Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths. CROWFUNDING.  Exemples.  Punchlines.  Jeux et Passe-temps.  Chaines.  Humour.  RépartiesFemnmes, etc.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.      &nbs... Lire la suite >>
Search results: 57
Search time counter: 0.1484s

personnage

Frank resta près du lit jusqu’à l’arrivée du brancardier, un chauve avec des tatouages de toiles d’araignée jusqu’aux bouts des doigts. Quel bonheur pour des personnes âgées d’être véhiculées, avant une intervention importante, par une véritable bande dessinée ambulante.

Auteur: Enggaard Michael

Info: Le blues du boxeur

[ humour ]

Commenter

Commentaires: 0

personnage

Il avait le visage aussi rond qu'un enjoliveur de roue, des oreilles proéminentes et son crane chauve était entouré d'un duvet cotonneux qui lui descendait sur le visage pour se déployer en une moustache et une barbe luxuriantes mais qui jaunissaient.

Auteur: Box C.J.

Info: Joe Pickett, tome 4 : Sanglants trophées

[ poils ]

Commenter

Commentaires: 0

personnage

Faye avait raison : jamais Samuel n'avait vu un adulte [l'avocat] avec d'aussi petits pieds.
"Merveilleux ! dit-il [l'avocat]. Tout se déroule à merveille."
Comment parvenait-il à tenir debout avec ses épaules gigantesques et ses pieds minuscules ? On aurait dit une pyramide à l'envers.

Auteur: Hill Nathan

Info: Les fantômes du vieux pays

[ métaphores-comparaisons-etc ]

Commenter

Commentaires: 0

personnage

J'aimais bien la mère de Cassiopée, mais elle pouvait être agaçante. La fumée de ses cigarettes l'entourait de la même façon que les grandes écharpes indiennes qu'elle portait souvent: avec une fierté farouche, la fierté d'en savoir plus que les autres et d'avoir déjà vécu mille vies.

Auteur: Meillon Garance

Info: Une famille normale

[ intéressant ] [ pédant ]

Commenter

Commentaires: 0

personnage

L'oeil d'un vert marin éteint, le visage chevalin encadré de mèches pâles qui déjà se givraient, une longue silhouette oscillante, Henri de Hère deux fois la semaine traversait avec une mélancolie hautaine la salle de rédaction pour déposer dans la corbeille de notre chef sa chronique culturelle.

Auteur: Abeille Jacques

Info: Coffret érotique, p.7

Commenter

Commentaires: 0

personnage

C'était le marchand de bestiaux le plus malin de la vallée de Cimarron, un grand gaillard rouquin plein de taches de son, mais il ne faisait pas paysan. Il avait ces drôles d'yeux qui n'étaient pas d'ici. On aurait dit qu'il regardait avec le visage d'un autre homme, comme à travers un masque.

Auteur: Lafferty Raphaël Aloysius

Info: l'homme qui n'avait jamais existé

[ étrange ] [ yeux ]

Commenter

Commentaires: 0

personnage

L'homme était nu, à part quelques bandes de fourrures entourant l'un de ses bras musclés. Une cuisse massive ; il portait autour du cou des chainettes qui venaient battre sa poitrine velue et enfoncée. Ses cheveux paraissaient si sales et emmêlés qu'on n'aurait pu dire s'ils étaient teints en bleu ou en vert.

Auteur: Delany Samuel R.

Info: Triton

Commenter

Commentaires: 0

personnage

Dès le premier instant j'eus l'impression que cette femme sortait d'une peinture baroque ; les maîtres du baroque avaient peint des naines aux formes généreuses. C'était comme si l'un d'eux, ayant bizarrement perdu le sens des proportions, avait représenté Aparicia sous les traits d'une grande femme opulente, puis l'avait extraite du tableau afin de ne pas trahir l'école.

Auteur: Sepúlveda Luis

Info: Le Neveu d'Amérique

Commenter

Commentaires: 0

personnage

Mme Paxmeir était un fac-similé très approximatif de sa fille. Maigre et diaphane comme une feuille de papier à cigarette, elle arborait un sourire crispé par les coups de soleil et ses réticences. Malgré ses airs de dragon, Chuckie se trouva subjugué par son chic de présentatrice télé. On aurait juré que cette femme n'allait jamais aux toilettes.

Auteur: McLiam Wilson Robert

Info: Eureka Street

[ mère-fille ] [ copie ]

Commenter

Commentaires: 0

personnage

Le directeur de la banque était un homme âgé, silencieux, qu'on ne voyait jamais. Sa tête semblait contenir toutes les racines, tous les fils encore en pelote qui faisaient tourner cette énorme maison.
[...]
Pour les problèmes de ses employés il avait juste un demi-sourire éteint, qui avait quelque chose de poétique, de sublime, de désarmant et de législatif.

Auteur: Walser Robert

Info: Les enfants Tanner

[ fonctionnaire ]

Commenter

Commentaires: 0