Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 190
Temps de recherche: 0.1676s

portrait

Renan fœtus en coiffe bretonne guettant la nuit sur le rivage les signaux spermatiques des armadas de contes et légendes…

Auteur: Muray Philippe

Info: Dans "Le 19e siècle à travers les âges", page 362, à propos d'Ernest Renan

[ synthèse ] [ métaphore ] [ vacherie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

deuil

Cette idée m’assaillait en leitmotiv, comme des vagues le rivage : Elle était là. Elle n’est plus là ! Jamais sans doute n’avais-je à ce point approché le mystère de ce verbe : ÊTRE. Elle était là, elle n’est plus là ! Elle n’était plus que cela, ça, cette chose. Ce corps mort. Mais le sujet même de cette sentence ("elle") était désormais superfétatoire, puisqu’ "elle" n’en était plus un, et pour cause, de Sujet, et surtout pas du verbe "être". Les morts ne parlent pas. Ils sont, à la rigueur, ce dont on parle. Des tiers absents. Elle avait retrouvé le monde (ou le néant) qu’elle avait tant chéri, celui des objets : devenant objet parmi les objets, chose parmi les choses. La marchande avait rejoint ses marchandises sur l’étal de son stand d’antiquaire aux Puces de Saint-Ouen (marchandises qu’il me faudrait d’ailleurs, plus tard, vendre à l’encan en salle des ventes). Pourtant, m’allongeant sur le bat-flanc de la fenêtre, parallèle au lit, en reprenant cette pose de bouddha couché que j’avais si souvent adoptée pour lui tenir compagnie, pendant sa maladie, et la contemplant, immobile, et désormais muette, j’avais le sentiment – encore : car ce sentiment ne durerait que quelques jours, ou quelques heures ? – qu’il subsistait d’elle on ne sait quoi. Qu’elle était toujours là, ne serait-ce qu’à l’état de trace. D’ombre ! Que l’un et l’autre nous restions liés par d’immarcescibles ondes, par je ne sais quel charme secret – envoûtés.

Auteur: Sportès Morgan

Info: Si je t'oublie

[ absence ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

vélo

A une époque où le commun des mortels n'a qu'un rêve, celui de posséder une automobile et de la remplacer, au fil de ses ambitions, par une autre plus rapide ou plus luxueuse, la bicyclette reste la sauvegarde de l'homme. Elle est son amie pratique et peu encombrante. Elle le délivre de la paresse physique et lui assure de vivre mieux et plus longtemps. Ceux qui, en fonction d'un snobisme situant la bicyclette aux rayons des inventions démodées, ont oublié le plaisir de côtoyer forêts et rivages en pédalant au grès de leur fantaisie, les vacances venues, se privant assurément d'une source de joie capable d'augmenter leur vitalité.

Auteur: Brisson Jean François

Info:

[ éloge ] [ sport ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

éloge

Silence, savoir et vigilance : cette triade constitue la personnalité du polémiste Kraus. Son silence est une digue à l'abri de laquelle le lac aux mille reflets de son savoir ne cesse de s'approfondir.

Auteur: Benjamin Walter

Info: A propos de Karl Kraus, dans "Cette grande époque précédé d'un essai de Walter Benjamin" (Petite Bibliothèque Rivages, 1990), p. 23

[ prudence ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

rivage

Du rocher
Souriant jusqu’au ciel
Un continent commence.

Auteur: Ban’ya Natsuishi

Info:

[ montagne ] [ haïku ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

insonorité

Désormais il est difficile de faire silence, ce qui empêche d'entendre cette parole intérieure qui calme et apaise. (...)
Certes, quelques randonneurs solitaires, des artistes et des écrivains, des adeptes de la méditation, des femmes et des hommes retirés dans un monastère, quelques visiteuses de tombes et, surtout, des amoureux qui se regardent et se taisent sont en quête de silence et restent sensibles à ses textures. Mais ils sont comme des voyageurs échoués sur une île, bientôt déserte, dont les rivages sont rongés.

Auteur: Corbin Alain

Info: Une histoire du silence : De la Renaissance à nos jours, p. 11

[ rareté ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

développement du vivant

S'il fallait s'exprimer en usant de métaphores [à propos de l'évolution], je privilégierai une pente très large, basse et uniforme. L'eau y tombe au hasard au sommet et sèche habituellement avant de ruisseler quelque part. À l'occasion, elle descend la pente et creuse une vallée qui canalisera de futurs débits. La myriade de vallées aurait pu se former n'importe où dans le paysage. Les positions présentées sont assez accidentelles. Si nous pouvions répéter l'expérience, nous n'obtiendrons vraisemblablement aucune vallée ou un système complètement différent. Pourtant, nous nous trouvons maintenant sur le rivage en train de contempler la fine distribution des vallées et leur contact éventuel avec la mer. Comme il est facile de se leurrer et supposer qu'aucun autre paysage n'aurait pu voir le jour.

Auteur: Gould Stephen Jay

Info: The Panda’s Thumb: More Reflections in Natural History. Chapter 12 (p. 140) W.W. Norton & Company, Inc. New York, New York, USA. 1980

[ hasards ] [ discontinuité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

mondialisation

Ce que veulent les anglo-saxons, c’est une Europe sans rivage, une Europe qui n’aurait pas l’ambition d’être elle-même. (…) C’est en réalité l’Europe des Américains, l’Europe des multinationales, une Europe qui dans son économie et encore davantage dans sa défense et sa politique serait placée sous une inexorable hégémonie américaine, une Europe où chaque pays européen, à commencer par le nôtre perdait son âme.

Auteur: Gaulle Charles de

Info: C'était de Gaulle, Quarto, Gallimard 2002 d'Alain Peyrefitte, p. 367

[ perfide Albion ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

épuisement

C'est la face B de l'existence,
Sans plaisir et sans vraie souffrance
Autre que celles dues à l'usure,
Toute vie est une sépulture

Auteur: Houellebecq Michel

Info: Configuration du dernier rivage

[ finitude ] [ vieillesse ] [ contraste ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Bandini

amour

La sentimentalité améliore l'homme, même quand elle est malheureuse. Mais, dans ce dernier cas, elle l'améliore en le tuant.

Auteur: Houellebecq Michel

Info: Configuration du dernier rivage

[ pessimisme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Bandini