Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 179
Temps de recherche: 0.1129s

dépassement

Arrive un moment dans la vie d'un homme où, pour arriver là où il doit aller - s'il n' y a ni portes ni fenêtres -, il traverse un mur.

Auteur: Malamud Bernard

Info:

[ survie ] [ surpassement ]

Commenter

Commentaires: 0

débrouille

En dépit d'un débit parfois énorme, il était rare que nous puissions vivre uniquement sur les revenus de la librairie, et chacun se débrouillait comme il pouvait, avec des conférences ou une activité d'enseignant, un peu grâce à la littérature - traductions, participation à de maigres ouvrages imprimés par des éditeurs privés. Néanmoins, en demeurant parmi les livres, nous remplissions une tâche discrète, mais capitale : nous étions les gardiens et les propagateurs des livres, et nous aidions les gens qui liquidaient leurs bibliothèques à ne pas mourir de faim.

Auteur: Ossorguine Michel

Info: Les gardiens des livres

[ intellectuels ] [ survie ]

Commenter

Commentaires: 0

nourrisson

Les Incas aussi bien que les Indiens en général, riches et pauvres, sans aucune distinction, élevaient leurs enfants de singulière façon, le moins délicatement qu'il leur était possible. Sitôt que l'enfant était venu au monde, les Indiennes le lavaient avec de l'eau froide avant de l'envelopper dans ses langes. Elles faisaient de même tous les matins. Elles disaient qu'elles agissaient de la sorte pour accoutumer leurs enfants au froid et à la fatigue et fortifier leurs membres.

Les mères ne prenaient pas leurs enfants dans leurs bras pour leur donner à téter, pas plus qu'en toute autre circonstance. Elles disaient qu'ils en prenaient l'habitude, devenaient pleurnicheurs.

Auteur: Garcilaso de la Vega

Info: Commentaires royaux sur le Pérou des Incas, tome 1

[ survie ] [ accoutumance ]

Commenter

Commentaires: 0

désespoir

Ses mains ont été tranchées pour qu'il ne puisse y cacher son visage.
Après s'être jeté la tête contre les murs, puis avoir éclaté du rire inévitable de la folie, il parvient à ce suprême renoncement : ne pas se tuer.

Auteur: Daumal René

Info: L'Evidence absurde 1926-1934 - Essais et notes 1

[ survie ]

Commenter

Commentaires: 0

continuité

Une manière de penser toute vie ou toute civilisation est bien sûr de réfléchir comment l'information y est traitée. C'est certainement central pour ce qui est de l'histoire, ou pour le sexe.

Auteur: Lloyd Seth

Info:

[ survie ] [ adaptation ] [ existence ]

Commenter

Commentaires: 0

navigation

La fuite devant la tempête, épaulant la lame sur l'arrière avec le minimum de toile, reste souvent la seule façon de sauver le bateau et son équipage.
Elle permet aussi de découvrir des rivages inconnus qui surgissent à l'horizon des calmes retrouvés.

Auteur: Laborit Henri

Info: Éloge de la fuite

[ survie ]

Commenter

Commentaires: 0

pauvreté

Manquant des choses essentielles au quotidien, les excédents des uns - presque toujours construits sur la misère des autres - revenaient humblement entre nos mains. Les restes.

Auteur: Conceicao Evaristo

Info: L'histoire de Poncia

[ miettes ] [ survie ]

Commenter

Commentaires: 0

vieillesse

Les gens vraiment gentils, quand ils commencent à atteindre un âge avancé, réagissent avec un tel sentiment de révulsion devant les horreurs qu'ils affrontent qu'ils préfèrent en général se suicider. Il n'y a que nous, les types légèrement malveillants, qui réussissons à survivre à cette prise de conscience, et à trouver une sorte de plaisir - ou du moins de satisfaction - à regarder comment la dernière génération, ou l'espèce tout récemment évoluée, trouve le moyen de redécouvrir et de reparcourir les sentiers battus menant au désastre, à l'ignominie et à la honte, alors que nous avions naïvement cru qu'ils étaient devenus impraticables.
- Donc, au fond, vous restez dans le coin pour nous regarder nous foutre dans la merde ?
- Oui. C'est une des rares constantes garanties dans la vie

Auteur: Banks Iain

Info: La sonate hydrogène

[ survie ] [ méchanceté ] [ égoïsme ]

Commenter

Commentaires: 0

famine

L'homme affamé ne connaît ni loi ni respect.

Auteur: Proverbe sénégalais

Info: Les proverbes sénégalais 1964

[ survie ] [ amorale ]

Commenter

Commentaires: 0

humour

Mieux vaut flotter sans grâce que couler en beauté.

Auteur: Moitessier Bernard

Info:

[ chiasme ] [ navigation ] [ proverbe maritime ] [ survie ]

Commenter

Commentaires: 0