Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 376
Temps de recherche: 0.6208s

théologie

La représentation de l’homme qu’il [Martin Luther] dresse en termes religieux décrit la situation de l’individu au cours de l’évolution sociale et économique. Les membres de la classe moyenne étaient aussi impuissants face aux nouvelles forces économiques qu’ils l’étaient dans la description qu’a faite Luther de la relation de l’homme à Dieu.
Mais Luther a fait plus que de mettre en évidence le sentiment d’insignifiance déjà présent au sein des classes sociales auprès desquelles il prêchait, il a offert une solution. L’individu pouvait espérer être acceptable aux yeux de Dieu non seulement en n’acceptant pas sa propre insignifiance, mais aussi en s’humiliant à l’extrême, en abandonnant chaque vestige de la volonté personnelle, en renonçant à sa force personnelle et en la dénonçant. La relation de Luther à Dieu était une relation de totale soumission. […] Ainsi, en même temps que Luther libérait les gens de l’autorité de l’Eglise, il les amenait à se soumettre à une autorité bien plus tyrannique, celle d’un Dieu qui exigeait une soumission complète de l’homme et l’annihilation de l’individu comme la condition essentielle de son salut.

Auteur: Fromm Erich

Info: Dans "La peur de la liberté", pages 82-83

[ soubassements psychologiques ] [ protestantisme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

esprit

[…] Nous avons beau vieillir, dans notre for intérieur nous nous sentons toujours le même que nous étions dans notre jeunesse, dans notre enfance même. Cet élément immuable, qui demeure toujours identique à soi sans jamais vieillir, c’est précisément le noyau de notre être qui n’est pas dans le temps.

Auteur: Schopenhauer Arthur

Info: Le monde comme volonté et comme représentation

[ intemporel ] [ âme atemporelle ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

raison d'être

C'est une aspiration passionnée à comprendre qui, en première ligne, a dû susciter ma naissance. C'est là, en effet, l'élément le plus puissant de mon être. Cet instinct insatiable de compréhension s'est, pourrait-on dire, créé une conscience pour connaître ce qui est et ce qui se produit et pour, de surcroît, à partir des faibles allusions à l'inconnaissable, découvrir des représentations mythiques.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans "Ma vie"

[ incarnation ] [ but de vie ] [ désir ] [ curiosité ] [ moteur ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

bonheur,

Il n’y a qu’une erreur innée : celle qui consiste à croire que nous existons pour être heureux.

Auteur: Schopenhauer Arthur

Info: Le monde comme volonté et comme représentation

[ illusion ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

explication du monde

Le grand service que les religions ont rendu à la pensée est d’avoir construit une première représentation de ce que pouvaient être ces rapports de parenté entre les choses.

Auteur: Durkheim Emile

Info: Les Formes élémentaires de la vie religieuse, page 340

[ système de correspondances ] [ historique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

adhésion au monde

En physique, un élan figuratif me portait à accorder crédit aux images, aux récits, aux métarécits, que cette science incite à raconter sur le monde ; mais après quelques mois ou quelques années d’ardeur, je perdais la foi aveugle, je ne parvenais plus à prendre ce genre de discours à la lettre. Car soudain, je réalisais qu’au fond, tout ce qui soutenait de telles visions se réduisait à des traces sur le papier, à des listes de données expérimentales, à des symboles mathématiques, à des débats entre chercheurs pour parvenir à un accord, à une combinaison de plats constats et de laborieuse pensée discursive. Je ressentais un battement intense d’attitudes incompatibles, un conflit aigu entre mon agnosticisme ancien et le désir de plonger dans l’univers de croyances et de représentations qui me permettrait d’intégrer la grande communauté des physiciens (et, au-delà, la communauté civilisationnelle qui se reconnaît dans ses récits d’origine). D’un côté, je rêvais de m’échapper comme tout un chacun vers l’ailleurs visionnaire des représentations scientifiques, et de l’autre je ne pouvais éviter de m’écraser régulièrement sur un "ici" prosaïque : les éprouvettes, le tableau noir sur lequel crisse la craie, les collègues conquis ou dubitatifs, le papier noirci, l’écran d’ordinateur, mais surtout, en-deçà de chacune de ces données proximales, l’expérience que l’on a de tout cela, l’expérience du concret aussi bien que l’expérience visionnaire, l’expérience de la présence des choses et l’expérience de l’évasion vers l’abstraction ; l’expérience partout, l’expérience à nouveau et toujours.

