Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts, cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RES... Lire la suite >>
Résultat(s): 264
Temps de recherche: 0.2312s

définition

Chauve-souris. Ce mot impropre est reçu, et le raisonnement ne prévaut guère contre l'usage. Il faut donc le maintenir dans les Dictionnaires, en attendant que l'autorité des sciences naturelles, qui font tous les jours de nouveaux progrès, ait un peu prévalu sur celle de la routine ; mais il faut dire aux étrangers qu'il n'est pas permis de lui faire subir une inversion sur lui-même, et d'écrire "souris-chauve", comme La Fontaine, dans sa mauvaise fable du "Buisson".
Il est encore moins permis d'ignorer que la chauve-souris est un quadrupède, et d'en faire un "oiseau de nuit" en définition, comme mes sieurs Wailly et Gattel.

Auteur: Nodier Charles

Info: Examen critique des dictionnaires de la langue françoise

[ correction ] [ zoologie ] [ chiroptère ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Benslama

création

L'utopie c'est l'avenir qui s'efforce de naître.
La routine c'est le passé qui s'obstine à vivre.

Auteur: Hugo Victor

Info:

[ continue ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

rapports humains

L'infélicité (infélicity) est un problème dont héritent tous les actes/comportement ayant une caractéristique générale de rituel ou de cérémonie, en bref tous les actes conventionnels.

Auteur: Austin John Langshaw

Info: cité dans "Performativité" de James Loxley, p. 81, 2006

[ langage ] [ décalage ] [ malentendu ] [ routines brisées ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

rapports humains

La fonction illocutoire d'un acte de langage est le message transmis par un énoncé au-delà de son sens immédiat (sa fonction locutoire). Par exemple lorsqu'à table on prononce la phrase "Est-ce qu'il y a du sel ?" on ne fait pas que s'informer sur la présence de sel mais on exprime plutôt que l'on voudrait saler son plat (fonction illocutoire). Ce qui se traduit généralement par le fait que l'un des convives réagit, par exemple en passant la salière au locuteur, qui représente la fonction perlocutoire de l'énoncé.

Auteur: Austin John Langshaw

Info:

[ implicites ] [ routines ] [ linguistique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

conservatisme linguistique

À un moment donné dans l'histoire de l'anglais, les temps passés des verbes étaient caractérisés par un processus régulier de changement de voyelle ; au lieu de "help/helped", nous avions "help/holp". Au fil du temps, -ed est devenu la manière préférée pour marquer le passé, et finalement le passé de la plupart des verbes a été formé en ajoutant -ed. Mais l'ancien modèle a été conservé dans des verbes comme "eat/ate", "give/gave", "take/ took", "get/got" - des verbes utilisés très souvent et qui sont donc plus ancrés en tant qu'habitude langagière (le "was/ were" très fréquemment utilisé est un vestige d'un modèle encore plus ancien). Ils sont devenus irréguliers parce que le monde a changé autour d'eux.

Auteur: Okrent Arika

Info: In the Land of Invented Languages: Esperanto Rock Stars, Klingon Poets, Loglan Lovers, and the Mad Dreamers Who Tried to Build A Perfect Language

[ routines grégaires ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

réaction en chaîne

Au premier jour de rien montait dans le néant
Le Son originel, comme une ondulation,
On l'appelait le Verbe dans certaines traditions,
Celui qui manifeste l’élan de création.

Les jours suivants se virent accorder la mission
D’édifier l’univers à ses balbutiements,
De l’habiter des astres, des chérubins, des anges ;
De peupler le cosmos et notre firmament.

Le monde en formation sortait de sa genèse,
La lumière jaillissait du mur de la pénombre,
La sphère solaire ardente régnait en souveraine
Sur un ballet-cortège de planètes capturées.

La vie se déployait sur celle qu’avait élue
L’Esprit omnipotent qui la fit peupler d’êtres
Prenant disposition sur l’échelle du vivant,
Sous l’aile et le regard des archanges bienveillants.

En cette heure avancée indiquée par l’aiguille
Courant sur le cadran du temps universel,
La contingence me fit sortir de ma routine,
J’ai croisé le chemin de l’élue de mon cœur.

Auteur: Fossat Simon

Info: Destin de poète dans "Poèmes de l'asphalte", pages 18-19

[ individu-cosmos ] [ hasard-nécessité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

utopie

La durée de la semaine de travail était maintenant de vingt heures en moyenne mais ces vingt heures étaient une sinécure. Les tâches qui demeuraient encore étaient des besognes mécaniques de routine. L’intelligence humaine était trop précieuse pour être gaspillée alors que quelques centaines de transistors, une poignée de cellules photo-électriques et un mètre cube de circuits imprimés étaient parfaitement capables d’accomplir le même labeur. Certaines usines fonctionnaient des semaines entières sans recevoir la visite d’un seul être humain. On ne faisait appel à l’homme que pour dénouer les situations délicates, prendre les décisions, concevoir de nouvelles entreprises – les robots se chargeaient du reste.
Une pareille somme de loisirs aurait, un siècle plus tôt, créé d’énormes problèmes. L’éducation avait résolu la plupart d’entre eux, car un esprit bien meublé ignore l’ennui. Le niveau de culture existant aurait été inimaginable autrefois. Rien ne permettait de penser que l’intelligence de l’espèce eût progressé, mais pour la première fois, l’individu avait toutes les possibilités voulues pour utiliser au mieux ses capacités intellectuelles.

