Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 43
Temps de recherche: 0.0491s

saisons

Quand il n’y a absolument plus de neige sur le sol et que quelques journées de soleil en ont séché la surface, il est agréable de comparer les signes encore fragiles de l’an nouveau-né qui émergent à peine, avec la beauté majestueuse de la végétation flétrie qui a résisté à l’hiver – les différents chardons et autres plantes à la tige robuste qui n’ont pas encore semé leurs graines, les roseaux et les joncs gracieux dont l’hiver est plus joyeux et plus altier leur été, comme si jusque-là leur beauté n’avait pas atteint sa maturité. – La folle avoine et les immortelles dont l’automne est à présent venu, ces greniers inépuisables de l’hiver, dont les graines nourrissent les tout premiers oiseaux.

Auteur: Thoreau Henry David

Info: Dans "Histoire de moi-même", page 205

[ cycle de la nature ] [ renouvellement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

saisons

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres. Adieu, vive clarté de nos étés trop courts.

Auteur: Vehlmann Fabien

Info: Seuls, tome 8 : Les arènes

[ été ] [ hiver ]

Commenter

Commentaires: 0

saisons

Le sentiment d'attente ne s'ajuste qu'au seul printemps. Avant lui, après lui nous escomptons la moisson, nous supputons la vendange, nous espérons le dégel. On n'attend pas l'été, il s'impose ; on redoute l'hiver.

Auteur: Colette Sidonie Gabrielle

Info: L'Etoile Vesper 1946

[ cycle ]

Commenter

Commentaires: 0

saisons

... j’aime l’automne éperdument. Il est un éloge de la tristesse, et non du désespoir. Il m’est une paix sereine une fois l’an. Septembre, octobre et parfois novembre n’ont pas d’autre ambition que d’en finir posément. Cela aussi convenait beaucoup au flegme des hommes là-bas (extrême-orient russe). Je ne supporte pas le neuf, les images glacées du développement, les régions qui ont tout réussi, les attributs postmodernes et les paysages aménagés. L’automne est avant tout un charme d’hier, un décor poli par le temps.
Il m’a toujours semblé que l’été est un dessin d’enfant colorié à l’aide d’une boîte de crayons de six couleurs. Ses teintes sont primaires, le ciel est trop bleu, les nuages immaculés, l’herbe grassement verte et le soleil, une pépite aveuglante. Le spectre des pigments est utilisé sans art. C’est un monde sans nuances où les feuilles sont gorgées de chlorophylle, la mer est azur et les couchants pareils à ceux des cartes postales. Cela empeste les vacances et la canicule. Le voyage doit avoir un autre éclat.

Auteur: Gras Cédric

Info: L'hiver aux trousses

[ crépuscule ]

Commenter

Commentaires: 0

saisons

J'aime pas l'hiver qui se balade sous les vêtements et qui te crevasse les mains, j'aime pas le printemps qui te baratine en te promettant monts et merveilles, j'aime pas l'été qui déverse des nuées de bestioles et qui brûle les promesses, et j'aime pas non plus l'automne qui repeint le décor avec des belles couleurs pour le supprimer après. J'aime pas les saisons d'ici. Y a jamais rien qui change durablement, rien à espérer que de dérouler une corde que d'autres ont enroulée pour nous, rien qui vaille la peine de sa battre. On gagne jamais, on attend que ça se passe.

Auteur: Bouysse Franck

Info: Plateau

[ dénigrement ]

Commenter

Commentaires: 0

saisons

Chaque année, après les tempêtes de neige du coeur de l'hiver, survient une nuit de dégel où le tintement de l'eau qui goutte traverse le pays, réveillant sur son passage les créatures assoupies pour la nuit et d'autres qui dormaient depuis le début de l'hiver. La mouffette roulée en boule au fond de sa tanière déplie ses membres et risque une sortie dans cet univers humide, en traînant son ventre dans la neige. La trace de la mouffette marque l'un des premiers événements repérables de ce cycle de fins et de commencements qu'on appelle une année.

Auteur: Aldo Leopold

Info: Almanach d'un comté des sables

[ renaissance ]

Commenter

Commentaires: 0

saisons

Les papillons ne sont que des fleurs envolées un jour de fête où la nature était en veine d'invention et de fécondité.

Auteur: Sand George

Info: Contes d'une Grand-Mère

[ été ]

Commenter

Commentaires: 0

saisons

De la dépouille de nos bois l'automne avait jonché la terre.

Auteur: Millevoye Charles Hubert

Info:

[ feuilles ]

Commenter

Commentaires: 0

saisons

Tandis qu'à leurs oeuvres perverses, les hommes courent haletants, Mars qui rit, malgré les averses, prépare en secret le printemps.

Auteur: Gautier Théophile

Info:

Commenter

Commentaires: 0

saisons

Bientôt nous plongeons dans les froides ténèbres; adieu, vive clarté de nos étés trop courts!

Auteur: Baudelaire Charles

Info:

[ automne ]

Commenter

Commentaires: 0