Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  EXEMPLESPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Résultat(s): 10
Temps de recherche: 0.1488s

pauvre

Si tu as de nombreuses richesses donne ton bien, si tu possèdes peu, donne ton coeur.

Auteur: Proverbe africain

Info:

[ nanti ] [ générosité ]

Commenter

Commentaires: 0

sagesse

Use sobrement de ce que tu possèdes, et, par de folles profusions, ne te condamne pas toi-même à l'indigence.

Auteur: Phocylide de Milet

Info: Sentences [65], trad. Levesque, p.512, in Moralistes Anciens, Paris, 1840

[ mesure ]

Commenter

Commentaires: 0

générosité

Si tu possèdes des richesses, partage-les avec le malheureux, et que l'indigence reçoive sa part de ce que Dieu t'a prodigué.

Auteur: Phocylide de Milet

Info: Sentences [20], trad. Levesque, p.505, in Moralistes Anciens, Paris, 1840

[ altruisme ]

Commenter

Commentaires: 0

combat

La vie ne te demande que la force que tu possèdes. Seul un exploit est possible - ne pas partir en courant.

Auteur: Hammarskjold Dag

Info:

[ affronter ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

- Je suis là pour combler tous tes fantasmes !"
- Tu veux dire que tu possèdes un âne et un berger allemand ?

Auteur: Internet

Info:

[ râteau ] [ répartie-féminine ]

Commenter

Commentaires: 0

sagesse

Sache vivre de ce que tu as justement acquis: méprise les richesses que procure l'iniquité. Content de ce que tu possèdes, abstiens-toi de ce qui ne t'appartient pas.

Auteur: Phocylide de Milet

Info: Sentences [3], trad. Levesque, p.503, in Moralistes Anciens, Paris, 1840

[ pondération ]

Commenter

Commentaires: 0

sagesse

Dis la vérité, ne t'abandonne pas à la colère, donne du peu que tu possèdes à celui qui te sollicite. Par ces trois qualités, l'homme peut se rapprocher des dieux.

Auteur: Walpola Rahula

Info: Le Dhammapada I, L'Enseignement du Bouddha

Commenter

Commentaires: 0

prière

O Diane qui possèdes Délos et l'aimable Ortygie, dépose entre les mains des Grâces ton arc et tes flèches, lave ton beau corps dans l'Inopus, et va dans la demeure d'Alcétis la délivrer d'un douloureux accouchement.

Auteur: Nossis

Info: 250 av JC

[ pensée-de-femme ]

Commenter

Commentaires: 0

déclarations d'amour

Tu n'es pas du tout vertueuse
Tu n'es pas du tout vertueuse,
Je ne suis pas du tout jaloux :
C'est de se la couler heureuse
Encor le moyen le plus doux.

Vive l'amour et vivent nous !

Tu possèdes et tu pratiques
Les tours les plus intelligents
Et les trucs les plus authentiques
À l'usage des braves gens

Et tu m'as quels soins indulgents !

D'aucuns clabaudent sur ton âge
Qui n'est plus seize ans ni vingt ans,
Mais ô ton opulent corsage,
Tes yeux riants, comme chantants,

Et ô tes baisers épatants !

Sois-moi fidèle si possible
Et surtout si cela te plaît,
Mais reste souvent accessible
À mon désir, humble valet

Content d'un "viens !" ou d'un soufflet.

Hein ? passé le temps des prouesses !
Me disent les sots d'alentour.
Ca, non, car grâce à tes caresses
C'est encor, c'est toujours mon tour.

Vivent nous et vive l'amour !

Auteur: Verlaine Paul

Info: Recueil : Chansons pour elle 1

[ poésie ]

Commenter

Commentaires: 0

matérialisme

Le monde a proclamé la liberté, ces dernières années surtout ; mais que représente cette liberté ! Rien que l'esclavage et le suicide ! Car le monde dit : "Tu as des besoins, assouvis-les, tu possèdes les mêmes droits que les grands et les riches. Ne crains donc pas de les assouvir, accrois-les même" ; voilà ce qu'on enseigne maintenant. Telle est leur conception de la liberté. Et que résulte-t-il de ce droit à accroître les besoins ? Chez les riches, la solitude et le suicide spirituel ; chez les pauvres, l'envie et le meurtre car on a conféré des droits, mais on n'a pas encore indiqué les moyens d'assouvir les besoins. On assure que le monde, en abrégeant les distances, en transmettant la pensée dans les airs, s'unira toujours davantage, que la fraternité régnera. Hélas ! ne croyez pas à cette union des hommes. Concevant la liberté comme l'accroissement des besoins et leur prompte satisfaction, ils altèrent leur nature, car ils font naître en eux une foule de désirs insensés, d'habitudes et d'imaginations absurdes.

(...) En fin de compte, les biens matériels se sont accrus et la joie a diminué.

Auteur: Dostoïevski Fédor Mikhaïlovitch

Info: Les frères Karamazov, p. 426

[ jalousie ] [ consumérisme ]

Commenter

Commentaires: 0