Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  EXEMPLESPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Résultat(s): 12
Temps de recherche: 0.0445s

inconscience

Faire souffrir est la seule façon de se tromper.

Auteur: Camus Albert

Info:

[ torture ]

Commenter

Commentaires: 0

sodomie

Le supplice du pal qui commence si bien et finit si mal.

Auteur: Pinquié Jean

Info: Piqué à Clémenceau

[ plaisir ] [ torture ] [ empaler ]

Commenter

Commentaires: 0

sodomie

Les dictatures sont comme le supplice du pal : elles commencent bien, mais elles se terminent mal.

Auteur: Clemenceau Georges

Info:

[ plaisir ] [ torture ] [ empaler ]

Commenter

Commentaires: 0

pénitencier

La souffrance de l'emprisonnement réside dans le fait que l'on ne peut, à aucun moment, s'évader de soi même.

Auteur: Kobo Abe

Info: La Face d'un autre

[ torture ] [ incarnation ] [ jamais ] [ oncques ]

Commenter

Commentaires: 0

rendre fou

Pas comme la folie d'Armitage, qu'il imaginait maintenant comprendre. Tordez un homme assez loin, puis tordez le pareillement dans la direction opposée, inversez et tordez à nouveau. L'homme casse. Comme un fil métallique qui se brise.

Auteur: Gibson William

Info: Neuromancer 1984

[ psychologie ] [ aliéner ] [ torture ]

Commenter

Commentaires: 0

passion

Si j'aime, je me parjure, ce qui est une grande preuve de déloyauté. Et comment l'amour peut-il être loyal, quand il naît déloyalement ? L'amour est un esprit familier ; l'amour est un diable ; il n'y a de mauvais ange que l'amour.

Auteur: Shakespeare William

Info: Peines d'amour perdues, Acte I, scène II, Armado seul

[ torturé ] [ paradoxe ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Bandini

camp de concentration

Le soldat d'escorte qui a tenu plusieurs fois entre ses mains la vie des gens et qui a souvent tué ceux qui étaient sortis de la zone, que va-t-il raconter à sa fiancée sur son travail dans l'Extrême-Nord ? Qu'il frappait à coup de crosse des vieillards affamés qui n'arrivaient pas à avancer ?

Auteur: Chalamov Varlam

Info: Récits de la Kolyma, Verdier, p. 224

[ torture ] [ question ]

Commenter

Commentaires: 0

guerre

Pourquoi l'armée japonaise était-elle si attachée aux "femmes de réconfort"?
Ah, je t'ai déjà expliqué. C'est pour prévenir les viols de civiles!
Les pulsions sexuelles chez l'homme, c'est incontrôlable!
Sans "femmes de réconfort" sur le champ de bataille, impossible de circonscrire les viols.
(...)
Plus que tout, je refuse catégoriquement le terme de "femme de réconfort"! Puisqu'il signifie quelque chose de chaleureux et de doux.
Nous n'étions pas des "femmes de réconfort" mais des victimes de rapts et de viols commis par l'armée japonaise.

Auteur: Kyung-A Jung

Info: Femmes de réconfort : Esclaves sexuelles de l'armée japonaise

[ femmes-hommes ] [ torture ]

Commenter

Commentaires: 0

hommes-animal

Les originaux qui élèvent des cochons chez eux et qui s'émerveillent de leur sociabilité sont donc souvent considérés, ainsi que nous l'avons été avec Kamala, comme des fous.
En revanche, les éleveurs hors sol qui sanglent les truies, qui meulent leur dents et qui ne leur fournissent pas de litière paraissent des gens respectables, même s'ils provoquent des stéréotypies chez cette espèce beaucoup plus intelligente, propre et sociable qu'on ne le croyait. Or ces élevages représentent 90 % des porcheries de notre pays, troisième producteur européen avec un millions de truies.

Auteur: Jouventin Pierre

Info: Kamala, une louve dans ma famille

[ végétarien ] [ torture ]

Commenter

Commentaires: 0

camp de concentration

Il y a une autre connaissance de l'être humain, dans ces conditions. Il y a les officiers, qui torturent, se soûlent, crient, transpirent, se salissent à mettre les prisonniers dans le baril et à les en retirer. On se demande : quand ils rentrent chez eux, que racontent-ils à leur femme, à leur fiancée, à leurs enfants, à leurs parents, à leurs amis ? Le tortionnaire est notre semblable, il parle la même langue, il appartient à la même société, a les mêmes valeurs et préjugés que nous, d'où sort-il, où un tel individu se forme-t-il ?

Auteur: Liscano Carlos

Info: Le fourgon des fous, Belfond, p.90

[ torture ] [ question ]

Commenter

Commentaires: 0