Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 125
Temps de recherche: 0.1222s

temps

A bien y penser, les horloges sont un genre littéraire. Elles portent sur elles les signes écrits du possible qu'on peut lire aussi dans les vieux édifices désertés. Elles feuillettent notre vie, où elles marquent avec la même indifférence tranquille l'heure de notre naissance, de nos premières amours, de la guerre et de la mort. Mais s'il est vrai que les horloges appartiennent à la littérature, il est tout aussi vrai que nous sommes la littérature des horloges. Je les soupçonne de ne pas croire à notre existence, de nous prendre pour de simples "personnages", dont peut-être elles parlent, la nuit ; pour des livres dont elles se font les unes aux autres des comptes rendus, que l'une conseille parfois à l'autre de lire.

Auteur: Manganelli Giorgio

Info: In "Discours de l'ombre et du blason", éd. du Seuil, p. 11

[ fiction ] [ renversement de perspectives ] [ cadrans ] [ marqueurs ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Benslama

temps

Il faut dire que la durée d'une vie d'homme est un peu bâtarde : trop longue pour ne vivre que dans l'instant et trop courte pour tout miser sur la durée. L'homme est un éphémère qui dure. S'il ne veut pas se brûler prématurément les ailes dans les plaisirs immédiats, ni sacrifier sa vie à construire un "bonheur" dont il n'aura pas le temps de profiter, il doit accepter un compromis fondamental.

Auteur: Laurant Guillaume

Info: J'ai perdu mon corps

[ ajustements ] [ existence humaine ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

temps

Le souvenir, la prophétie et le fantasme - le passé, l`avenir et le moment de rêve entre eux - ne forment qu`un seul pays, ne vivant qu`une seule et immortelle journée. Savoir ceci, c`est la Sagesse. L`utiliser, c`est l`Art.

Auteur: Barker Clive

Info: Secret show, première phrase

[ incipit ] [ triade ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

temps

L’homme ne crée rien, il ne fait que choisir ce qui est créé, et encore : seulement dans le sens du futur. Dans le sens du passé, l’univers se crée tout seul, sans avoir besoin d’observateurs. Sinon, comment expliquerais-tu la création du soleil, à une époque où personne ne pouvait y assister ? Ecoute bien : il y a quelques années tu t’es fait mal au genou en tombant, mais tu ne t’en souviens plus. Comme personne ne t’a vu tomber, ou te plaindre, et que ton genou a guéri toutes ses séquelles, le passé reconstruit par ta Loi de Convergence des Parties est "passé" à côté du fait que tu sois tombé ! Dans ce nouveau passé, tu n’es donc pas tombé du tout, et ce rappel que je t’en fais maintenant n’est pas une trace à prendre en compte, car je ne suis pas un acteur de ton monde.

Auteur: Guillemant Philippe

Info: Dans "La route du temps" page 284

[ mouvant ] [ tiré par les cheveux ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

temps

Privé d’immédiateté, la réalité humaine est, tout naturellement, également privée de présent. Ce qui signifie que l’homme est privé de réalité tout court, si l’on en croit là-dessus les stoïciens […]. Mais le présent serait trop inquiétant s’il n’était qu’immédiat et premier : il n’est abordable que par le biais de la re-présentation, selon donc une structure itérative qui l’assimile à un passé ou à un futur à la faveur d’un léger décalage qui en érode l’insoutenable vigueur et n’en permet l’assimilation que sous les espèces d’un double plus digeste que l’original dans sa crudité première.

Auteur: Rosset Clement

Info: Dans "Le réel et son double", page 63

[ symbolique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

temps

Maintenant, vous éteignez la cigarette. Le passé n’est plus un secret, le présent est ténu parce qu’il s’est usé jour après jour et l’avenir s’appelle vieillir.

Auteur: Frisch Max

Info: Dans "Le désert des miroirs", page 150

[ descendant ] [ durée ] [ triade ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

temps

Comment des années si courtes se fabriquent-elles avec des journées si longues ?

Auteur: Jankelevitch Vladimir

Info:

[ relatif ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

temps

— Comment ? Il y a un intervalle de 14 heures réel-les écoulées et j'ai seulement l'impression que 4 heures se sont passées ? C'est extraordinaire. Ça me paraît tout à fait irréel que des jours qui sont relativement mornes — je trouve que 4 heures c'est déjà long et elles équivaudraient à 14 heures réelles ? Ah, non, ce n'est pas possible. Je t'assure que je me trouve là devant un problème intellectuel terrible. Moi, je ne peux pas imaginer ça. Mais, est-ce que tu te rends compte ce que c'est ? Penser, vivre pendant 4 heures alors que tu en as vécu 14 ? Ça fait : trois fois quatre égalent douze, ça fait plus de trois fois plus, c'est-à-dire mon temps abstrait est trois fois plus court que le temps réel qui est mesuré par les horloges, dans cet exemple-là, dans l'exemple de la journée d'hier. Dans l'ensemble, mon temps abstrait vaut la moitié de la durée réelle.

Auteur: Siffre Michel

Info: Hors du temps , p. 260

[ relatif ] [ spéléo ]

Commenter

Commentaires: 0

temps

Cette dualité peut être poursuivie plus loin et elle est liée à une dualité entre passé et futur avec les notions de contrôle et de connaissance. Ainsi nous pouvons avoir connaissance du passé, mais sans pouvoir le contrôler ; et nous pouvons contrôler l'avenir, mais sans en avoir connaissance.

Auteur: Shannon Claude Elwood

Info: Coding theorems for a discrete source with a fidelity criterion. IRE International Convention Records, volume 7, pp. 142--163, 1959.

[ chiasme ]

Commenter

Commentaires: 0

temps

Noble, grandiose, impeccable, chaque instant se forme, s’achève, s’effondre, se refait en un nouvel instant qui se fait, qui se forme, qui s’accomplit, qui s’effondre et se refait en un nouvel instant qui se fait, qui se forme, qui s’achève et se ploie et se relie au suivant qui s’annonce, qui se fait, qui se forme, qui s’achève et s’exténue dans le suivant, qui naît, qui se dresse, qui succombe et au suivant se raccorde, qui vient, qui s’érige, mûrit et au suivant se joint… qui se forme et ainsi sans fin, sans ralentissement, sans épuisement, sans accident, d’une perfection éperdue, et monumentalement.

Auteur: Michaux Henri

Info: L’Infini turbulent, extrait qui parle d’une expérience sous mescaline

[ perception ] [ LSD ] [ durée ]

Commenter

Commentaires: 0