Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 551
Temps de recherche: 0.2973s

sorcière

Elle est une femme totalement seule. Étrangère le plus souvent, son don est la transformation. Elle est un agent de changement, et son action passe par la parole : une incantation, un nom, une bénédiction, une malédiction.

Auteur: Kitaiskaia Taisia

Info: Literary Witches: A Celebration of Magical Women Writers

[ alcine ] [ magicienne ] [ langage ] [ pouvoir ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

occident

Si l'on compare les États-Unis à l'Europe, je pense que ce qui s'est passé en Europe, c'est que l'Église a suscité une profonde méfiance de la part des gens, car elle s'est rangée du côté des monarques. Elle a institué l'Inquisition et est devenue partie intégrante de l'appareil d'État répressif. Cela ne s'est jamais produit ici. Nous n'avons pas cette histoire.

Auteur: Rawls John

Info: "Collected Papers", p.621, Harvard University Press, Avec Samuel Richard Freeman (1999).

[ religions ] [ pouvoir ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

égoïsme

Un homme de basse qualité n'est pas gêné d'avoir un pouvoir arbitraire. Ce qui anime un tel homme est en somme l'amour de l'injustice.

Auteur: Rawls John

Info: “A Theory of Justice”, p.439, Harvard University Press

[ autosatisfaction ] [ pouvoir ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

propagande

Celui qui contrôle le passé peut manipuler le présent.

Auteur: Anonyme

Info: Vu à la TV . Emission "Oustachis, le génocide des oubliés" sur toute l'histoire. 12.02.2020. Un historien des Balkans explique comment les serbes ont utilisés des archives pour influencer l'opinion

[ histoire ] [ manipulation ] [ pouvoir sémantique ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

langage

- Il devient de plus en plus urgent de se libérer de l'extraordinaire conformisme des gens qui parviennent à faire croire aux autres que les mots sont indexés au réel... et ainsi à les piloter...
- Comment ça? les mots ne renvoient pas au réel selon vous?
- Oui, mais indexés au une réalité telle que la désire celui qui la crée. En disant "les mots" ici il s'agit bien sûr des idées. Si je vous dis "un arbre", nous serons d'accord, en tout cas pour ce qui est de des aspects généraux de l'appellation. Pour le reste le réel "mis en mots" est généralement formulé dans l'idée de convaincre le lecteurs, surtout crédule - je ne fais pas autre chose ici. En clair, le bon sens de l'instinct lui est infiniment supérieur..
Hélas ce bon sens holistique est, grâce à l'efficacité de l'ingénierie sociale, toujours plus masqué, pour ne pas dire interdit.

Auteur: Mg

Info: Dialogue sur FB, 4 fév. 2020

[ pouvoir sémantique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

discernement

C'est cette qualité, la faculté de voir l'ordre dans une apparente confusion, qui a marqué l'œuvre de tous les grands hommes.

Auteur: Chadwick John

Info: "The Decipherment of Linear B", p.4, Cambridge University Press (2014).

[ pouvoir ] [ historique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

anti-TV

La télévision n’est jamais aussi vulgaire que lorsqu’elle feint de s’intéresser à un objet qu’elle méprise. La télévision méprise l’Art. Il est son ennemi juré‚ il met en évidence‚ sans un mot – il suffit de les confronter –‚ sa petitesse et lui rappelle qu’elle n’est rien de plus qu’un outil. La télévision est un médium – ce n’est pas rien – mais elle souhaite ardemment devenir un spectacle à part entière. Dès lors‚ elle s’appuie sur l’Art‚ entre autres choses‚ pour s’élever au-dessus de sa condition. Elle le vampirise. Elle le réduit à ses propres dimensions ("on ne voit rien") et elle l’oblige à parler le même langage qu’elle.

La télévision se croit essentielle. Elle a raison‚ c’est elle qui fait la pluie et le beau temps. Elle peut rendre célèbre n’importe qui et le faire disparaître en l’oubliant. Elle est le plus grand dénominateur commun : fatalement‚ au nom du populaire‚ elle se laisse aller au populisme et nivelle par le bas. À quand un Ministère de la Communication et (accessoirement) de la Culture ?

