Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths. CROWFUNDING.  Exemples.  Punchlines.  Jeux et Passe-temps.  Chaines.  Humour.  RépartiesFemnmes, etc.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.      &nbs... Lire la suite >>
Search results: 3
Search time counter: 0.1754s

comparaison

Je lui ai offert ce que j'avais de mieux, mes biceps. Il en a presque souri et a dit : "C'est pulpeux, gras, mou, rondouillard ; ça s'esquive sous la pression et glisse sous les doigts ; dans le noir, on pourrait croire que c'est une huître emballée dans un chiffon."

Auteur: Twain Mark

Info: Dompter la bicyclette et autres déboires

[ littérature ] [ muscle ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-hommes

Coté plastique, pourtant, faut avouer que Lucette était un peu armée : nénés ogive indéformables, cuisses fuseau grand sport, avec la noix rondouillarde façon bébé Raynal, et une cambrure de hanches, dégradé moelleux tout ce qui fait de confortable. Plus d'un aurait lâché facilement quelques sacs pour assurer mon intérim dans son nocturne.

Auteur: Besnier Lionel

Info: L'argot du polar: Cadavre exquis de la Série Noire

[ attractive ] [ attirante ]

Commenter

Commentaires: 0

brute

La chute du Ku Klux Klan fut aussi soudaine qu'inattendue, et c'est le rondouillard et déplaisant Stephenson qui la provoqua. En mars , il invita à dîner une jeune femme de bonne réputation du nom de Madge Oberholtzer. Au grand désarroi de ses parents, celle-ci ne rentra pas ce soir-là, ni le suivant. Quand Stephenson la relâcha enfin, elle était dans un état effroyable. Elle avait été sauvagement battue et violée. Elle avait le seins et les organes génitaux lacérés. Elle raconta à son médecin et à ses parents qu'après être venu la chercher Stephenson s'était soûlé, qu'il était devenu violent et qu'il l'avait forcée à entrer dans un hôtel, où il avait brutalement abusé d'elle à plusieurs reprises. Submergée par la honte et le désespoir, Madge avait avalé une dose mortelle de chlorure de mercure. Lorsqu’elle regagna le domicile familial, les médecins ne pouvaient plus rien pour elle. Son agonie dura quinze jours.
Stephenson, croyant que son statut de dirigeant du Ku Klux Klan dans l'Indiana le mettrait à l'abri des poursuites, fut étonné d'être reconnu coupable d'enlèvement, de viol, de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, et d'être condamné à la prison à perpétuité.

Auteur: Bryson Bill

Info: L'été où tout arriva

[ racisme ] [ Usa ]

Commenter

Commentaires: 0