Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLESPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une recherche complexe... Lire la suite >>
Résultat(s): 80
Temps de recherche: 0.2624s

alcool

Le vin contient deux forces qui se confondent en une seule, une fois la fermentation terminée : en effet, la vigne dont les racines plongent à de très grandes profondeurs, tire la force magnétique de la terre pour la concentrer dans la grappe. Le soleil, lui, baigne les ceps de son immense force cosmique. Les deux forces s'accumulent jour après jour dans les grains, jusqu'au jour de la vendange. C'est là une autre traduction qui va directement à l'essence imagée des choses : le vin additionne les forces primaires des éléments premiers, terre, eau, air, feu.

Auteur: Scipion Marcel

Info:

[ transmutationniste ]

Commenter

Commentaires: 0

entertainment

Le pop art, c’est ce qui se consomme, s’avale et s’expulse sans autre but que d’aiguillonner la reviviscence des plaisirs des pulsions primaires. Un mixte des stades oral et anal. C’est un regard zoomant en gros plan sur le sein nourricier, le consommable, l’incorporable et l’introjectable. Le pop art, c’est le rêve américain aux hormones, aseptisé et castré, refoulant la face sombre et fragmentée des conflits de classes qui menacent l’ordre marchand. Un art apparemment ouvert sur le monde, mais en réalité sur le seul monde de la marchandise libérale, celui qui ne s’intéresse qu’à lui-même.

Auteur: Troyas Alain

Info: Dans "Du narcissisme de l'art contemporain"

[ kleenex ] [ débilitant ] [ consumérisme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

évolution

Au début, il y avait des bactéries... Une supposition presque universelle est que toute la vie subséquente est issue d'une forme de vie originelle à travers une chaîne continue de paires ancêtres-descendants. Cette hypothèse semble bonne parce que tous les organismes vivants partagent des traits biochimiques. Il est bien sûr concevable que la vie ait pris naissance plus d'une fois sur la terre primitive, mais que toutes les formes de vie primaires, sauf une, se soient éteintes tôt, laissant une unique lignée à la source de la vie telle que nous la connaissons. Si cela s'est produit, ce fut la première grande extinction d'espèces.

Auteur: Raup David M.

Info:

[ biologique ] [ origine ] [ spéculation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

big brother

A leur entrée à l'école primaire, tous les citoyens sont tenus de se faire vacciner contre certaines maladies infectieuses. On nomme cet événement "vaccination pour la prospérité nationale".
Toutefois, le vaccin en soi n'a pas grande importance. Ce qui importe, c'est ce qui est introduit dans 0,1% des seringues employées à cette occasion... Des nano-capsules spéciales. Injectées chez un citoyen sur mille... Elles vont ensuite circuler dans son corps, jusqu'à s'immobiliser un jour dans l'artère pulmonaire, au niveau du coeur.
Puis, au jour et à l'heure fixés, entre 18 et 24 ans, quand la vitalité atteint son maximum, elles éclatent et causent la mort.

Auteur: Motorô Mase

Info: Ikigami, tome 1

[ surpopulation ] [ solution ]

Commenter

Commentaires: 0

rêve

Mais les rudiments de l'évolution ne sont pas forcément des structures comme l'appendice ou l'os caudal ; ils peuvent aussi prendre la forme de "processus". Ainsi peu de temps après la naissance, tous les nouveaux nés serrent naturellement leur minuscule poing autour du doigt qui s'offre à eux. Cette réponse universelle de saisie a du sauver leurs ancêtres primaires d'une chute mortelle en leur permettant de se tenir à la fourrure de leur mère ou à la branche la plus proche. De même, le sentiment de chute qui réveille parfois brutalement une personne en train de s'endormir est peut être une réponse psychologique héritée de l'époque de la vie arboricole.

Auteur: Margulis Lynn

Info: L'univers bactériel, L'homme égocentrique, p. 229

[ évolution ] [ spéculation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

émerveillement

Parmi les scènes qui ont fait une profonde impression sur mon esprit, aucune n'est plus sublime que l'aspect des forêts vierges qui ne portent pas encore la trace du passage de l'homme ; que ce soient, d'ailleurs, les forêts du Brésil, où domine la vie dans toute son exubérance ; que ce soient celles de la Terre de Feu, où la mort règne en souveraine. Ce sont là deux véritables temples remplis de toutes les splendides productions du dieu nature. Personne, je crois, ne peut pénétrer dans ces vastes solitudes sans ressentir une vive émotion et sans comprendre qu'il y a chez l'homme quelque chose de plus que la vie animale.