Quand la télévision fait sa fête au théâtre‚ elle se soucie moins de l’Art en question – il suffit de regarder les programmes pour constater qu’elle s’en fiche royalement – que de le réduire à son moule‚ s’en servir pour sa propre cause. Et comme le seul but de la télévision‚ actuellement‚ est de remplir le temps qui lui est imparti et de ratisser large‚ ce qu’elle nomme une fête devient un défilé longuet de gens connus du plus grand nombre. C’est mal cuisiné mais il y a beaucoup de plats.

Le problème avec le théâtre‚ c’est qu’il n’y a pas de "vedettes". Une vedette est fabriquée par la télévision‚ y compris celles du cinéma‚ et comme elle n’a que faire du théâtre‚ les organisateurs se retrouvent en manque. Les seules vedettes du théâtre qu’on puisse connaître sont celles du théâtre télévisé‚ tendance Sabbagh ou celles du cinéma‚ revenues à la source ("C’est là qu’est mon seul amour... "). On se retrouve donc‚ pour "honorer" le théâtre‚ avec une cohorte de gens‚ tous respectables au demeurant‚ mais dans bien des cas‚ à des années-lumière de ce qu’est la réalité de ce métier. Le temps de devenir une vedette grâce à la télévision et le train est largement passé.
D’où l’aspect fête de charité‚ amicale des anciens élèves‚ gala de l’Union des artistes ou noces d’or des grands-parents.

Pourtant‚ devant tant de vulgarité‚ un pauvre digne et magnifique fait taire la médiocrité. Terzieff parle. Et la télévision la ferme. Elle ne gouverne plus. Elle est à son service‚ elle doit se rapprocher de lui‚ le cadrer comme un acteur‚ et non comme un présentateur. Il ne la regarde pas‚ il parle au public. Il prend son temps‚ pas de chronomètre dans la poche. Il est un acteur‚ le théâtre sur la scène. Et paradoxalement‚ il fait de la bonne télévision.
Les dames patronnesses en restent un instant bouche bée : le théâtre est grand‚ il se suffit à lui-même‚ il ne rêve pas de "passer à la télé"‚ il ne demande qu’à vivre. Les médailles‚ c’est bon quand on est mort.

Auteur: Lagarce Jean-Luc

Info: Article paru dans 7 à Paris en 1988 à propos de la cérémonie des Molières signé Paul Dasthré (inspiré d’un personnage balzacien‚ cf. Le Roman de Jean-Luc Lagarce de J.-P. Thibaudat) qui est le pseudonyme sous lequel Jean-Luc Lagarce écrivit quelques articles dans la presse.

[ coup de gueule ] [ nivellement par le bas ] [ pouvoir informationnel ] [ média descendant ]

Commenter

Ajouté à la BD par Bandini

divertissement

Trump maintient les projecteurs sur lui-même, acte après acte, pensant avec raison que les cabrioles d'hier seront balayées par celles d'aujourd'hui.

Auteur: Chomsky Noam

Info: Sur www.truth-out.org

[ misdirection ] [ pouvoir grossier ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

oppression

Les étudiants qui s'endettent lourdement en faisant leurs études sont peu susceptibles de penser à changer la société. Lorsque vous enfermez les gens dans un système d'endettement, il est plus difficile pour eux de prendre le temps de réfléchir.

Auteur: Chomsky Noam

Info:

[ dettes ] [ capitalisme ] [ concentration du pouvoir ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

langage

Les libéraux ont une série de théories populaires qui sont fallacieuses. L'une d'elles vient du Siècle des Lumières, l'hypothèse étant qu'il faut être logique. Tout ce que vous avez à faire serait de dire aux gens les faits véritables, ce qui ensuite, par raisonnement, vous conduira à la bonne conclusion. C'est tout à fait ridicule. La pensée est principalement métaphorique. Les cadres l'emportent sur tous les faits.

Auteur: Lakoff George

Info: "Why Liberals Lose". Interview with Katy Butler, katybutler.com. December 24, 2003

[ pouvoir ] [ politiquement correct ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel