Passez par ce lien, aide pour vous mettre dans les meilleures dispositions en baissant votre stress d'un cran. Ce ne sont plus les individus qui comptent ici, mais les concepts, la réflexion, le rêve... Les mots et les images que vous y mettez... Et puis, faites-vous plaisir, comme vous voulez, par exemple en vo... Lire la suite >>
Reset
Search results: 10
Search time counter: 0.0467s

sculpture

Il arriva alors que Soderini, voyant avec satisfaction la statue [le David] debout tandis que Michel-Ange y faisait quelques retouches, lui dit que le nez lui paraissait un peu fort. Michel-Ange observa que Soderini regardait le géant par en-dessous et ne pouvait en saisir la véritable proportion ; il monta sur l'échafaudage qui se trouvait à la hauteur des épaules, prit rapidement un marteau de la main gauche avec un peu de poussière de marbre qui traînait sur les planches, et se mit à façonner doucement avec les ciseaux en laissant tomber des petits tas de poussière, sans rien modifier au nez. Il s'adressa au gonfalonier qui d'en bas suivait le travail et lui dit : "Regardez-le maintenant" - "Je l'aime mieux ainsi, répondit-il, vous lui avez donné la vie". Et Michel-Ange descendit tout en riant de pitié à part soi de ceux qui, pour avoir l'air de s'y connaître, disent n'importe quoi.

Auteur: Vasari Giorgio

Info: les vies des meilleurs peintres sculpteurs et architectes, tome 9, Berger-Levrault, p. 197

[ anecdote ]

Commenter

Commentaires: 0

sculpture

Elles font un effort physique extraordinaire les machines... mais cette machine elle fout rien, elle est là, elle est avec elle-même, tout seule... Elle a un avantage mécanique et technique sur les autres machines c'est que déjà elle fait rien, elle est gratuite, elle est libre, elle est... elle n'est pas un esclave.

Auteur: Tinguely Jean

Info: Devant une de ses machines monumentales en mouvement

[ beaux-arts ]

Commenter

Commentaires: 0

sculpture

La figure humaine est ce qui m'intéresse le plus profondément, toutefois c'est en étudiant dans la nature les cailloux, les roches, les os, les arbres, les plantes, que j'ai découvert des principes de formes et de rythmes.

Auteur: Moore Henry

Info:

[ visage ]

Commenter

Commentaires: 0

sculpture

Un bloc de marbre était si beau Qu'un statuaire en fit l'emplette.
Qu'en fera, dit-il, mon ciseau? Sera-t-il dieu, table ou cuvette?

Auteur: La Fontaine

Info: Fable

[ poésie ]

Commenter

Commentaires: 0

sculpture

J'ai toujours essayé de rendre les sentiments intérieurs par la mobilité des muscles. L'art n'existe pas sans la vie.

Auteur: Rodin Auguste

Info:

Commenter

Commentaires: 0

sculpture

Ce bronze en tout point semblable à Philitas, c'est Hécatéos
qui l'a [façonné] avec précision jusque dans les moindres détails1,
en suivant la proportion de l'homme tant dans sa taille que
dans sa carrure ; il n'y a représenté rien de la stature des héros
mais il a soigneusement poli de tout son art le vieux
perfectionniste, en respectant le canon de la vérité ;
il ressemble à quelqu'un qui va parler, dépeint avec tant de caractère,
[plein de vie] bien que ce vieillard soit de bronze :
"C'est ici, sur l'ordre de Ptolémée, dieu et roi tout ensemble,
[que je me dresse], pour l'amour des Muses, moi l'homme de Cos."

Auteur: Posidippe de Pella

Info: Épigramme X 16-25, 63, mémoire de B. Laudenbach

[ poésie ]

Commenter

Commentaires: 0

sculpture

J'ai vu un ange dans le marbre et j'ai seulement ciselé jusqu'à l'en libérer.

Auteur: Michel-Ange

Info:

Commenter

Commentaires: 0

sculpture

L'architecture est une musique figée.

Auteur: Goethe Johann Wolfgang von

Info:

[ comparaison ]

Commenter

Commentaires: 0

sculpture

Quelquefois c'est le matériau qui prend le pouvoir, quelquefois c'est moi, cela permet un jeu de bascule. J'utilise constamment le point et le contrepoint, comme en musique. Poids et contrepoids. [...] Je permets au matériau de se mouvoir selon ce que je ressens, selon son poids et son propre mouvement.

Auteur: Nevelson Louise

Info: Aubes et crépuscules, Paris, Des femmes, 1983, p.147

Commenter

Commentaires: 0

sculpture

Si la pierre consent peu à peu à se laisser cultiver, l'homme en s'appliquant à cette tâche sans exemple y développe la nouveauté de son humanité. Pour le dire brièvement, les statues font l'homme d'un animal nu et dispersé sur la terre, dont la seule qualité est de pouvoir rêver en contemplant les sursauts de la matière.

Auteur: Abeille Jacques

Info: Les barbares

[ beaux-arts ] [ minéral ]

Commenter

Commentaires: 0