Auteur: Darwin Charles

Info: Voyage d'un naturaliste, De la Terre de Feu aux Galapagos

[ nature ] [ native ] [ primaire ]

Commenter

Commentaires: 0

source

[Je suppose] qu’il existe une abstraction centrale inconnue parce qu’inconnaissable, mais qui nous est cependant révélée sous une forme impure par des formulations comme "contenant" ou "contenu" -et que c’est à cette abstraction centrale seule que peut être appliqué correctement le terme d’ "élément psychanalytique" ou que peut être affecté le signe ♀♂. Cette définition montre clairement que l’élément psychanalytique supposé n’est pas observable. En ce sens, il ressemble assez au concept kantien de chose en soi -il n’est pas connaissable mais ses qualités primaires et secondaires le sont. Mais c’est aussi ce qui le différencie du concept de chose en soi. Les phénomènes de contenant et de contenu sont connaissables en tant que qualités secondaires.

Auteur: Bion Wilfred Ruprecht

Info: Éléments de la psychanalyse

[ inatteignable ] [ ontologie ]

Commenter

Commentaires: 0

politique

Par ailleurs, l’école primaire, réconciliée avec la pratique agricole et les impératifs de production, même dans le désordre et la pauvreté, avait renoué avec des tentatives antérieures qu’on n’aurait jamais dû abandonner. Elle avait permis en maints endroits de retarder sensiblement l’effondrement des cantines scolaires à la fin de programmes soutenus par l’extérieur pendant quatre ans seulement. Comment oublier, dans tant d’écoles du pays, souvent les plus modestes, entre 1978 et 1984, la joie rayonnante des élèves entraînant les visiteurs à la découverte de leur verger ou de leur basse-cour, ou déversant à leurs pieds en dansant mangues, oranges et pamplemousses ? Si les carences, les failles étaient déjà perceptibles, les échecs n’en paraissaient pas pour autant inéluctables.

Auteur: David Philippe

Info: Le Bénin

[ nostalgie ] [ formation ] [ autosuffisance alimentaire ] [ enseignement ] [ apprenants ] [ Afrique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Eric

maladie mentale

Les désorganisations progressives commencent en général chez l’adulte par une phase de dépression essentielle, qui rend compte de l’absence des tonus des instincts de vie, puis par une désorganisation de l’appareil mental [donc des identifications du sujet] dont témoigne la pensée opératoire. Le mouvement se poursuit par la désorganisation des systèmes de caractère et de comportement que révèle la diminution ou la perte des expressions instinctuelles correspondantes : c’est la vie opératoire. Surviennent enfin les désorganisations des fonctions somatiques de plus en plus archaïques sur le plan évolutif, de plus en plus fondamentales sur le plan vital. Le processus peut ainsi cheminer jusqu’à la destruction des équilibres biologiques primaires de la vie individuelle. Le temps de l’être lancé dans l’espace est alors terminé.

Auteur: Marty Pierre

Info: Les mouvements individuels de vie et de mort : essai d'économie psychosomatique

[ névrose ] [ déprime ] [ description ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

gamines

Les seules à l’émouvoir un peu, ce sont les petites qui passent, en sortant du primaire, en bande de moineaux. Quand elle les voit sautiller comme ça, pattes maigres et torses plats, Maud se souvient de son enfance comme un paradis perdu. Le goût des BN à quatre heures, qu’elle commençait à manger par les coins, en regardant les dessins animés. L’odeur particulière de la gomme au fond de la trousse, celle des fraises Tagada. Les jeux dans la cour de récré, les amitiés exclusives, jalouses. Les vacances, si longues. Les cadeaux de Noël, mal cachés dans l’armoire, cent fois palpés d’un doigt léger, inquisiteur. Les tours de vélo sur le parking, entre copines, aux soirs d’été. Elle se souvient sans conviction, sans certitude.

Auteur: Roger Marie-Sabine

Info: Un simple viol

[ enfance ] [ nostalgie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel