Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherche rapide, avec plusieurs mots ou chaines de lettres.  EXEMPLES  :  punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.   Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.        ( NOUS AIDER ! )   ... Lire la suite >>
Search results: 181
Search time counter: 0.6078s

dogmatisme

L'orgueil philosophique est le plus stupide de tous. Si un jour par miracle la tolérance s'instaure parmi les hommes, les philosophes seront les seuls à ne pas en vouloir et à ne pas en bénéficier. C'est qu'une vision du monde ne peut pas s'accorder avec une autre vision, ni l'admettre, encore moins la justifier. Etre philosophe, c'est croire que vous êtes le seul à l'être, que personne d'autre ne peut avoir cette qualité. Seuls les fondateurs de religions ont une mentalité pareille. Construire un système, c'est de la religion en plus bête.

Auteur: Cioran Emil

Info: Carnets <19 6 1966 p.373>

[ singularité personnelle ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

A l'école primaire un jeune garçon arriva, taciturne et solitaire, ou mieux: funèbre, car ayant perdu sa mère et ne quittant jamais son manteau bleu-marine. Je le revois se lever aux interrogations du maître. Les autres à son voisinage le sentaient exclu, d'un autre ordre, sans jamais le moquer ou le molester, car il imposait le sérieux et le respect.
C'est aussi ce que ressentent les hommes ordinaires, affairés, insouciants quand ils rencontrent un être grave, gênant, ayant pris conscience de cet univers démesuré, de l'histoire humaine et de son ahurissant passage ici-bas.

Auteur: Jude Stéfan

Info: Faux journal, p.22

[ respect ] [ singularité ]

Commenter

Commentaires: 0

sensibilité

Dans la vie, on se fait tous des illusions, on se fabrique des rêves pour tenir le coup ; si jamais on voyait le monde tel qu'il est, si on se trouvait comme ça, tout à coup, le nez devant, alors... on s'enfuirait en courant comme des enfants et on irait se cacher sa tête dans le sable. C'est pour ça qu'on a un seuil. Avec d'un côté ce que l'on accepte de voir et de l'autre l'horreur sur laquelle on ferme les yeux. Seulement voilà, le seuil, il est pas au même endroit pour nous tous.

Auteur: Favaro Patrice

Info: La vérité crue

[ filtre ] [ singularité ]

Commenter

Commentaires: 0

égoïsme

Considérée du point de vue éternellement fixe du sentiment social idéal, chaque aberration se présente comme un essai truqué, qui vise un but de supériorité personnelle. Avoir pu se soustraire à une défaite sur le terrain de la société, est pour la plupart de ces gens lié à un sentiment de supériorité. Et là où la peur de la défaite tend à les éloigner d'une façon permanente du cercle de la collaboration humaine, ils réalisent cet éloignement des problèmes de la vie et en jouissent comme d'un soulagement et comme d'un privilège qui les avantage vis-à-vis des autres.

Auteur: Adler Alfred

Info: Le Sens de la vie

[ social ] [ singularité ] [ tranquillité ]

Commenter

Commentaires: 0

anecdote

<Jedd> Voilà! J'ai découvert qu'en écrivant glllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll soit un g suivi de 83 l, Google ne trouvait plus aucun résultat. En revanche, Bing, Yahoo, Baidu et même Lycos (si si!) ne trouvaient aucun résultat avec moins de lettre!
<Jedd> Ce qui nous prouve encore une fois la supériorité de Google!
<Lo'> Et que tu n'a vraiment rien à foutre!
<Jedd> Moque toi! Mais un jour mes études statistiques sauveront le monde! Par exemple, sais tu que si l'on retire un l, il n'y a qu'un résultat mais que si l'on en ajoute un, il y a 48 résultats.
<Jedd> Le jour où j'en aurais trouvé la raison, le monde m'appartiendra! Mouhahahhaah!
<Lo'> ...

Auteur: Internet

Info:

[ curiosité ] [ singularité ] [ dialogue-web ]

Commenter

Commentaires: 0

particulier

Georges Diderot avait beau être une légende, il avait vieilli ses méthodes de management n'étaient pas vraiment d'équerre et il n'était pas issu du sérail - pas un jeune chacal de l'X avec des fourmis dans les jambes, un performer de Mines ou un cacique des Ponts et Chaussés, pas un cerveau supersonique lubrifié au calcul vectoriel, fonctions à plusieurs variables, dérivés diagonalisation, espaces euclidiens et séries de Fourier. Diderot c'était une carrière complexe, difficile à suivre, plus latérale que verticale, hybridée au plus au haut point par toutes sortes de compétences, un mélange d'ingénieur maison entré par la petite porte et finissant par siéger au Comex star free lance, un type qui fumait dans les ascenseurs, un tutoyeur de pédégés.

