Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherche avec plusieurs mots ou chaines de lettres : EXEMPLESJEUX et  PASSE-TEMPS. Punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.  Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.        ( NOUS AIDER ! )   ...  ... Lire la suite >>
Search results: 281
Search time counter: 0.2016s

citation s'appliquant à ce logiciel

Psychanalyse : émergence des tâtonnements psychologiques de la bourgeoisie oisive européenne du vingtième siècle. Discipline essentiellement dialectique, son développement devrait être aidé par l'apparition de sociétés où, le travail diminuant, le temps libre devra être occupé.
L'analyse personnelle, réflexive, la prise de recul sur soi et ses rapports avec les autres, aidée par des outils comme celui-ci, qui pourront être mis en réseau avec grande souplesse (ou pas), répond à sa manière à cette problématique. A noter qu'il s'agit d'une occupation sans consommation de biens tangibles ; une activité durable.
Le versant "esprit" cette émergence un peu floue que nous sommes. Des singes dépoilés qui, à grand coups de technologie, foncent vers l'abstraction.

Auteur: Mg

Info: 29 juin 2017

[ politique ] [ écologie ]

Commenter

Commentaires: 0

gauche-droite

On accuse souvent la droite, quand elle gouverne, de ne satisfaire que sa propre clientèle, restaurateurs, buralistes, entrepreneurs en général, chauffeurs de taxi et ainsi de suite ; mais il faut convenir qu'elle n'a pas le nihilisme industrieux de la gauche qui, lorsqu'elle est au pouvoir, la crée, elle, sa clientèle, l'invente, la fabrique en vidant les individus de toute possibilité d'initiative personnelle, comme on sectionne les nerfs d'un animal de laboratoire, et en les rendant ainsi absolument dépendants d'elle, jusques et y compris pour les gestes les plus simples, et cela probablement sans retour. Elle poursuit d'ailleurs son ouvrage dans l'opposition, et c'est elle qui oblige la droite stupide à s'aligner sur ses exigences.

Auteur: Muray Philippe

Info: Festivus Festivus

[ standardisation ] [ politique ]

Commenter

Commentaires: 0

Helvétie

Musique dans le pays de Vaud.
Déjà sous perfusion lourde de l'état, le Conservatoire de Lausanne, sous l'habile conduite de M. Wavre, parvint à consolider sa position - financière principalement. Ce dernier put enjôler la conseillère d'état Lyon, d'autant plus aisément qu'elle était la compagne de la présidente de l'association des profs du Conservatoire. On pu ainsi assister à ce grand moment de l'établissement romand, lors de la cérémonie de départ de Wavre, où la conseillère d'état socialiste sortit un discours quasi dithyrambique, pour louer un gars, et une institution, qui constituaient l'archétype du conservatisme et de la droite bien pensante vaudoise. Une juriste socialiste sous le charme d'un musicien d'archives endimanché. A mourir de rire.

Auteur: Mg

Info: 10 juin 2010

[ politique ] [ culture ]

Commenter

Commentaires: 0

commérages

Revenons sur terre et parlons de Trierweiler
A quoi ça rime ? Ça rime.
Au niveau cosmique, son tweet n'est rien. Macro économique non plus. Politique pas très.
Mais pour ce qui est du calcul d'une femme par rapport à une autre, c'est une saloperie.
Je n'ai jamais apprécié Royal, avec donc une petite préférence pour l'autre. Mais c'est terminé.
Comme répète ma femme à l'envi : dès qu'il faut se pousser du col les femmes sont de loin pire que les hommes. Donc j'assume ; Trierweiler est une saleté, une vraie, dans la mesure où il s'agit là plus d'une pulsion inconsciente qu'un calcul haineux ou une aide à un élu local grain de sable : Falorni.
Elle ne savait pas ce qu'elle faisait.
Hollande, tu te trompes de fallope !

Auteur: Mg

Info: 16 juin 2012

[ ragots ] [ politique ] [ Gaule ] [ jeu de mots ]

Commenter

Commentaires: 0

formation

Quand les pédagogues allemands cherchèrent un nom pour désigner cet engagement dans le mode, ils adoptèrent Bildung. Le terme Bildung pouvait s'entendre comme un processus dérivé de la peinture, bien qu'il crée une curieuse sorte de tableau. Plus une personne est formée (gebildet), plus elle a une personnalité cohérente, plus elle est mêlée aux autres en tant qu'être social. Ainsi, la Bildung est un portrait de groupe : au fur et à mesure que l'artiste (la société) peint plus distinctement le visage de chaque individu, l'image, dans sa conception d'ensemble, devient de plus en plus claire. Quels que soient les défis lancés par les adultes à l'ordre social existant, il ne les lanceront pas dans un esprit d'aliénation et de rejet mais plutôt au nom de la vie qui "a un sens" - mots simples qui exigent beaucoup.

