Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths. CROWFUNDING.  Exemples.  Punchlines.  Jeux et Passe-temps.  Chaines.  Humour.  RépartiesFemnmes, etc.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.      &nbs... Lire la suite >>
Search results: 282
Search time counter: 0.1954s

sagesse

G.S.B. - C'est très difficile d'apprendre à vivre. Cela me fait penser à un autre livre (...) formidable, c'est "Le Métier de vivre" de Cesare Pavese. Au fond, vivre est un métier qui s'apprend. Savoir vivre, cela n'est pas ne plus s'indigner, bien sûr, mais c'est apprendre à ne plus laisser cette indignation se porter sur les autres, au risque de leur causer un préjudice, mais la canaliser en soi, afin qu'elle donne naissance à des choses nouvelles au plus profond de nous-mêmes. Cela veut dire tout simplement que dans la vie il faut toujours essayer de faire d'un mal un bien.

Auteur: Saint-Bris Gonzague

Info: Ligne ouverte - Au coeur de la nuit, Le Livre de Poche n°5340, p. 406

[ maturité ] [ gentilhomme ]

Commenter

Commentaires: 0

sagesse

Pour appréhender le Tao, il nous faut creuser en nous-même, non pas le chercher dans le monde futile des apparences ou des théories extravagantes. Chacun porte en soi le principe d'équité que nous nommons Tao, la Voie. Le Tao n'est pas seulement la Voie, il est aussi celui qui la suit. Il est le chemin éternel que parcourent les êtres et les choses. Rien ne produit le Tao, car il est en soi l'Etre. Il est plénitude et vacuité, cause et effet de tout phénomène. Tout émane du Tao, se conforme au Tao, et, finalement, se font à nouveau dans l'unité du Tao. "La philosophie du Tao."

Auteur: Cooper J.C.

Info:

Commenter

Commentaires: 0

sagesse

La conscience de soi et des autres, cadeau empoisonné ?
Le soi qui se voudrait immortel et la créature biologique qui n'est qu'un véhicule de ses gênes, donc temporaire pour permettre le brassage nécessaire à la vie.
La potion est amère, mais la refuser la rend plus amère encore.
Notre civilisation qui cultive individualisme complique les choses.
Les sociétés communautaires ou l'individu s'efface devant les besoins du groupe rendent la fin plus acceptable? Si chaque sujet admet qu'il est l'atome d'un grand Tout ?
Question d'équilibre entre moi et l'espèce ? Cette souffrance doit sans doute se gérer par la culture, et toutes les cultures n'y parviennent pas avec la même réussite.

Auteur: Xavier 37

Info: blog de Paul Jorion, 2 novembre 2015 à 06:48

[ grégaire ] [ ego ]

Commenter

Commentaires: 0

sagesse

Nous avons entendu dire parfois que le bonheur illimité du Paradis est impossible puisque, faute de contraste, il finirait dans l'ennui ; pour apprécier un bonheur, paraît-il, il faut qu'il ait des points de comparaison et de références, donc des souffrances. Cette opinion est erronée pour diverses raisons : premièrement, l'homme moralement et intellectuellement intègre satisfait à la nécessité des contrastes ou du changement par son discernement, son détachement et sa discipline, et c'est pour cela qu'il ne s'ennuie jamais, à moins qu'on ne l'ennuie ; l'homme supérieur a l'intuition des archétypes et des essences et se maintient par là même dans un équilibre surnaturel, du fait que sa vision des choses débouche sur l'Infini.

Auteur: Schuon Frithjof

Info: Résumé de métaphysique intégrale

[ distanciation ]

Commenter

Commentaires: 0

sagesse

Les moines zen, quand ils veulent méditer, s'assoient devant un rocher : "Maintenant, je vais attendre que ce rocher grandisse un peu", pensent-ils.
Le maître dit : -. Tout autour de nous, change sans cesse. Chaque jour, le Soleil illumine un monde nouveau. Ce que nous appelons routine est rempli d'occasions nouvelles, mais nous ne savons pas voir que chaque jour est différent du précédent.
Aujourd'hui, quelque part, un trésor vous attend. Ce peut être un petit sourire, ce peut être une grande conquête, peu importe. La vie est faite de petits et de grands miracles. Rien n'est ennuyeux, car tout change constamment.
L'ennui n'est pas dans le monde, mais dans la manière dont nous voyons le monde.

Auteur: Coelho Paulo

Info: Maktub

[ détails ] [ savourer ] [ méditation ]

Commenter

Commentaires: 0

sagesse

Les quinze secrets développés et expliqués tout au long du "livre des secrets"
Secret n°1 Le mystère de la vie est réel
Secret n°2 Le monde est en vous
Secret n°3 Quatre voies mènent à l'unité
Secret n°4 Ce que vous cherchez, vous l'êtes déjà
Secret n°5 La cause de la souffrance est l'irréalité
Secret n°6 La liberté dompte le mental
Secret n°7 Toute vie est spirituelle
Secret n°8 Le mal n'est pas votre ennemi
Secret n°9 Votre vie est multidimensionnelle
Secret n°10 La mort rend la vie possible
Secret n°11 L'univers pense à travers vous
Secret n°12 Il n'est de temps que maintenant
Secret n°13 Vous êtes vraiment libre quand vous n'êtes pas une personne
Secret n°14 Le sens de la vie est tout
Secret n°15 Tout est pure essence.

Auteur: Deepak Chopra

Info: Le livre des secrets : Dévoilez les dimensions cachées de votre vie

Commenter

Commentaires: 0

sagesse

A qui profite le progrès ?
Pourquoi des journées de 8 heures ?
On pourrait supprimer le chômage en ne faisant que des journées de 4 à 5 heures et employer tout le monde. Apprendre à vivre très simplement : une table, quatre chaises, un lit, cela suffit à apprendre à profiter de nos loisirs, s'approcher le plus possible de la nature. Apprendre à lire, car lire c'est se fortifier l'esprit avec l'esprit des autres, s'imbiber le coeur de sentiments qui vous agréent, c'est lutter avec un auteur suivant que nos idées ou nos sentiments s'accordent avec les siens ou s'en séparent.
Apprendre à vivre en sachant vivre et laisser vivre. Ne prendre dans la vie que les fleurs, des fleurs le parfum, laisser tomber cette religion qui a le plus d'adeptes, je parle de la religion de l'argent.

Auteur: Carles Emilie

Info: Une soupe aux herbes sauvages

[ simplicité ] [ lecture ]

Commenter

Commentaires: 0

sagesse

Ce à quoi l'être humain aspire au plus profond de lui-même, c'est à savoir et à comprendre, aussi pouvons-nous supposer qu'il a reçu les instruments nécessaires à la réalisation de cette aspiration. Mais en étudiant l'essence du savoir humain, on remarque vite que tout savoir provient de la comparaison entre d'une part ce que l'on connaît et que nous savons et d'autre part ce qui est encore inconnu. Nous pouvons aller loin sur cette route mais nous n'en atteindrons jamais le bout. La vérité absolue, le savoir absolu nous sont inaccessibles. Tu le comprendras mieux si je donne à la vérité absolue le nom de Dieu.[...] La vérité absolue est illimitée comme Dieu est illimité, et de fait elle est pour nous insaisissable. [...] C'est cela que j'appelle la "docte ignorance" par opposition à l'ignorance ignare.

Auteur: Waltari Mika

Info: Jean le Pérégrin

[ conclure ]

Commenter

Commentaires: 0

sagesse

Le défaut de l'homme inculte est qu'il croit trop. Un esprit cultivé allège ; comme si beaucoup d'idées y vivaient ensemble par une politique provisoire, sans s'accorder toutes ; et c'est le propre d'un esprit juste, dans tous les sens de ce mot, que le oui et le non y vivent en paix, comme on voit en Montaigne ; aussi les lourds et précipités jugeurs ne le peuvent suivre. Il est pourtant clair qu'il y a une manière d'être assuré en ses opinions qui n'est pas bonne, comme les fous et les maniaques le font voir. Il est vrai qu'aussi le sage ne doute point de tout, et Montaigne non plus. Ces débats ne se terminent point en deux ou trois arguments. J'ai observé chez des hommes de sens une masse difficile à déplacer, reposant sur elle-même et bien assise, nullement prête à s'écrouler par ici ou par là. Je dirais d'eux non pas qu'ils doutent de beaucoup de choses, mais plutôt qu'ils sont assurés de beaucoup de choses. Et voilà un équilibre que ni les métiers ni les sciences ne peuvent donner, parce que le fait et l'argument y ont une force brutale ; la guerre habite en ces dogmatiques.

Auteur: Alain

Info: Mars ou la guerre jugée/Les Passions et la Sagesse/la Pléiade/nrf Gallimard 1960 <p.658>

Commenter

Commentaires: 0

sagesse

Conviez un sage à un bon repas, il le troublera par son morne silence ou ses questions déplacées. Invitez-le au bal, vous croirez voir un chameau danser. Entraînez-le au spectacle, son seul visage empêchera le peuple de s'amuser et le sage Caton sera forcé de quitter le théâtre, faute d'avoir pu se dérider le sourcil. S'il survient dans une conversation, c'est l'arrivée du loup de la fable. S'agit-il d'un achat, d'un contrat, bref d'un de ces actes nécessaires au cours ordinaire de la vie ? Votre sage a plutôt l'air d'une bûche que d'un homme. Ainsi ne peut-il être utile ni à lui-même, ni à sa patrie, ni aux siens dans la moindre circonstance, car il ignore tout des réalités les plus élémentaires et il est à mille lieues de l'opinion commune et des usages courants. Il est donc fatal qu'il soit détesté pour être aussi différent des autres par sa manière de vivre et de penser. En effet, tout ce qui se fait chez les mortels est plein de folie, fait par des fous, devant des fous. S'il en est un qui veuille s'opposer à tous les autres, je lui conseillerai de faire comme Timon, de partir dans un désert pour y jouir seul de sa connaissance.

Auteur: Érasme

Info: Éloge de la Folie/Robert Laffont/Bouquins 1992 <p.31>

Commenter

Commentaires: 0