Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits, recherche mots ou phrases tous azimuths.  ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Search results: 55
Search time counter: 0.196s

femmes-hommes

Bon seigneur Boyet, ma beauté, si chétive qu'elle soit, n'a pas besoin du fard éclatant de vos éloges; la valeur de la beauté est fixée par le jugement du regard, et non par une vile réclame débitée d'une voix de marchand.

Auteur: Shakespeare William

Info: Peines d'amour perdues

[ comment se débarrasser des mecs ] [ répartie-féminine ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Lui : - J'ai fait un rêve, je vous apportais votre petit déjeuner au lit sur un plateau... Comment aimez-vous vos oeufs le matin ?
Elle : (inscrivant un no de téléphone sur un bout de papier) - tenez, vous pourrez appeler demain... c'est un excellent psychiatre.

Auteur: Internet

Info:

[ râteau ] [ répartie-féminine ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Lui : - Oh ! Quelle odeur subtile, j'ignore le nom de votre parfum mais sur vous c'est vraiment une réussite.
Elle : - Oh, vous savez, j'en mets très peu, je préfère la qualité à la quantité, par contre vous... (elle fait un bref geste de reniflement) ... ce doit être le contraire...

Auteur: Internet

Info:

[ râteau ] [ répartie-féminine ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Lui : - Sans vouloir me vanter, je suis plutôt très bien fourni
Elle : - C'est vrai t'en as une grande ?
Lui (plein d'espoir) : - super grande !
Elle : - Et ben tu te la mets dans l'oreille comme ça t'auras l'air d'une pompe à essence, et tu me fous la paix !

Auteur: Internet

Info:

[ râteau ] [ autodéfense ] [ répartie-féminine ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Entendez, Monsieur, que jamais femme n'aima autant mari que je vous ai aimé [...] et que vous ne pouvez ignorer quel traitement j'ai eu de vous [...] dont j'ai porté tant d'ennui et de déplaisir que, sans l'aide de la dame avec qui vous m'avez mise, je fusse désespérée. Mais à la fin, me voyant grande et estimée belle d'un chacun, fors de vous seul, j'ai commencé à sentir si vivement le tort que vous me tenez, que l'amour que je vous portais s'est converti en haine et le désir de vous obéir en celui de vengeance.

Auteur: Navarre Marguerite de

Info: l' Heptaméron, 16eS

[ comment se débarrasser des mecs ] [ répartie-féminine ]

Commenter

Commentaires: 0