Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLESPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une recherche complexe... Lire la suite >>
Résultat(s): 8
Temps de recherche: 0.0808s

positiver

Ma grange ayant complètement brûlé
Je peux maintenant
Voir la lune

Auteur: Mizuta Masahide

Info:

[ haïku ] [ résilience ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

allégorie

Avez-vous oublié que le caméléon parvient toujours au faîte d'un arbre, même en empruntant les branches les plus tordues?

Auteur: Kakpo Mahougnon

Info: Les épouses de Fa

[ homme-animal ] [ résilience ] [ adversité ] [ triomphe ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Eric

amour

Peu importe la durée de ma vie et le voyage qu'il me reste à faire. Jusqu'au dernier instant, il me faut essayer d'être plus fort que la haine.

Auteur: McGowen Roger

Info:

[ survie ] [ résilience ] [ attitude ] [ transcendance ]

Commenter

Commentaires: 0

mélancolie

Pour celui qui empathise, le patient incompris est une manière d'objet d'amour perdu qui satisfait un besoin. L'empathie peut alors apparaître comme un effort pour compenser, par restitution, une perte de contact et de communication. Dans cette ligne de pensée, j'ai l'impression que les gens qui ont tendance à être déprimés, font les meilleurs "empathisants".

Auteur: Greenson Ralph

Info: Dans "L'empathie et ses phases diverses", Revue française de psychanalyse vol. 25 n° 4-5-6, 1961

[ identification ] [ résilience ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

judaïsme

Il est donc évident que le contact mutuel entre l'Occident et le juif eut une signification opposée pour les deux organismes. Pour le juif, il fut une source de force, et d'inspiration ; pour l'Occident, il fut une perte de force, et fut déformant. Le juif était à l'intérieur de l'Occident, mais l'Occident n'était pas à l'intérieur du juif. La persécution renforce, si elle s'arrête avant l'extermination.

Auteur: Yockey Francis Parker

Info: Imperium (1948), trad. Jean-François Hivernat, éd. Avatar, coll. "Heartland", 2008 (ISBN 9780955513275), p. 212

[ résilience ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

grandir

Pierre Marty écrivait qu'il est traditionnel "de dire qu'on n'est jamais le même après une maladie : un changement survient chez le malade" et, plus généralement, toute crise qui oblige la structure psychique à modifier la configuration de ses rouages entraîne une croissance. Alors que des structures précaires de l'organisation psychique se sont effondrées, guérir signifierait retrouver une structure solide non pas identique à celle d'auparavant mais transformée par le mouvement même de la réorganisation et par l'adjonction éventuelle de nouveaux matériels psychiques.

Auteur: Arcé Alexandra

Info: Expérience de mort imminente : L'approche jungienne

[ résilience ]

Commenter

Commentaires: 0

intraduisible

Kingtsui/kingtsukoroï : mots japonais qui désignent l'art ancestral qui consiste à réparer une poterie cassée avec de l'or. Ainsi restauré l'objet prend toute sa valeur d'avoir été brisé. Orné de sa cicatrice il raconte son histoire et nous enseigne qu'un accident peut devenir le début de quelque chose de plus beau.
Le kintsugi s’inscrit dans la pensée japonaise du wabi sabi (wabi : humilité face aux phénomènes naturels ; sabi : ce que l’on ressent face au travail du temps ou des hommes) invitant à reconnaître la beauté qui réside dans les choses simples, imparfaites et atypiques.
En acceptant de s’ouvrir au wabi sabi, on va à contre-courant des modèles standardisés et artificiels modernes. Le wabi sabi invite au contraire à la contemplation et au détachement par rapport à la perfection. Il souligne le caractère irréversible du temps qui passe et l’aspect éphémère de toute chose, et appelle à apprécier l’humble beauté des choses simples, patinées par les années et les épreuves.

Auteur: Santini Céline

Info: Kintsugi : L'art de la résilience

[ résilience ] [ artisanat ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

propagande

Le Musée de la paix d'Hiroshima m'intéressait surtout pour comprendre la vie après la bombe. En 1955, les Américains prévoient d'y organiser leur exposition internationale "Atoms for Peace". A Hiroshima, tout est pacifiste, son maire, son musée et son jardin, sa Constitution nationale (qui interdit au pays d'entretenir une armée), alors pourquoi pas son atome ? Les archivistes me passent le journal de bord d'Abul Fazl Fotouhi, directeur du Centre culturel américain d'Hiroshima de 1953 à 1957 et organisateur de l'expo. Il raconte les interpellations des survivantes de la bombe opposées à son projet. Je comprends ensuite que son expo relève de la grosse artillerie idéologique : 9000 mètres carrés financés par les Etats-Unis avec le soutien du maire, du quotidien local, de l'université et de ses physiciens, et même de la Poste qui imprime des timbres à son effigie. Quand les Américains proposent par la même occasion d'installer une centrale à Hiroshima, le maire prétend que "le fait qu'Hiroshima devienne la première ville dotée de l'énergie nucléaire réconfortera les âmes des morts". Les tombes n'ont pas moufté.

Auteur: Tomjo

Info: Dans le journal "La Décroissance", n°158, page 12

[ résilience forcée ] [ dénégation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson