breton sous la neige) devenait un paysage breton, village d'hiver sous la neige : quelques maisons de chaume épaulent la ligne d'horizon et se pressent autour du clocher juste central. A gauche, une falaise violette tombe vers un ciel de crépuscule. A droite filent des arbres maigres. Tout le sol est fait de neige, ruisselant de lumières fondues, magnifique pelage bleu et rose, fourrure sur le sol froid. C'est donc cela que le Peintre, en mourant, recréait avec nostalgie ? Sous les soleils de tous les jours, le suscitateur des dieux chauds voyait un Village breton sous la neige ! Cette toile, je l'ai gardée. Le don même en serait injurieux, Gauguin mourut en la peignant, c'est un legs. Seule de tant d'autres, elle se signe de l'absence du nom.

Auteur: Segalen Victor

Info: Dans "Premiers écrits sur l'art (Gauguin, Moreau, Sculpture)"

[ compensation ] [ oeuvre oubliée ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

attention

[…] on confond souvent amour et feu d'artifice, passion et dysfonctionnement. Mais le véritable amour est très calme, très tranquille. Il est ennuyeux, comparé au tumulte de la passion. L'amour est profond, calme et constant. J'imagine que tu [lui] donnes de l'amour, au vrai sens du terme. Qu'elle soit capable ou non de te le rendre est une autre question.

Auteur: Michaelides Alex

Info: Dans son silence

[ sérénité ] [ oubli de soi ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

amnistié

Oui, c'était un peu une trahison, c'est vrai. Maintenant c'est vécu, c'est passé, c'est digéré, c'est chié…

Auteur: Anémone Anne Bourguignon

Info: A propos de son différend avec les autres membres du Splendid concernant les droits de "Le père Noël est une ordure"

[ oublié ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

confusion

Quoique j’aie été un lecteur avide et fervent, je ne me souviens d’aucun des livres que j’ai lus, tant mes lectures n’étaient que mes propres états d’esprit, des rêves, ou plutôt des incitations à rêver.

Auteur: Pessoa Fernando (Alv. de Campos)

Info: Dans "Un singulier regard"

[ fusion ] [ appropriation ] [ oubli ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson