Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits, recherche mots ou phrases tous azimuths.  ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Search results: 326
Search time counter: 0.3216s

dualité

Le taoïsme est la seule grande religion d'origine chinoise. Il fait partie des "trois enseignements" de la Chine, avec le confucianisme et le bouddhisme. Mais tandis que ces deux derniers sont centrés sur une grande figure fondatrice qui procure une date d'émergence, il est pratiquement impossible d'en attribuer une au taoïsme. Celui-ci s'est formé peu à peu en une lente gestation qui fut une intégration progressive de différents courants puisés au cours des siècles sans jamais se détacher de son passé complexe, mais en intégrant et développant jusqu'à nos jours encore des éléments nouveaux. Il est ainsi le plus précieux dépositaire d'un passé culturel qui est resté constamment vivant et qu'en raison de sa nature en partie marginale il a su préserver, même lorsque ce passé était rejeté par les doctrines officielles.

Auteur: La Guéronnière Isabelle de

Info: Comprendre le Tao

[ genèse ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

disneyland

Oh ! je ne me fais pas de soucis pour la Souris sacrée : son Royaume est de ce monde et elle aura un succès fou, c’est tout vu. Par cohortes, les détraqués viennent prendre un avant-goût du Cauchemar à thèmes. On se bouscule dans la boutique, on s’arrache les pin’s […], les peluches, les blousons et les autres gris-gris équipés des deux oreilles noires obsessionnelles. D’ailleurs, le voilà, justement : Mickey ! Là-bas ! C’est lui, sur le terre-plein, en chair et en peluche, envoyant des baisers à la foule en liesse ! Qu’est-ce que ça lui fait, au type ainsi accoutré, d’être un dessin incarné ? Quelle peut bien être sa vision du monde, derrière les hublots fumés de ce masque d’hydrocéphale, tandis que montent vers lui des cris d’enfants comblés ?

Auteur: Muray Philippe

Info: Dans "Exorcismes spirituels I - Rejet de greffe", page 324

[ folie collective ] [ entertainment ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

judaïsme

En mélangeant anti sionisme et anti sémitisme, on aura augmenté la rancoeur générale contre le médiatiquement correct et les gens du pouvoir qui soutiennent des envahisseurs en train d'étrangler les palestiniens. On soulève le monde entier contre Israël et surtout on donne une force extraordinaire à l'Islam - et ses intégristes. Tous ces agissements si ouvertement pro Israël font le lit d'une terrible rancoeur hors Occident.
Et puis, à y réfléchir, dans ces grandes flammes de "karma civilisationnels" que sont les religions dans la vie des hommes, que préfère t'on : un occident prophète du désir consommateur matérialiste ou un orient, malgré toutes ses erreurs, plus spirituel, plus mystique ?
Plus ça va et plus s'installe en moi l'idée que l'Islam s'imposera. N'est-il pas la dernière réforme, après tout ? L'esprit s'impose sur la matière.

Auteur: Mg

Info: 4 mai 2009 13 nov. 2015

[ moteur ] [ rejet ]

Commenter

Commentaires: 0

ego

Nous ne nous sentons pas complètement responsables de tout ce que nous faisons. Nous en rejetons la faute sur l’environnement, la société, sur nos parents, ou sur l’hérédité, nous nous trouvons des excuses, mais nous ne nous attaquons jamais au problème. Si nous avons vraiment le désir ardent, le désir instantané de découvrir pourquoi nous sommes blessés, cela est possible. Nous sommes blessés parce que nous avons construit une image de nous-mêmes. C’est un fait ! Quand on dit : “je suis blessé”, c’est l’image que l’on a de soi qui est blessée. Quelqu’un vient piétiner cette image et l’on est blessé. […] Si l’on est totalement attentif à l’image qu’on a de soi - attentif, non pas concentré, mais attentif - l’on voit alors que l’image n’a pas de sens et elle disparaît.

Auteur: Krishnamurti Jiddu

Info: Le Réseau de la pensée : Compte-rendu authentique des causeries de 1981 à Saanen en Suisse et à Amsterdam en Hollande

[ moi ] [ illusoire ] [ je ]

Commenter

Commentaires: 0

égalité

Après tout, si l'ascenseur social est la carotte des classes moyennes et populaires, pourquoi le toboggan social ne serait-il pas le bâton des classes supérieures ? De la sorte, le processus de circulation sociale serait maîtrisé dans sa totalité. Et puisque l'école détermine, par des méthodes proactives, les individus qui s'élèvent, pourquoi pas aussi ceux qui chutent ? On aimerait ainsi que le gouvernement nous présente ses mesures pour nous assurer que les rejetons de bonne famille finissent bien dans la misère s'ils sont nuls en classe. Y a pas de raison ! Pourquoi ne pas se fixer des objectifs ambitieux, du type "30 % de fils de Polytechniciens chez les non-diplômés" ? Une telle n'annonce n'aurait rien de démagogique, pourvu qu'elle soit correctement expliquée à l'opinion : il faudrait la présenter comme le pendant de l'"égalité des chances".