Auteur: Bitbol Michel

Info: http://www.actu-philosophia.com/Entretien-avec-Michel-Bitbol-autour-de-La-519

[ symbolique ] [ théorie désincarnée ] [ réalité frelatée ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

ancrage

Ne perdez jamais de vue le rôle qu’a votre sujet particulier dans la grande représentation de la tragicomédie humaine. Gardez contact avec la vie et maintenez la vie en contact avec vous.

Auteur: Schrödinger Erwin

Info:

[ objectivité subjectivante ] [ modelage de la réalité ] [ bon sens communautaire ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

atavofigures

Comparable au monde platonicien des Idées, l’inconscient collectif n’est pas atteignable en tant que tel. En revanche, ses formes archétypiques peuvent être activées ou vécues par l’individu. Elles s’intègrent alors sous une forme différenciée et personnifiée. Jung décrit ainsi l’archétype comme une matrice dans laquelle viendrait se couler toute représentation individuelle :
"Il ne s’agit pas de représentations héritées, mais d’une disposition innée à former des représentations analogues, c’est à-dire des structures universelles identiques de la psyché que j’ai plus tard appelées : inconscient collectif. J’ai appelé archétypes ces structures. Elles correspondent au concept biologique de pattern of behaviour.*"

Auteur: Arcé Alexandra

Info: Expérience de la mort imminente, l'approche jungienne. *JUNG C. G., Métamorphoses de l’âme et ses symboles

[ horizon anthropomorphe ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

régénération

Le conscient se laisse repeupler en s’ouvrant aux contenus numineux de l’inconscient qui convergent "vers l’archétype de la totalité transcendante, le Soi"*. Et s’ils apparaissent avec autant de puissance, c’est parce que "l’émotion est la source principale de toute prise de conscience"*. Elle est le feu alchimique qui "consume tout ce qui est superflu"*, la principale source de la "transformation d‘obscurité en lumière et d’inertie en mouvement"* La libido ne peut réinvestir le conscient, que le traumatisme a transformé en champ de bataille déserté, sans aller puiser des formes et des représentations symboliques sources de vie aux sources de l’inconscient. L’apparition numineuse, marquée du sceau flamboyant de l’amour, permettrait à la libido de retourner progressivement vers le conscient où son retour se fera dans la gloire. L’énergie psychique est une divinité pour le conscient et lorsqu’elle le féconde à nouveau après le traumatisme, elle l’emplit d’amour, lui indique que la vie reflue, que l’énergie psychique a cheminé de l’inconscient au conscient sous l’égide du Soi. La réorganisation psychique s’achemine plus fermement vers les plus hauts paliers d’organisation.

Auteur: Arcé Alexandra

Info: Expérience de Mort Imminente, pp 64 et 65. *Extraits de JUNG C. G., Métamorphose de l’âme et ses symboles, opus cité

[ mystique ] [ psy ] [ émoi ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

vanité

La mort est le résultat, le résumé de la vie, ou le total effectué qui énonce en une fois tout l’enseignement que la vie donnait en détail et par morceaux : elle nous apprend que toutes les aspirations, dont la vie est le phénomène, étaient chose inutile, vaine, pleine de contradictions, d’où le salut consiste à revenir.

Auteur: Schopenhauer Arthur

Info: Dans "Le monde comme volonté et comme représentation"

[ jugement dernier ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson