Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 55
Temps de recherche: 0.0605s

forclusion

La différenciation majeure de mémoire implicite entre les opérés et les non-opérés peut être attribuée au facteur objectif qu’est l’activation de l’amygdale, dans des conditions biochimiques analogues à celles du stress, qui sont réalisées durant l’opération. Ces conditions de stress physiologique peropératoire sont d’ailleurs corroborées par l’apparition assez fréquentes de signes neurovégétatifs de forte sollicitation corporelle au cours de l’intervention […]. Mais à quoi correspondent ces signes lorsqu’ils sont traduits en première personne de l’expérience instantanée ? Ne doit-on pas les requalifier selon ce point de vue de signes de souffrance ? Et n’est-ce pas tout simplement cette souffrance, celle-là même qu’on croyait pouvoir éviter par l’anesthésie, qui se manifeste par un traumatisme implicite post-opératoire ? Voilà une série de questions dérangeantes qui ne peut qu’en entraîner d’autres. Que signifie au juste "être anesthésié" ? Est-ce que cela veut dire ne pas être "conscient" d’une douleur qui peut pourtant se manifester sur un plan « inconscient » ? Ou est-ce que cela revient simplement à perdre la mémoire explicite de cette douleur et de ses circonstances opératoires, après s’être vu privé des voies de communication qui permettraient de la faire converger vers une expérience unifiée, ainsi que des capacités motrices d’en témoigner au moment où elle se produit ?

Auteur: Bitbol Michel

Info: Dans "La conscience a-t-elle une origine ?" pages 466-467

[ questions ] [ silence des organes ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

bibliothèque

Une librairie, c'est le dernier endroit des grandes villes où les gens marchent lentement et parlent à voix basse.

Auteur: Tesson Sylvain

Info:

[ quiétude ] [ silence ]

Commenter

Commentaires: 0

intraduisible

Un autre exemple est un mot d’une des langues des Indiens Peaux-Rouges, constitué de quatorze syllabes (je l’ai su autrefois, mais depuis je l’ai oublié), qui désigne une situation extrêmement typique : des gens assis ensemble et qui se regardent l’un l’autre, espérant que l’un d’entre eux, en tout cas un autre que soi-même, va oser prendre la parole ; ou faire ce que soi-même on n’ose pas entreprendre. C’est une expérience que nous avons tous vécue. Vous vous trouvez autour d’une table pour un grand repas et vous voyez tous ces gens se regarder en attendant que quelqu’un ose faire le geste que personne n’ose faire. Eh bien chez ces Indiens, tout cela est exprimé en un seul mot de quatorze syllabes.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans "Analyse des visions", conférence du 3 juin 1931

[ situation ] [ embarras ] [ silence ] [ saashi ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

méditation

En quittant le souci du monde, oublier le moi, les choses
Regarder simplement par la fenêtre les vieux pins sombres.
L'immense nature, au coeur de la nuit, pure de tout bruit;
Silencieux et seul, se tenir assis comme un vieux bouddha.

Auteur: Natsume Soseki

Info:

[ silence ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

inspiration

Même en plein jour, on peut apprendre à voir chamaniquement les aspects non ordinaires d’un phénomène naturel. Par exemple, voici une méthode de vision dans la pierre, technique que j’ai apprise auprès d’un homme-médecine sioux lakota. Tout d’abord, choisissez une question à laquelle vous désirez recevoir une réponse. Puis marchez simplement dans une étendue sauvage jusqu’à ce que sur le sol, une pierre grosse comme deux poings semble attirer votre attention. Prenez-la et transportez-la jusqu’à un endroit où vous pouvez vous asseoir confortablement avec elle.
Placez la pierre sur le sol devant vous, posez la question à laquelle vous désirez recevoir une réponse. Examinez soigneusement la surface supérieure de la pierre jusqu’à ce que vous soyez capable de discerner une ou plusieurs créatures vivantes formées par ses lignes, crevasses et irrégularités. Cela peut prendre quelques minutes.
Lorsque vous êtes satisfait d’avoir discerné un ou plusieurs animaux, plantes, insectes, visages, formes humaines ou autres entités à la surface de la pierre, pensez à ce que la pierre essaie de vous dire sur la question que vous avez posée. Fixez votre conclusion dans votre esprit, puis retournez la pierre. Réitérez le même processus de vision et de réflexion en utilisant cette nouvelle surface. Si la pierre est assez épaisse, vous pouvez répéter le processus avec ses deux faces restantes.
Ensuite, considérez calmement la façon dont les communications individuelles de chacune des quatre faces se rassemblent pour former un message qui constitue une réponse à votre question. Pour finir, avec respect et gratitude, reposez la pierre dans la position et à la place où vous l’avez trouvée.

Auteur: Harner Michael

Info: Dans La voie du chamane, page 100

[ quête ] [ silence ] [ communion ] [ divination ] [ méthode ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

homme-animal

Pour Céline les animaux sont ceux d'abord qui ne parlent pas, qui ne mentent pas. Ils ont pour eux la grâce, le mystère, la connaissance intuitive des choses, une forme d'innocence. ils rappellent à l'homme les échos affaiblis d'un paradis perdu. Depuis le petit chien de son enfance, Céline avait cessé de partager sa vie avec des animaux domestiques. Il n'adoptera le fameux chat Bébert que bien plus tard, sous l'Occupation.

Auteur: Vitoux Frédéric

Info: La vie de Louis-Ferdinand Céline

[ silence ]

Commenter

Commentaires: 0

aube

Leur rencontre eut lieu au petit matin, à l'heure où les oiseaux s'apprêtent à chanter, où le soleil est encore un secret bien gardé derrière l'horizon.

Auteur: Ambai C.S. Lakshmi

Info: De haute lutte

[ silence ]

Commenter

Commentaires: 0

marche

Ils ont du soleil plein le dos. Et le bruit de leurs pas pour seule compagnie.

Auteur: Spitzer Sébastien

Info: Ces rêves qu'on piétine

[ silence ] [ ballade ]

Commenter

Commentaires: 0

saison

Maintenant l'hiver est là. La terre autour de Panther Creek est enfouie sous trente centimètres de neige, la rivière vitrée par le gel. Il ne reste plus de feuilles pour donner une voix au vent.

Auteur: Rash Ron

Info: Par le vent pleuré

[ silence ]

Commenter

Commentaires: 0

animaux

Un jour, le crapaud et le moustique firent connaissance, par hasard, sur les bords d'un marais. Le crapaud, séduit et impressionné par la finesse du moustique et par sa voix chantante, ne put se retenir de lui faire des compliments sur ses mérites personnels et ceux de sa race : vous êtes de cette race d'êtres remarquablement bien faits dont l'existence est faite de joie, de gaieté et de bonheur. La musique, chez vous, ne s'interrompt que lorsque vous dormez.

Auteur: Mensah Israël

Info: La femme panthère et autres contes du Bénin

[ éloge ] [ silence ] [ insecte ] [ flatterie ]

Commenter

Commentaires: 0