Auteur: Sennett Richard

Info: La conscience de l'oeil : urbanisme et société, p. 144

[ politique ] [ normalisation ]

Commenter

Commentaires: 0

langage

Les troubles de l'humanité ne changent pas, ce sont les mots pour les décrire qui évoluent au gré des civilisations et des époques. La nôtre se cache derrière des mots bien pensés, des phrases bien construites, un ton posé et calme pour donner l'impression que nous maitrisons notre destin. Grand-père n'a pas Alzheimer, il perd la tête ; Maman n'a pas un cancer, elle est gravement Malade ; Papa n'est pas mort, il est parti là-haut ; Jean-Phi n'est pas psychotique et maniaco-dépressif, il est bipolaire. J'aimerais tirer au bazooka sur toutes ces conventions sociales, une bonne fois pour toutes, histoire qu'on puisse enfin se regarder dans le blanc des yeux, montrer ce qui se cache dans nos coeurs, dans nos âmes, mais tout cela est peine perdue. L'humanité poursuit sa route et l'hypocrisie bien-pensante l'accompagne sans doute.

Auteur: Grondeau Alexandre

Info: Génération H

[ relatif ] [ inutile ] [ politiquement correct ] [ immuable ]

Commenter

Commentaires: 0

gouvernance

"Je pense qu'entre des peuples qui sont géographiquement groupés comme le peuple d'Europe, il doit exister une sorte de lien fédéral ; ces peuples doivent avoir à tout instant la possibilité d'entrer en contact, de discuter leurs intérêts, de prendre des résolutions communes, d'établir entre eux un lien de solidarité, qui leur permette de faire face, au moment voulu, comme des circonstances graves, si elles venaient à naître." Aristide Briand, discours à la SDN en 1929
On avait cru à une manifestation oratoire ; on avait applaudi et on avait chargé l'auteur de la proposition de la mettre au point, persuadé qu'il n'y réussirait pas. Or, le mémorandum du 17 mai reprenait en les développant les idées exposées six mois plus tôt et demandait une réponse ; il embarrassait fort les 27 chancelleries européennes à qui il était adressé.

Auteur: Brugmans Hendrik

Info: L'idée Européenne, 1920-1970

[ complexité ] [ politique ]

Commenter

Commentaires: 0

légende

Et ça, alors ? Cette histoire sur la tendresse d’Hitler à l’égard des Islandais ne nous apprend évidemment rien sur l’intérêt véritable du Führer, elle n’est que la copie conforme de l’image que les Islandais ont d’eux-mêmes. Elle est le regard du grand Autre, qui voit son intérêt dans ce cri de guerre empreint de fierté. D’ailleurs, l’idée que le Führer ait envisagé d’ériger une petite colonie danoise de paysans pauvres au fin fond de l’Atlantique nord en exemple de la race aryenne est tout bonnement idiote. L’Islande avait évidemment une valeur stratégique pendant la Seconde Guerre mondiale, mais les Islandais n’en avaient aucune. Le pays était un aéroport au milieu de l’Atlantique, et cela n’avait rien à voir avec la poésie de haut vol ou le courage – rien à voir avec la pureté du sang et les grands idéaux.

Auteur: Eirikur Orn Norddahl

Info: Illska

[ géopolitique ]

Commenter

Commentaires: 0

légende

Et ça, alors ? Cette histoire sur la tendresse d’Hitler à l’égard des Islandais ne nous apprend évidemment rien sur l’intérêt véritable du Führer, elle n’est que la copie conforme de l’image que les Islandais ont d’eux-mêmes. Elle est le regard du grand Autre, qui voit son intérêt dans ce cri de guerre empreint de fierté. D’ailleurs, l’idée que le Führer ait envisagé d’ériger une petite colonie danoise de paysans pauvres au fin fond de l’Atlantique nord en exemple de la race aryenne est tout bonnement idiote. L’Islande avait évidemment une valeur stratégique pendant la Seconde Guerre mondiale, mais les Islandais n’en avaient aucune. Le pays était un aéroport au milieu de l’Atlantique, et cela n’avait rien à voir avec la poésie de haut vol ou le courage – rien à voir avec la pureté du sang et les grands idéaux.

Auteur: Eirikur Orn Norddahl

Info: Illska

[ géopolitique ]

Commenter

Commentaires: 0

société

Pour exister comme individu on exhibe son intelligence, sa verve... ou sa classe, sa beauté, sa force, souplesse féline, humour... mélange de tout ça...
Mais ceux qui sont revenus de ce besoin se distinguer et de paraitre, qui donc se consacrent aux autres, à l'organisation de l'avenir, qui ainsi s'oublient par l'abandon de leur singularité et de leur égoïsme, deviennent souvent chiants comme la mort. Parce qu'ils ont perdu leur véritable enthousiasme interne et que leurs raisonnements, voulant s'appliquer au grand nombre et réguler la société, prennent une tournure mécanique. Mécanique parce qu'ils prennent refuge dans des raisonnements de comptables. Car c'est ainsi que sont organisée les rapports humains, vus d'en haut, dans nos sociétés consuméristes.
Et c'est ainsi qu'on crée un carcan, on nie l'intelligence de l'être. On bride.
Le pire étant qu'avec une propagande bien sous contrôle, ça marche.

Auteur: MG

Info: 16 aout 2012

[ politiquement correct ]

Commenter

Commentaires: 0