Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 99
Temps de recherche: 0.0982s

mythes

Il y a des similitudes étonnantes, dans les "mémoires retrouvées", entre les récits d’abus sexuels par des proches durant l’enfance, les récits de rituels sataniques et les récits d’enlèvement par des extraterrestres procédant, notamment, à un examen et à une manipulation des organes sexuels et souvent à des accouplements. Ces récits ne sont pas sans rappeler les récits traditionnels de "visitations nocturnes" par des démons – incubes et succubes. De plus, il faut noter que les mémoires retrouvées correspondent souvent étroitement aux thèses et croyances des thérapeutes spécialisés qui ont accompagné le processus de reconstruction des souvenirs.

Auteur: Anonyme

Info: Dans "Les magiciens du nouveau siècle", page 257

[ vrais souvenirs ] [ faux souvenirs ] [ hypnose ] [ thérapie de la mémoire réprimée ] [ historiques ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson

deuil

Pour étouffer la douleur, je sors ton cahier de recettes. Je l’ai récupéré dans le tiroir de la table de nuit de maman avant que Nicole s’installe dans votre chambre. Je le feuillette souvent sous les draps. Pas tant pour lire les recettes que pour retrouver maman à travers son écriture. Je m’attarde sur chacune des lettres, imaginant le grain de beauté sur son doigt alors qu’elle tient son crayon. Elle a une façon bien à elle de former les "e". Elle les termine par un trait qui se jette dans le vide au lieu de s’arrondir. "C’est mon côté rebelle", m’avait-elle dit en riant.

Auteur: Durand Jacky

Info: Le cahier de recettes

[ objet souvenir ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

portrait

Personnage quelque peu égaré, à négliger, semble-t-il, d’un haussement d’épaules distrait. Oui, mais… Oui, mais sous les sourcils en désordre protestataire, il y a les yeux. Le regard de ces yeux qui ont fait le ridicule tour des pauvres choses que nous sommes, on s’en inclinerait de honte, d’amour, et de respect. Je sais, se dit Nacht. Je sais, je connais ce regard. Mon grand-père, mon Pépé qui, en surface, semblait un homme sans grand intérêt et toujours d’accord avec tout et tout le monde, avait, quand on l’observait bien, exactement ce regard-là.

Auteur: Declerck Patrick

Info: Dans "Crâne", page 64

[ singularité ] [ souvenir ] [ crainte admirative ] [ oeil ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

analyse rétrospective

Assis à l’ombre fraîche d’un arbre, […] exempt de désir et d’état d’esprit négatif, j’entrai dans un premier recueillement avec toute la joie et l’aise (sukha) qu’il comporte, un état engendré par le détachement intérieur mais non dénué d’observation et de réflexion. Fallait-il voir là le chemin de l’illumination ? En réponse à ce souvenir, ma conscience me dit que c’était bien le chemin véritable de l’illumination.

Auteur: Tipitaka

Info: Majjhima Nikaya, I, 245-6 (trad. L. Silburn, Instant et cause), parole attribuée au Bouddha

[ souvenir d'enfance ] [ état de conscience ] [ libération ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

ensemble

Quand la conversation est formidable, on ne se rappelle pas le sujet, mais ce qu'on a ressenti.

Auteur: Green John

Info: Tortues à l'infini

[ convivialité ] [ souvenir ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

réminiscence

C'était probablement du à une conjonction complexe : le moment précis de cette journée, répercuté à un instant T de sa vie propre d'observateur. Le ton avec lequel Zina Barras s'était exprimé, son regard, le soleil bienfaiteur, les arbres de la forêt en arrière plan... Toutes choses qui avaient concouru à ce que ce court instant lui reste en mémoire dix ans plus tard. Même s'il ne se rappelait pas du contenu de la phrase. Seulement de sa profondeur.

Auteur: Mg

Info: 18 février 2019

[ souvenir ] [ imprécis ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

objet

- C'est une bague que m'a laissée ma grand-mère, elle la tenait elle-même de la sienne, elle date du début du XIXe siècle. On y trouve la peinture d'un regard.
- La peinture d'un regard ?
- Un œil. Regardez. Cette bague a été faite pour une femme amoureuse d'un homme qui était déjà pris. Elle a fait peindre son œil plutôt que son portrait, afin que personne ne puisse l'identifier. C'était une pratique assez courante au XVIIIe siècle.

Auteur: Reinhardt Eric

Info: L'amour et les forêts

[ souvenir ] [ insolite ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

effacement

De ma vie, il reste peu de chose, rien que le jaune de l’œuf, le blanc s’est comme éclairci.

Auteur: Zito Daniele

Info: Dans "Robledo", page 276

[ métaphore ] [ souvenirs ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

humiliation

Dès son retour, à la fin des émeutes de Mai [1968], ma mère devient féministe. […] Ses nouvelles copines s’assoient en tailleur sur le tapis du salon ; buvant et fumant, elles discutent jusque tard dans la nuit. J’entends souvent un mot, le mot "phallocrate". J’ignore ce qu’il signifie. Un jour, une des copines de ma mère m’apostrophe : "Tu as déjà baisé ?" J’ai treize ans. Qu’est-ce que ça veut dire "baiser" ? Je me réfugie dans ma chambre.
Un soir, la même copine s’amène avec son partenaire du moment, un jeune avocat trotskiste déjà chauve. De la poche de sa veste, il sort un tube de pommade. "c’est une pommade pour mieux bander", explique-t-il en riant. Toutes les copines rient avec lui. Se tournant vers moi, il me dit : "Tu veux essayer ?" Elles rient de plus belle. Je les déteste. Je déteste ma mère.

Auteur: Pajak Frédéric

Info: Dans "Le manifeste incertain, tome 6", pages 88-89

[ émancipation sexuelle ] [ enfant-parent ] [ souvenir ] [ intrusion ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

enfance

J’avais une autre petite famille au bout du jardin : c’était des abeilles. Je ne manquais guère, et souvent maman avec moi, d’aller leur rendre visite ; je m’intéressais beaucoup à leur ouvrage ; je m’amusais infiniment à les voir revenir de la picorée, leurs petites cuisses quelquefois si chargées qu’elles avaient peine à marcher.

Auteur: Rousseau Jean-Jacques

Info: Les confessions, livre VI

[ souvenir ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel