Recherche rapide, avec plusieurs mots ou chaines de lettres. Exemples. Ce ne sont plus tant les individus qui comptent ici, mais les concepts, la réflexion, la lecture, le rêve, l'humour. Les mots et les images que vous y mettez. Faites-vous plaisir,  par exemple en vous promenant sur 1 ou 2 mots  (ou 3, ou 4...... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Search results: 8
Search time counter: 0.0593s

monothéisme

Dieu, ce dépotoir de nos rêves.

Auteur: Rostand Jean

Info: Carnet d'un biologiste

[ mémoire ] [ soupape ]

Commenter

Commentaires: 0

prostitution

Ils veulent dominer une femme : la pute fait le job.

Auteur: Internet

Info: Libération, 5 nov 2013, selon les témoignages de 4 péripatéticiennes

[ soupape ] [ défoulement ] [ justification ]

Commenter

Commentaires: 0

expiration

Si l'on n'avait pas donné le soupir aux hommes, ils auraient étouffé.

Auteur: Proverbe guadeloupéen

Info: Recueil de proverbes créoles 1877

[ soupape ]

Commenter

Commentaires: 0

religion

De quoi vivrait l'Eglise, si ce n'est du péché de ses fidèles.

Auteur: Hitler Adolf

Info:

[ exutoire ] [ soupape ]

Commenter

Commentaires: 0

religion

De quoi vivrait l'Eglise, si ce n'est du péché de ses fidèles?

Auteur: Heywood John

Info: repris par Hitler

[ soupape ]

Commenter

Commentaires: 0

émotion

On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer.

Auteur: Maupassant Guy de

Info:

[ larmes ] [ thérapie ] [ soupape ]

Commenter

Commentaires: 0

sexe

Seule la libération de la capacité amoureuse naturelle des êtres humains peut maîtriser leurs pulsions sadiques destructives.

Auteur: Reich Wilhelm

Info:

[ thérapie ] [ exutoire ] [ soupape ] [ orgasme ] [ psy ]

Commenter

Commentaires: 0

défouloir

Jadis, dans les latrines, on pouvait lire sur les murs des graffitis dans lesquels s'exprimait toute la misère sexuelle du monde. Pas besoin d'une sociologie très appuyée pour saisir ce qui travaille l'âme du quidam au moment de sacrifier aux nécessités des sphincters : on se vide, on se lâche, on éclabousse avec les remugles de son animalité et l'on grave ses cogitations dans le marbre d'une porte en bois... On a les rostres qu'on peut ! Aujourd'hui, cette fonction a quitté les toilettes publiques, désormais entretenues comme un bloc opératoire, pour rejoindre des lieux guère plus recommandables : les commentaires postés au pied des articles sur les sites Internet. C'est en effet là qu'on trouve l'équivalent des littératures de vespasiennes d'hier.

Auteur: Onfray Michel

Info: Littératures de vespasiennes, le Monde du 18.04.10

[ trolls ] [ exutoire ] [ soupape ]

Commenter

Commentaires: 0