Auteur: Quilgars Emmanuel

Info:

[ société ] [ humour ]

Commenter

Commentaires: 0

formation

Quand les pédagogues allemands cherchèrent un nom pour désigner cet engagement dans le mode, ils adoptèrent Bildung. Le terme Bildung pouvait s'entendre comme un processus dérivé de la peinture, bien qu'il crée une curieuse sorte de tableau. Plus une personne est formée (gebildet), plus elle a une personnalité cohérente, plus elle est mêlée aux autres en tant qu'être social. Ainsi, la Bildung est un portrait de groupe : au fur et à mesure que l'artiste (la société) peint plus distinctement le visage de chaque individu, l'image, dans sa conception d'ensemble, devient de plus en plus claire. Quels que soient les défis lancés par les adultes à l'ordre social existant, il ne les lanceront pas dans un esprit d'aliénation et de rejet mais plutôt au nom de la vie qui "a un sens" - mots simples qui exigent beaucoup.

Auteur: Sennett Richard

Info: La conscience de l'oeil : urbanisme et société, p. 144

[ politique ] [ normalisation ]

Commenter

Commentaires: 0

histoire-mythes-et-légendes

L'histoire du Déluge.
Un jour, les grands dieux ont décidé de faire le déluge... ils dirent : Homme de Shourouppak, fils d'Oubar-Toutou démolis ta maison et construis pour toi un bateau abandonne tes biens et tes richesses demande la vie sauve rejette tes possessions et préserve ta vie charge dans le bateau la substance de tout ce qui vit.... (Fin du Déluge).... Lorsque arriva le septième jour je lâchai une colombe, elle prit son vol .N'ayant pas trouvé où se poser elle revint. Je lâchai l'hirondelle, elle prit son vol. N'ayant pas trouvé où se poser elle revint. Puis je lâchai un corbeau. Le corbeau pris son vol lorsqu'il vit les eaux se retirer ayant trouvé de la nourriture il se posa et ne revint plus. Alors je lâchai tout ce que le bateau contenait aux quatre vents.

Auteur: L'épopée de Gilgamesh

Info: Traduit de l'arabe par Abed Azrié. Textes établis d'après les fragments sumériens, babyloniens, assyriens, hittites et hourites. p.160 à p.169

Commenter

Commentaires: 0

maman

La mère chaleureuse et proche n'éprouve pas l'insatiable besoin de serrer son enfant contre elle comme dans une poche marsupiale. Si son enfant grandit, cette mère tendre le regrette un peu et s'en réjouit fort. Au fond, elle ne fait qu'obéir à la vie. Au demeurant, elle connaît d'autres désirs.
En revanche, c'est la mère distante qui veut l'enfant tout à elle ; c'est la mère rejetante qui le veut captif. (Bien entendu, ce n'est pas ouvertement qu'elle est rejetante, c'est insidieusement, et elle dénie fermement qu'elle le soit.) Elle utilisera dans ce but les moyens dont elle dispose : la "mise en inceste" est le plus puissant de tous. Elle prendra dans son lit celui ou celle qu'elle n'a pas su tenir dans ses bras. L'enfant incesté sera donc placé dans la position typique et intenable du rejeté-attaché.

Auteur: Racamier Paul-Claude

Info: L'inceste et l'incestuel

[ enfant ] [ équilibre ]

Commenter

Commentaires: 0

parents-enfants

[...] les cauchemars, c'était désormais à notre tour d'en être victimes, cauchemars éveillés lorsque, enfermés dans notre chambre, portefeuilles et chéquiers sous l'oreiller, nous passions des heures aux aguets - sortira-sortira pas ?, rentrera-rentrera pas ? - à l'écoute du moindre grincement de parquet, du claquement de porte le plus sec, signe que notre adolescent débordait de vitalité. Ainsi vont les nuits des parents qui ont perdu toute autorité. Et je vous épargne les réveils en sursaut lorsque le téléphone sonne à pas d'heure et qu'un agent de police à la voix morne vous somme, oui vous somme, de venir récupérer votre rejeton mineur et fortement alcoolisé, ou bien même vous enjoint de l'y rejoindre dès potron-minet au prétexte qu'il a déposé plainte pour mauvais traitements. Contre vous, la plainte !, détail qui ne vous est transmis qu'une fois sur place évidemment.

Auteur: Sagnier Christine

Info: Roméo à la folie, p. 22-23

[ puberté ]

Commenter

Commentaires: 0

introspection

Chaque livre que nous lisons dérègle notre boussole intérieure, chaque esprit étranger nus montre de combien de points de vue divers on peut considérer le monde. Et puis, lentement, les oscillations s'atténuent, l'aiguille revient à sa position accoutumée, correspondant pour chacun de nous à sa personnalité. C'est ce que j'ai éprouvé dans une pause entre deux périodes de lectures. On peut certes beaucoup lire -- et un ami des livres qui vit en solitaire consomme les ouvrages et les opinions comme quelqu'un qui vit en société consomme les êtres humains -- on s'étonne souvent de la quantité que l'on peut en supporter. Mais le moment vient où il faut rejeter tout cela, aller courir un moment par la forêt, respirer le temps qu'il fait, les fleurs, les brouillards et les vents et se retrouver à ce point tranquille d'où le monde redevient unité.

Auteur: Hesse Hermann

Info: Critiques posthumes

Commenter

Commentaires: 0