Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLESPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une recherche complexe... Lire la suite >>
Résultat(s): 9
Temps de recherche: 0.142s

dernières paroles

Seriez-vous assez bon, monsieur le bourreau, pour me laisser voir Avril.

Auteur: Lacenaire Pierre François

Info:

[ exécution ]

Commenter

Commentaires: 0

répartie

Seriez-vous réac ?
- Si vous voulez, mais dans le sens où Dieu l’est.

Auteur: Cioran Emil Michel

Info: Oeuvres, page 1462

[ progrès ] [ idéologie ] [ traditionaliste ] [ humour ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

femmes-hommes

- M’épouseriez-vous ?
Elle secoua la tête.
- Je vous détesterais comme mari autant que je vous adore comme amant.

Auteur: Knittel John

Info: Le docteur Ibrahim, p 354

[ maitresse ]

Commenter

Commentaires: 0

dernières paroles

Pourquoi ne baiseriez-vous pas aussi la tête de mort?... Baisez, baisez sans peine l'image de la mort dont vous ne devez pas craindre la réalité.

Auteur: Rancé abbé de

Info:

[ . ]

Commenter

Commentaires: 0

théâtre

Qu'entendez-vous par pièce bien construite ? Est-ce parce que vous en voyez la charpente, que vous la croyez bien bâtie ? Que vous vantiez la construction d'un aqueduc ou de la tour Eiffel, soit, mais que penseriez-vous d'un monsieur qui s'extasierait sur la "construction" de la cathédrale d'Amiens ou du Petit Trianon ?

Auteur: Guitry Sacha

Info: Théâtre, je t'adore, p.14

[ scénario ]

Commenter

Commentaires: 0

self-contrôle

Si vous parvenez à contrôler votre esprit, seriez-vous au seuil de la mort que vous comprendrez que cette impression de mourir est seulement l'effet d'une pensée particulière, et que l'essence de l'esprit se situe absolument au-delà de la naissance et de la mort. Quelle merveille si vous pouviez en être convaincus !

Auteur: Dudjom Rinpoché

Info: Petites instructions essentielles

[ méditation ] [ illusion ] [ mort ]

Commenter

Commentaires: 0

question

La réalisation ininterrompue que vous êtes indissociable de l'univers, de la conscience universelle, de la source, de tout - que vous êtes cette source, qu'il n'y a pas d'autre, pas de seconde, rien hors cette unité, sinon comme illusion transitoire. Si vous pouviez maintenir cette réalisation en tout temps, éveillés ou endormis, au-delà du seuil de la mort elle-même, que seriez-vous ?

Auteur: Pinchbeck Daniel

Info:

[ unicité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

politique

– Aristote considère que l’égalité est au coeur de l’humanité, l’égalité et non la différence. Il divise la société en deux classes, les riches et les pauvres, et il attribue à chaque individu la même faculté de raisonner.
– Dois-je en déduire que vous donnez raison à Aristote ?
– S’il avait tort, certains d’entre nous ne pourraient pas être ici.
– Si je suis votre raisonnement, le pouvoir devrait donc appartenir aux plus nombreux.
– C’est cela même, aux pauvres.
– Seriez-vous plus aristotélicien que platonicien, Blair ?
– Plus démocrate qu’aristocrate, Monsieur.

Auteur: Guillaume Martinez

Info: Une vie, tome 2 : Winston Smith (1903-1984) La biographie retrouvée

[ historique ] [ suffrage universel ] [ parité ]

Commenter

Commentaires: 0

répartie

Quand le comte, qui ne fit rien pour se dérober, fut à sa hauteur, le duc vint vers lui de sorte que, flanqué de ses deux amis, il lui barra la route.
Beaufort n'y alla pas par quatre chemins :
- Mais ne serait-ce point le comte de Nissac ?... Voyez-vous, cher comte, je vous regardais, et je regardais également ce bassin et les poissons qui le peuplent en me disant "Tiens, voilà le premier Nissac qui n'est point marin. Souffrez-vous donc du roulement de la mer ? Refusez-vous de servir de nourriture aux crabes comme vos glorieux ancêtres ?... En un mot, seriez-vous un lâche, Nissac ?"
Les compagnons du duc partirent aussitôt à rire, forçant un peu la mesure.
Nissac, cependant, ne quittait pas Beaufort du regard et le duc, confronté à ces yeux sombres, froids et inexpressifs en ressentit un passager malaise.
Nissac répliqua enfin :
- Ce genre de question ne souffre pas de réponse mais une démonstration.
- J'en suis tout aise et désolé pour vous qui allez mourir !
- Je sais, je sais : des tas de cadavres m'ont dit cela bien avant vous.

Auteur: Fajardie Frédéric H.

Info: Les Foulards rouges

[ menace ] [ mort ]

Commenter

Commentaires: 0