Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  EXEMPLESPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Search results: 21
Search time counter: 0.0505s

portrait

Quand je connaîtrai ton âme, je peindrai tes yeux.

Auteur: Modigliani Amedeo

Info:

[ art pictural ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

portrait

Mes sujets ont l'air perdus parce que c'est ainsi que je vois la vie. Je pense que nous sommes tous un peu perdus, perdus dans un monde que nous ne pouvons pas comprendre.

Auteur: Lux Loretta

Info:

[ désorienté ] [ paumé ]

Commenter

Commentaires: 0

portrait

Quand j'ai eu de tels hommes devant mon appareil photo, toute mon âme s'est efforcée de faire ce qu'il fallait pour eux, en enregistrant fidèlement leur grandeur intérieure aussi bien que leurs traits extérieurs. La photographie entreprise de cette façon devenait presque l'incarnation d'une prière.

Auteur: Margaret Cameron Julia

Info:

[ unicité ]

Commenter

Commentaires: 0

portrait

J'ai découvert qu'environ 150 points est le nombre minimum nécessaire pour qu'on reconnaisse une personne spécifique. Vous pouvez croquer quelque chose qui ressemble à une tête avec moins de points, mais vous ne serez pas en mesure de donner beaucoup d'informations sur qui il s'agit.

Auteur: Chuck Close

Info:

[ art pictural ] [ caricature ] [ canevas ] [ mathématiques ]

Commenter

Commentaires: 0

portrait

L’adversaire de la société moderne, et son fondateur ? Le réactionnaire, et le progressiste ? Le puritain qui se veut païen contre son christianisme intime ? C’est le romantique moderne dont Rousseau fut l’étonnant prototype ; théoricien de la nature et de la révolution, il avait déjà réalisé toutes nos contradictions.

Auteur: OLS (Offensive Libertaire et Sociale)

Info: Dans "Divertir pour dominer", page 208, à propos de Jean-Jacques Rousseau

[ déchirement ] [ anticipation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Is added to chains

portrait

Il feuillette mon passeport comme si c'était le Nouveau Testament. Il montre la photo et demande qui est ce type. Je lui dis que c'est moi, qu'il s'agit d'un Photomaton, avec Photomaton, vous n'avez pas du tout l'air en voyage d'affaires, mais condamné à errer de par le monde sans sépulture.

Auteur: Laclavetine Jean-Marie

Info: Ce qu'ils font est juste. Ils mettent la solidarité et l'hospitalité à l'honneur, p. 257

[ image ] [ humour ] [ identité ]

Commenter

Commentaires: 0

portrait

Un photographe doit lire un visage comme la page d'un livre. Il doit déchiffrer aussi ce qui est écrit entre les lignes. On ne demande pas au photographe de créer les formes, mais de les reproduire. Dans la hiérarchie des artistes il se rapproche du traducteur. Un bon traducteur doit savoir écrire lui-même.

Auteur: Freund Gisèle

Info:

[ transposition ]

Commenter

Commentaires: 0

portrait

Le visage le plus sillonné, le plus creusé que l’on puisse se figurer, un visage aux rides millénaires, nullement figées car animées par le tourment le plus contagieux et le plus explosif.
(...)
Il m'est impossible de penser au moindre propos de Fondane sans percevoir immédiatement la présence impérieuse de ses traits.

Auteur: Cioran Emil Michel

Info: A propos de Benjamin Fondane dans "Exercices d'admiration"

[ vieillesse ] [ physionomie ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson
Is added to chains

portrait

A un dîner chez des amis, comme on le pressait de questions inutilement savantes sur lui et sur son œuvre, il se réfugia dans un mutisme complet et finit même par nous tourner le dos – ou presque. Le dîner n’était pas encore terminé, qu’il se leva et partit, concentré et sombre, comme on peut l’être avant une opération ou un passage à tabac.

Auteur: Cioran Emil Michel

Info: A propos de Samuel Beckett dans "Exercices d'admiration"

[ anecdote ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

portrait

Le poison le travaillait rudement. Son corps imbibé d’alcool se ratatinait comme les fœtus qui sont dans les bocaux, chez les pharmaciens. Quand il se mettait devant une fenêtre, on apercevait le jour au travers de ses côtes, tant il était maigre. Les joues creuses, les yeux dégoûtant, pleurant assez de cire pour fournir une cathédrale, il ne gardait que sa truffe de fleurie, belle et rouge, pareille à un œillet au milieu de sa trogne dévastée.

Auteur: Zola Emile

Info: Les Rougon Macquart, tome 7 : L'assommoir

[ alcoolique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Is added to chains