Auteur: Clarke Arthur C.

Info: Dans "Les enfants d'Icare", pages 127-128

[ automatisation ] [ temps libre ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

habitus

L’honnêteté nous oblige à admettre que nous sommes aujourd’hui tout aussi loin que l’était Descartes il y a trois siècles de comprendre ce qui permet à un homme de parler de façon novatrice, libre du contrôle de stimuli, ainsi qu’adéquate et cohérente. C’est un sérieux problème que le psychologue et le biologiste doivent finalement aborder, et dont on ne peut nier l’existence en invoquant la "routine", le "conditionnement" ou la "sélection naturelle".

Auteur: Chomsky Noam

Info: Le Langage et la Pensée

[ dépassement ] [ question ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

verbe routine

Alors maintenant, ce qui parle, ce qui parle, maintenant, ce n'est plus vraiment quelqu'un de particulier. Si c'est une "personne", avec un peu de chance, elle est présente en chacun de nous. (...)

Cette voix, en fait c'est nôtre voix, sauf que nous l'avons perdue. Cette voix, c'est celle qui fait de chacun d'entre nous autre chose qu'une routine dans un programme, autre chose qu'une boîte dans un ensemble infini de boîtes, autre chose qu'une machine dans une mégamachine. Cette voix, c'est tout ce que l'humanité n'ose pas se dire, tout ce dont l'humain ne veut pas entendre parler, c'est-à-dire lui-même et ses atroces défaillances, ses immondes dysfonctionnements, sa monstruosité non assumée.

Cette voix, si elle se trouve probablement en chacun de nous, ne peut pourtant être exprimée que par quelques-uns. Les plus faibles d'entre tous. Pourtant, paradoxalement, leur faiblesse même les empêche de parler, ils ouvrent la bouche et aucun son n'en sort. Mais ce silence, terrifiant, c'est ce qui vient recouvrir de sa ténèbre lumineuse le tumulte insipide des bavardages, la clameur atroce des tueries et le vacarme tonitruant des foules livrées à elles-mêmes.

Cette voix, qui en fait n'est plus qu'un souffle expiré par quelques bouches hurlant silencieusement leur cri ineffable à la face des étoiles, sous les voûtes célestes australe et boréale qui viendront couronner l'extinction de l'homme par l'homme, cette voix, c'est un très ténu fil de lumière qui semble monter de la ceinture Van Halen en direction de l'Anneau orbital, telle une volute monoclonée de vapeur d'or. Cette voix, cette voix qui déjà retourne vers celui qui la possède en propre, bien au-delà même de cette Terre et de cet Univers, cette voix, c'est elle qui permet au monde de se faire, c'est par elle que ce monde se transcrit dans la Création.

Et cette voix, non seulement plus personne ne l'entend, mais plus personne n'oserait se risquer à l'écouter. Ce langage, non seulement plus personne ne le parle, mais tout le monde s'est mis d'accord pour qu'il disparaisse. Alors comment s'étonner désormais que le monde ne tienne plus, comment s'étonner qu'il s'effondre sur lui-même comme le coeur d'une étoile qui va devenir, qui devient trou noir, comment s'étonner qu'il n'ait plus en lui la moindre force capable d'être the glue that sticks the things altogether ?

Regardez-les, ces singes savants doués d'une parole qu'ils ont travestie en tautologies comptables, en cultures d'apparat, en linguistique de foire, cette parole qu'ils ont laissé devenir une vulgaire machine de communication ! Les voilà dorénavant laissés seuls avec le langage-machine brut, avec le monde-machine dans sa désolante nudité, lorsque enfin il atteind son but et qu'il peut tout comachiniser, y compris le néant qu'il porte en lui.

Alors cette voix, si c'est celle d'un être humain sur cette Terre, cette voix, c'est celle du dernier écrivain vivant, pas encore remplacé par une Intelligence Artificielle, cette voix vient de circonscrire ce monde dans sa bouche.

Cette voix, il est clair que maintenant elle va se taire.

Auteur: Dantec Maurice

Info: Cosmos incorporated

[ pessimisme ]

Commenter

Ajouté à la BD par Neshouma

routines

Cette chose, qui a un code mais pas de cœur,
A remplacé les sentiments par les mondanités
Et rien désormais
Ne perturbe ses réflexions.

Auteur: Pound Ezra

Info: Poèmes

[ rapports humains ] [ insensibilité ] [ hypocrisie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel