Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.         ... Lire la suite >>
Search results: 9
Search time counter: 0.139s

dernières paroles

Seriez-vous assez bon, monsieur le bourreau, pour me laisser voir Avril.

Auteur: Lacenaire Pierre François

Info:

[ exécution ]

Commenter

Commentaires: 0

répartie

Seriez-vous réac ?
- Si vous voulez, mais dans le sens où Dieu l’est.

Auteur: Cioran Emil

Info: Oeuvres, page 1462

[ progrès ] [ idéologie ] [ traditionaliste ] [ humour ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Arcé

femmes-hommes

- M’épouseriez-vous ?
Elle secoua la tête.
- Je vous détesterais comme mari autant que je vous adore comme amant.

Auteur: Knittel John

Info: Le docteur Ibrahim, p 354

[ maitresse ]

Commenter

Commentaires: 0

dernières paroles

Pourquoi ne baiseriez-vous pas aussi la tête de mort?... Baisez, baisez sans peine l'image de la mort dont vous ne devez pas craindre la réalité.

Auteur: Rancé abbé de

Info:

[ . ]

Commenter

Commentaires: 0

théâtre

Qu'entendez-vous par pièce bien construite ? Est-ce parce que vous en voyez la charpente, que vous la croyez bien bâtie ? Que vous vantiez la construction d'un aqueduc ou de la tour Eiffel, soit, mais que penseriez-vous d'un monsieur qui s'extasierait sur la "construction" de la cathédrale d'Amiens ou du Petit Trianon ?

Auteur: Guitry Sacha

Info: Théâtre, je t'adore, p.14

[ scénario ]

Commenter

Commentaires: 0

self-contrôle

Si vous parvenez à contrôler votre esprit, seriez-vous au seuil de la mort que vous comprendrez que cette impression de mourir est seulement l'effet d'une pensée particulière, et que l'essence de l'esprit se situe absolument au-delà de la naissance et de la mort. Quelle merveille si vous pouviez en être convaincus !

Auteur: Dudjom Rinpoché

Info: Petites instructions essentielles

[ méditation ] [ illusion ] [ mort ]

Commenter

Commentaires: 0

question

La réalisation ininterrompue que vous êtes indissociable de l'univers, de la conscience universelle, de la source, de tout - que vous êtes cette source, qu'il n'y a pas d'autre, pas de seconde, rien hors cette unité, sinon comme illusion transitoire. Si vous pouviez maintenir cette réalisation en tout temps, éveillés ou endormis, au-delà du seuil de la mort elle-même, que seriez-vous ?

Auteur: Pinchbeck Daniel

Info:

[ unicité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

politique

– Aristote considère que l’égalité est au coeur de l’humanité, l’égalité et non la différence. Il divise la société en deux classes, les riches et les pauvres, et il attribue à chaque individu la même faculté de raisonner.
– Dois-je en déduire que vous donnez raison à Aristote ?
– S’il avait tort, certains d’entre nous ne pourraient pas être ici.
– Si je suis votre raisonnement, le pouvoir devrait donc appartenir aux plus nombreux.
– C’est cela même, aux pauvres.
– Seriez-vous plus aristotélicien que platonicien, Blair ?
– Plus démocrate qu’aristocrate, Monsieur.

Auteur: Guillaume Martinez

Info: Une vie, tome 2 : Winston Smith (1903-1984) La biographie retrouvée

[ historique ] [ suffrage universel ] [ parité ]

Commenter

Commentaires: 0

répartie

Quand le comte, qui ne fit rien pour se dérober, fut à sa hauteur, le duc vint vers lui de sorte que, flanqué de ses deux amis, il lui barra la route.
Beaufort n'y alla pas par quatre chemins :
- Mais ne serait-ce point le comte de Nissac ?... Voyez-vous, cher comte, je vous regardais, et je regardais également ce bassin et les poissons qui le peuplent en me disant "Tiens, voilà le premier Nissac qui n'est point marin. Souffrez-vous donc du roulement de la mer ? Refusez-vous de servir de nourriture aux crabes comme vos glorieux ancêtres ?... En un mot, seriez-vous un lâche, Nissac ?"
Les compagnons du duc partirent aussitôt à rire, forçant un peu la mesure.
Nissac, cependant, ne quittait pas Beaufort du regard et le duc, confronté à ces yeux sombres, froids et inexpressifs en ressentit un passager malaise.
Nissac répliqua enfin :
- Ce genre de question ne souffre pas de réponse mais une démonstration.
- J'en suis tout aise et désolé pour vous qui allez mourir !
- Je sais, je sais : des tas de cadavres m'ont dit cela bien avant vous.

Auteur: Fajardie Frédéric H.

Info: Les Foulards rouges

[ menace ] [ mort ]

Commenter

Commentaires: 0