Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.         ... Lire la suite >>
Search results: 128
Search time counter: 0.2317s

plagiat

Nous ne travaillons qu'à remplir la mémoire, et laissons l'entendement et la conscience vide. Tout ainsi que les oiseaux vont quelquefois à la quête du grain et le portent au bec sans le tâter, pour en faire becquée à leurs petits, ainsi nos pédantes vont pillotant la science dans les livres, et ne la logent qu'au bout de leurs lèvres, pour la dégorger seulement et mettre au vent.

Auteur: Montaigne Michel Eyquem de

Info: Essais 1.25, p.207, Folio no289

[ béquille ]

Commenter

Commentaires: 0

pédanterie

[...] Cet homme là, me sembla-t-il passait aux yeux de beaucoup de gens et surtout à ses propres yeux pour quelqu'un qui savait quelque chose, mais ce n'était pas le cas. Ce qui m'amena à tenter de lui démontrer qu'il s'imaginait savoir quelque chose, alors que ce n'était pas le cas. Et le résultat fut que que je m'attirai son inimité et celle de plusieurs des gens qui assistaient à la scène.

Auteur: Platon

Info: Apologie de Socrate, suivi de Criton

[ historique ]

Commenter

Commentaires: 0

enseignement

L'histoire de la pédagogie, comble de l'ennui et de la désolation, lorsqu'elle n'est qu'un ensemble de leçons que les malheureux élèves des écoles normales doivent ingurgiter pour un examen, devient au contraire une épopée palpitante lorsqu'on la considère comme le tableau des révoltes successives qu'a soulevées chez les observateurs avisés, la vue d'un régime éducatif contre nature, écraseur de vie, allant à la fin contraire du propos même de l'éducation qui est d'épanouir la vie.

Auteur: Claparède Édouard

Info: Éducation fonctionnelle, p. 8

[ éducation ] [ pédant ]

Commenter

Commentaires: 0

pédante

A la fermeture du bar, je l'ai ramenée chez elle dans l'espoir d'accéder à ses muqueuses. Mais une fois à destination, sur la banquette du passager, elle s'est mise à délirer sur l'état du monde et la laideur des âmes. Ce qui m'a empêché de surmonter ma timidité pour passer à l'attaque. Pas tant à cause de ses opinions, de son désespoir ou de son hystérie, qui n'avaient rien pour me déplaire, mais de sa condescendance.

Auteur: Beaulieu Jimmy

Info: Le temps des siestes

[ refroidir ] [ séduction ] [ drague ] [ repoussoir ]

Commenter

Commentaires: 0

fanatique

J'ai également beaucoup réfléchi à ceci : l'incroyance est une forme de croyance. Je n'ai jamais supporté aucune forme d'intégrisme, y compris l'intégrisme athée. L'intégrisme est le syndrome d'une maladie grave - une vie intérieure déficitaire - qui pousse l'individu atteint à se précipiter sur n'importe quelle affirmation, généralement infondée, à lui consacrer son existence, espérant combler ainsi son propre néant. Au besoin en éliminant les autres. Les autres ne se mettent jamais à la place des autres.

Auteur: Bertrand Jacques André

Info: J'aime pas les autres, p. 77

[ pédant ] [ casse-pieds ] [ certitude ]

Commenter

Commentaires: 0

littérature

Nous ne lisons rien et nous exigeons que ce rien ne contienne aucune nuance, ni vulgaire, ni sublime; ou, pire encore que le vulgaire soit dénué de lieux communs et le sublime de mots trop longs. Aseptisé. Efficace jusqu'à la frigidité. Un roman postmoderne n'est jamais autre chose, dans le meilleur des cas, que de la littérature maquillée en free jazz et/ou en discours pédants à la Kenneth Goldsmith qui ont besoin de cent pages là où trois mots suffisaient à Baudelaire: spleen et idéal.

Auteur: Herbert Juliàn

Info: Berceuse pour ma mère, p.28

[ régression ]

Commenter

Commentaires: 0

idiome

Les langues sont la clef ou l'entrée des sciences, et rien davantage ; le mépris des unes tombe sur les autres : il ne s'agit point si les langues sont anciennes ou nouvelles, mortes ou vivantes, mais si elles sont grossières ou polies, si les livres qu'elles ont formés sont d'un bon ou d'un mauvais goût. Supposons que notre langue pût un jour avoir le sort de la grecque et de la latine, serait-on pédant, quelques siècles après qu'on ne la parlerait plus, pour lire Molière ou La Fontaine ?

Auteur: La Bruyère Jean de

Info: Les Caractères, Oeuvres, la Pléiade/Gallimard 1951 <p.349 XIII 19>

[ question ] [ postérité ]

Commenter

Commentaires: 0

pédante

Depuis que je vis ici je n'ai pas eu l'occasion de parler à Erela, sauf par hasard. Je dois dire qu'il n'y a aucun plaisir à converser avec elle. D'abord, elle s'est emparée de toute la vérité et n'en laisse rien aux autres. Ensuite, elle relève chaque mot que vous dites pour vous faire dire ce que vous n'avez pas dit, et vous attaque là-dessus. Si par exemple vous dites que Ruben est un type bien, elle bondit et demande : "Pourquoi, tu penses que Simon n'est pas un type bien ?"

Auteur: Agnon Samuel-Joseph

Info: L'Hôte de passage. Erela Bach

[ dernier mot ] [ emmerdeuse ]

Commenter

Commentaires: 0

pédants

Les historiens s’accordent à dire que les professeurs sont apparus dès l’antiquité, puisqu’aucune trace de leur existence n’a été retrouvée dans les vestiges préhistoriques. On suppose donc qu’à l’époque, lorsqu’un marmot était trop chiant, plutôt que de le scolariser comme on le fait aujourd’hui, on le donnait directement à un tigre à dents de sabre.

A noter que le tigre à dents de sabre a disparu suite à ce régime alimentaire, bien que certains prétendent que dévorer pareilles créatures l’aurait rendu si malfaisant qu’il aurait évolué pour former l’espèce des professeurs d’allemand. Le débat reste cependant ouvert.

Auteur: Internet

Info: L'Odieux Connard. Qu'il est bon d'être mauvais. https://unodieuxconnard.com/

[ casse-pieds ] [ humour ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Le sexe est note seul moyen de connaissance. C'est dans le lit que nous apprenons que nous ne sommes pas plus le centre de l'univers que celle qui crie et gémit à côté de nous, que l'autre a ses secrets tout comme nous... Et que nos secrets sont la chose la mieux partagée du monde. De quoi relativiser nos cris et nos angoisses.

Prétendre que je cherche les faveurs de jeunes femmes par pure curiosité philosophique peut paraître pédant. Mais je le maintiens : ce qui érotise une relation, si brève soit-elle, c'est l'illusion qu'on pourra, cette fois, comprendre nos différences et nos similitudes.

Auteur: Kassovitz Peter

Info: Mille et une raisons de désespérer, p 72

[ quête ] [ justification ]

Commenter

Commentaires: 0