Auteur: Kerangal Maylis de

Info: Naissance d'un pont

[ singularité ] [ profession ]

Commenter

Commentaires: 0

introduction

Bienvenue. Et félicitations. Ravi de voir que vous y êtes arrivé. Je sais que ça n'a pas été facile - et même un peu plus compliqué que vous ne le soupçonnez.
Avant tout, il a fallu, pour que vous soyez là aujourd'hui, que des billions d'atomes errant au hasard aient la curieuse obligeance de s'assembler de façon complexe pour vous créer. Cet arrangement est si particulier qu'il n'a jamais été tenté auparavant et n'existera qu'une seule fois. Pendant les années à venir (encore nombreuses, souhaitons-le), ces minuscules particules vont accomplir sans rechigner les milliards de tâches délicates nécessaires pour vous conserver intact et vous permettre de jouir de cet état suprêmement agréable, mais pas toujours apprécié à sa juste valeur, qu'est l'existence.

Auteur: Bryson Bill

Info: Une histoire de tout, ou presque...

[ réception ] [ singularité ] [ début ] [ accueil ]

Commenter

Commentaires: 0

introspection

La philosophie correctement appréhendée est l'articulation dans la pensée des préoccupations les plus profondes d'un homme. Ces problématiques sont traditionnellement appelées réalité, vérité, ou le bien, ceci signifiant bien naturellement que peu de gens souhaitent sérieusement devenir des êtres irréels, frauduleux ou faux avec eux-mêmes... L'histoire de la philosophie est alors l'histoire des choix les plus profonds des hommes. S'ils en parlent comme si une vérité simple et littérale était en jeu, était exposée, que certains l'ont approchée et d'autres s'en sont éloigné, ou qu'il y ait une ligne simple de progrès général, il peut être possible de comprendre ces revendications naïves avec charité. Vu sous l'angle autobiographique, nous n'y voyons pas plus de progrès ou de développement que ce qu'ont peut voir parmi les diverses âmes desquelles sortent les confessions les plus profondes.

Auteur: Earle William

Info: Public Sorrows and Private Pleasures, Philosophy as Autobiography, pp. 173?174, Indiana University Press, 197

[ singularité ] [ inconscient collectif ]

Commenter

Commentaires: 0

création

Pour Eschburg, la photographie était bien plus qu'un métier. Il n'utilisait que de la pellicule noir et blanc, traitait par la suite ses épreuves au thiocarbamide et à l'hydroxyde de sodium. Il multiplia les essais, jusqu'à ce que les images prissent enfin cette tonalité douce et chaude qui apaisait le tumulte de toutes les autres couleurs dans son esprit. Le photographe lui disait qu'il fallait qu'il fît œuvre révolutionnaire, que la vocation de l'art était de provoquer et de détruire, que telle était la voie de la vérité. Mais Eschburg ne voulait pas être un artiste. Il entendait se créer un monde à lui, un autre univers, fluide, fugace et chaleureux. Et, au bout de quelques mois, il parvint à ce que les objets, les êtres et les paysages lui devinssent supportables en photographie.

Auteur: von Schirach Ferdinand

Info: Tabou

[ personnalité ] [ singularité ]

Commenter

Commentaires: 0

miroir

Le point de départ : ce visage d'autrui qui me fait face. Hegel s'en inquiétait à juste titre : fragile, dérisoire devant l'écrasante puissance du monde, il n'en est pas moins ce qui excède toute totalité, brise l'unicité du monde, ruine toute prétention au Système. Simple chose en ce monde, il ne serait rien de plus qu'une masse de viande que je pourrais, comme toute chose, posséder, maîtriser, connaître. Mais précisément : regarder autrui, c'est éprouver d'abord qu'il n'est pas seulement cette bouche, ce nez, ces chairs que le temps déjà commence de meurtrir, mais un regard, qui me fait face - et qu'est-il, celui-là, sinon la manifestation de la présence dans mon monde, d'un " autre monde ", qui le dépasse infiniment ? Ces yeux devant moi, ne seront jamais miens, je n'épouserai jamais leur vision, en eux sont des espaces qui toujours m'échapperont, un univers à jamais inviolable, un autre monde, par rapport au mien incommensurable - cette " vie intérieure " qui, seule, fait d'une masse de chair ce visage par lequel un être, échappant à sa forme, se présente à nous dans son identité... .. voir un visage, c'est déjà entendre " tu ne tueras point ".

Auteur: Le Bris Michel

Info: René Guénon

[ univers ] [ rapports humains ] [ physionomie ] [ singularités ]

Commenter

Commentaires: 0