Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.         ... Lire la suite >>
Search results: 748
Search time counter: 0.4788s

rapports humains

Avec l'âge on devient plus sensible.
Combien de fois, très mal à l'intérieur, ai-je eu affaire à des mômes dont l'innocence interdisait de capter la tristesse de mon expression, de mes sourires. Il y avait là une forme d'atténuation de l'"effet miroir". Ce choc qu'il faut parfois encaisser lors du contact avec un regard d'adulte, lorsque quelque chose d'indéfinissable se reflète... Un effroi, une pitié, une détresse, comme une compréhension partagée, qui ne se verbalise jamais, sur l'inanité de la vie, la certitude de la souffrance et l'assurance de la mort.

Auteur: Mg

Info: 8 oct. 2015

[ pessimisme ] [ conscience ] [ décalage ] [ enfant ] [ visage ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

Prêter aux autres des pensées de l'arrière, pensées qu'ils feront connaître à tous, sauf au principal intéressé, les éléments qui les composent le concernant, et, avoir la bêtise ou le courage de leur dévoiler ce qu'ils croyaient si bien caché, s'attirant un : "Tu es fou. Qu'est-ce que tu vas chercher. Quel compliqué tu fais !", ce courage ou cette bêtise les déçoit cruellement sur notre compte. On leur retire "l'inconnaissable absolu", et ils ne vous pardonneront pas de leur avoir ôté le droit et le plaisir de nous croire leur ami.

Auteur: Perros Georges

Info: En vue d'un éloge de la paresse, Lettre préface, Le Passeur 1995 <p.54>

[ dévoiler ] [ blesser ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

A l'école primaire un jeune garçon arriva, taciturne et solitaire, ou mieux: funèbre, car ayant perdu sa mère et ne quittant jamais son manteau bleu-marine. Je le revois se lever aux interrogations du maître. Les autres à son voisinage le sentaient exclu, d'un autre ordre, sans jamais le moquer ou le molester, car il imposait le sérieux et le respect.
C'est aussi ce que ressentent les hommes ordinaires, affairés, insouciants quand ils rencontrent un être grave, gênant, ayant pris conscience de cet univers démesuré, de l'histoire humaine et de son ahurissant passage ici-bas.

Auteur: Jude Stéfan

Info: Faux journal, p.22

[ respect ] [ singularité ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

[…] les expériences que traverse la personne étiquetée "schizophrène" et qui sont répertoriées sous le terme commun de "psychose" ne sont pas du tout inintelligibles, c'est-à-dire folles. Elles se manifestent simplement dans un autre ordre de réalité, voisin du rêve éveillé. La société invalide ces expériences en les qualifiant de "maladie" ou de "folie", ce qui est une manœuvre interpersonnelle fondamentale, pratiquée par les peuples de culture occidentale, pour lesquels les rêves et les états proches du rêve ne sont pas des véhicules valables de la réalité, quelle que soit la vérité qu’ils expriment.

Auteur: Barnes Mary

Info: Mary Barnes, un voyage à travers la folie

[ communication ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

Il est dur de consentir qu'on ait l'esprit comme tout le monde : l'étrange est que l'on parle de son estomac ou de son urticaire pour décrire son âme. Personne ne dit : je suis malade d'envie ou de jalousie dix fois par jour, cela me gâte le teint que j'avais si joli à dix ans, mais : ma générosité me perdra, je ne tiens jamais compte de moi-même, c'est un véritable handicap. Nous vivons entourés d'êtres exquis aux prises avec leurs sentiments délicats et tentons de nous conformer à de si beaux modèles.

Auteur: Harpman Jacqueline

Info: La vieille dame et moi, Le Grand Miroir, 2001, p. 19

[ illusion ] [ dissimulation ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

Théoriquement, nous comprenons les gens, mais pratiquement nous ne les supportons pas, pensai-je, nous ne les fréquentons qu'à contrecoeur et les traitons toujours en fonction de notre propre point de vue. Or nous ne devrions pas considérer et traiter les gens en fonction de notre point de vue mais de tous les points de vue possibles, pensai-je, commercer avec eux de manière à pouvoir dire que nous avons commercé avec eux de manière pour ainsi dire totalement dépourvue de prévention, mais cela ne marche pas parce que nous sommes effectivement toujours prévenus contre tout et chacun.

Auteur: Bernhard Thomas

Info: Le naufragé, p.148, Folio n°2445

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

A vrai dire, Madeline aimait bien Renata, mais depuis le début, il y avait eu une forme de rivalité entre elles. "Sincèrement, je m'ennuierais à mourir si je devais être mère à plein temps", lui avait dit Renata à plusieurs reprises. Ses propos n'avaient rien d'insultant car Madeline ne comptait pas vraiment parmi les femmes au foyer - elle travaillait à temps partiel - mais quand même, ils sous-entendaient toujours que la brillante Renata avait davantage besoin d'être stimulée sur le plan intellectuel parce que Madame faisait CARRIÈRE alors que Madeline n'avait rien de plus qu'un EMPLOI.

Auteur: Moriarty Liane

Info: Petits secrets, grands mensonges. p. 61-62

[ supériorité ] [ concurrence ] [ tensions ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

On existe différemment avec chaque être pense Esther, c'est ce qui est merveilleusement riche. Les lieux créés par la rencontre de deux êtres sont uniques et tous dissemblables. (...)
Avoir le choix ce n'est pas choisir le noir ou le blanc, c'est trouver une couleur en soi.
C'est créer le blanc qui nous correspond ou le noir qui nous répond. Le créer. Chaque fois différent. Le créer, ne rien accepter qui soit tout fait, tout préparé, tout prémâché. Notre devoir est de recréer notre vie, si l'on veut qu'elle soit nôtre. Il nous faut la mâcher.

Auteur: Douna Loup

Info: L'oragé, p 199

[ adaptation ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

Ce besoin d’attention que nous manifestons tous au quotidien est évidemment beaucoup plus intense quand nous nous sentons menacés ou en danger. Si quelqu’un tombait d’un quai dans l’eau et se mettait à appeler au secours, il ne viendrait à l’idée de personne de passer devant lui en disant calmement : "Il fait juste ça pour attirer l’attention". Bien sûr qu’il cherche à l’attirer ! Il est en danger de mort, incapable de se tirer d’affaire, son unique espoir de préserver son intégrité physique et de continuer à vivre est d’attirer l’attention de ceux qui peuvent le secourir.

Auteur: Lauveng Arnhild

Info: Demain j'étais folle : Un voyage en schizophrénie

[ soif ] [ solidarité ] [ psychose ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

Ai effectué un remplacement à l'école communale du village voisin dans une classe de mômes de 9 à 10 ans. Première expérience dans l'enseignement généraliste (une dizaine de périodes) avec 22 univers en gestation, boules d'énergies boostées un peu plus par le froid polaire de cette semaine. J'ai eu le sentiment rétrospectif que ces mômes enthousiastes, par leur fraicheur, m'avaient remis en mémoire bien des aspects de mon enfance. Avec ce rêve la nuit suivante, qui se concluait par cette idée : chaque être nous révèle une part de nous-même. Encore plus précisément s'il est un enfant humain.

Auteur: Mg

Info: 8 janv. 2013

[ miroir ] [ enseignement ] [ grégaire ]

Commenter

Commentaires: 0