Passez par ce lien, aide pour vous mettre dans les meilleures dispositions en baissant votre stress d'un cran. Ce ne sont plus les individus qui comptent ici, mais les concepts, la réflexion, le rêve... Les mots et les images que vous y mettez... Et puis, faites-vous plaisir, comme vous voulez, par exemple en vo... Lire la suite >>
Reset
Search results: 10
Search time counter: 0.059s

rumination

Ne pas pouvoir prendre longtemps au sérieux ses ennemis, ses malheurs et jusqu'à ses méfaits - c'est le signe caractéristique des natures pleines et fortes, en qui se trouve en surabondance la force plastique et régénératrice, qui permet de guérir et même d'oublier. (Un bon exemple dans ce genre, pris dans le monde moderne, c'est Mirabeau, qui n'avait pas la mémoire des insultes, des infamies que l'on commettait à son égard ; et qui ne pouvait pas pardonner, uniquement parce qu'il - oubliait). Un tel homme, en une seule secousse, se débarrasse de beaucoup de vermine qui chez d'autres s'installe à demeure ; c'est ici seulement qu'est possible le véritable "amour pour ses ennemis", à supposer qu'il soit possible sur terre.

Auteur: Nietzsche Friedrich

Info: La généalogie de la morale, 1887, Oeuvres II, Robert Laffont, Bouquins 1990 <Première dissertation 11, p.789>

[ insouciance ] [ débonnaire ]

Commenter

Commentaires: 0

rumination

Reconsidérer v. Chercher une justification pour une décision déjà prise.

Auteur: Bierce Ambrose

Info: Le Dictionnaire du Diable <p.235>

[ remords ] [ regrets ]

Commenter

Commentaires: 0

rumination

L'obsession du suicide hante plus de gens qu'on ne croit...

Auteur: Malle Louis

Info:

[ auto destruction ]

Commenter

Commentaires: 0

rumination

Je crois pour ma part à l'envoûtante beauté des longues envies de nuire et des préméditations infinies.

Auteur: Moreau Marcel

Info:

[ malveillance ] [ vengeance ]

Commenter

Commentaires: 0

rumination

Une histoire de marteau : Celui-ci veut accrocher un tableau. Il possède un clou mais pas de marteau. Le voisin en a un, que notre homme décide d'emprunter. Mais voilà qu'un doute le saisit. Et si le voisin s'avisait de me le refuser ? Hier, c'est tout juste s'il a répondu d'un vague signe de tête quand je l'ai salué. Peut-être était-il pressé ? Mais peut-être a-t-il fait semblant d'être pressé parce qu'il ne m'aime pas ! Et pourquoi ne m'aimerait-il pas ? J'ai toujours été fort civil avec lui, il doit s'imaginer des choses. Si quelqu'un désirait emprunter un de mes outils à moi, je le prêterais volontiers. Pourquoi refuse-t-il de me prêter son marteau, hein ? Comment peut-on refuser un petit service de cette nature ? Ce sont les gens comme lui qui empoisonnent la vie de tout un chacun ! Il s'imagine sans doute que j'ai besoin de lui. Tout ça parce que Môssieu possède un marteau. Je m'en vais lui dire ma façon de penser, moi ! Et notre homme se précipite chez le voisin, sonne à la porte et, sans laisser le temps de dire un mot au malheureux qui lui ouvre la porte, s'écrie, furibond : "Et gardez-le votre sale marteau, espèce de malotrus !"

Auteur: Watzlawick Paul

Info: Faites vous-même votre malheur, Seuil 1984<p.35-36>

[ humour ] [ imagination ] [ canevas ] [ monologue ]

Commenter

Commentaires: 0

rumination

Il vaut mieux employer notre esprit à supporter les infortunes qui nous arrivent qu'à prévoir celles qui nous peuvent arriver.

Auteur: La Rochefoucauld

Info: Maximes, Garnier 1967 <M 174 p.44>

[ vivre ] [ présent ]

Commenter

Commentaires: 0

rumination

Les maux réels affectent moins les hommes que l'idée qu'ils se font de leur condition.

Auteur: Chardonne Jacques

Info: L'Amour, c'est beaucoup plus que l'amour

[ gamberge ] [ inquiétude ] [ imagination ] [ invention ]

Commenter

Commentaires: 0

rumination

Il y a deux sortes de ruminants: les bovidés, qui ruminent de l'herbe, et les humains, qui ruminent du verbe.

Auteur: Sternberg Jacques

Info:

[ être humain ] [ animal ] [ manger ] [ réfléchir ]

Commenter

Commentaires: 0

rumination

Il n'est rien qui soit pour un homme plus infinie torture que ses propres pensées.

Auteur: Webster John

Info: Le démon blanc

[ souffrance ] [ angoisse ]

Commenter

Commentaires: 0

rumination

Je lisais hier un article sur une espèce de fous à opinions, qui, à force de voir les choses toujours sous le même angle, finissent par se croire persécutés, et sont bientôt dangereux et bons à enfermer. Cette lecture, qui me jetait dans de tristes pensées (quoi de plus triste à considérer qu'un fou ?), me rappela pourtant une bonne réponse que j'avais entendue. Comme on parlait, en présence d'un sage, d'un demi fou à persécutions, qui, par surcroît, avait toujours froid aux pieds, ce sage dit : "Défaut de circulation, dans le sang, et de circulation dans les idées." Le mot est bon à méditer.

Auteur: Alain

Info: Propos II, la Pléiade, nrf Gallimard 1970 <9 octobre 1909 p.145>

[ fanatisme ] [ borné ]

Commenter

Commentaires: 0