Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 122
Temps de recherche: 0.1404s

sciences

Il existe, si je ne me trompe, un monde entier qui est la totalité de vérités mathématiques, auxquels nous n'avons accès qu'avec notre esprit, juste comme le monde de la réalité physique existe, l'un comme l'autre indépendant de nous-mêmes, tous deux créations divines.

Auteur: Hermite Charles

Info:

[ chair-esprit ] [ discernement ] [ physique ]

Commenter

Commentaires: 0

vacuité

Pour les bouddhistes zen le zéro symbolise à la fois:
- la totalité de l'univers, à l'intérieur de son tracé, et
- le vide fondamental, dynamique, extérieur au temps, d'où viennent toutes choses.

Auteur: Internet

Info:

Commenter

Commentaires: 0

théâtre

La comédie [...] est l'imitation d'hommes de caractère inférieur - non qu'elle traite du vice dans sa totalité, mais seulement dans le domaine du comique, qui est une partie du laid -, car le comique est un défaut et une laideur sans douleur ni dommage, de même que le masque comique est laid et difforme, sans exprimer la douleur.

Auteur: Aristote

Info: Poétique, p.15, Éd. Mille et une nuits

Commenter

Commentaires: 0

subconscient

Jung adopta intuitivement ce terme d'ombre pour désigner cette personnalité seconde dans la mesure où celle-ci expulsée de la lumière du conscient, se voit reléguée dans la zone crépusculaire de l'inconscient individuel. En fait, l'ombre, où Jung ne voit qu'une partie de la psyché inconsciente, recouvre pratiquement la totalité de l'inconscient freudien... ( ...) .... Rejetée dans l'inconscient, l'ombre continue d'exister, elle demeure active et dynamique. Les aspects rejetés du moi restent marqués du sceau de l'identité individuelle. Quand de temps à autre, ils envahissent le conscient, ils sont éprouvés comme des possibles. Ils se teintent alors de sentiments de culpabilité, d'infériorité ou d'indignité et suscitent chez l'individu la crainte d'être rejeté s'il était découvert ou percé à jour.

Auteur: Stevens Anthony

Info: Jung, Editions du Félin, 1994

[ psychanalyse ]

Commenter

Commentaires: 0

style

On appelle maniéré en littérature ce qu'on ne peut pas lire sans l'imaginer aussitôt accompagné de quelque gesticulation menue, de quelque pincement de bouche ou de quelque contorsion, c'est à dire de quelque mouvement peu franc, peu partagé par la totalité de l'homme. Le maniéré où l'on imagine le geste est proprement le maniéré. Quand on y imagine le pincement, c'est le précieux, l'afféterie. Quand on y imagine la contorsion, c'est tout à fait le ridicule.

Auteur: Joubert Joseph

Info: Carnets, nrf Gallimard 1938-1994 21 octobre 1805 t.2 p.68

[ minaudier ]

Commenter

Commentaires: 0

philosophie

Il y a une nouvelle déduction du moi, liée directement à l'intuition intellectuelle. Le but final de l'homme est la réalisation d'une communauté d'êtres libres. La catégorie décisive de l'éthique est celle d'un progrès à l'infini, qui conduit les consciences à se réunir dans une unité pure. Ainsi à l'idée luthérienne d'unité des consciences est associée la dynamique de la raison. Ce Système manifeste, par rapport à Kant, un double progrès. D'une part, on dépasse le dualisme de la sensibilité et de la raison, de l'âme et du corps, comme l'avait déjà montré la philosophie exposée dans les Principes : l'homme constitue une unité indissoluble. Loin d'être des obstacles que rencontre l'âme, la nature et le corps sont les instruments de la moralité. D'autre part, on dépasse, ici comme dans L'Initiation à la vie bienheureuse, le formalisme kantien, en insistant sur le fait que chaque conscience est placée devant "son" devoir, devoir qui n'appartient qu'à elle et qui marque sa place dans l'histoire des consciences. Dès lors, j'interprète le mal radical, point essentiel de la doctrine kantienne, comme étant le contraire du progrès et par là une catégorie susceptible de définir l'homme en totalité. On ne dira donc pas que l'homme est mauvais dans la mesure où il est un être sensible, mais dans la mesure où il est un être immobile et inerte. La paresse est le véritable mal radical, inné en l'homme; elle le pousse dans la voie des habitudes où s'enlise la liberté; contre elle, il n'existe qu'une seule défense: l'éducation. Le philosophe est donc l'éducateur du genre humain, le prêtre de la vérité.

Auteur: Fichte Johann Gottlieb

Info: Le Système de l'éthique

[ action ] [ enseignement ] [ voie ]

Commenter

Commentaires: 0

paradis

Tenez, ne voyez-vous pas que dans la totalité du règne animal les espèces les plus heureuses sont celles qui ignorent absolument toute science et ne reconnaissent d'autre maître que la nature ? Quoi de plus heureux ou de plus merveilleux que les abeilles ? Pourtant elles n'ont même pas tous les sens. L'architecture peut-elle les égaler dans la construction d'édifices? Quel philosophe a jamais fondé semblable république ?

Auteur: Érasme

Info: Éloge de la Folie, Robert Laffont, Bouquins 1992 <p.40>

[ inconscience ]

Commenter

Commentaires: 0

miroir

Le point de départ : ce visage d'autrui qui me fait face. Hegel s'en inquiétait à juste titre : fragile, dérisoire devant l'écrasante puissance du monde, il n'en est pas moins ce qui excède toute totalité, brise l'unicité du monde, ruine toute prétention au Système. Simple chose en ce monde, il ne serait rien de plus qu'une masse de viande que je pourrais, comme toute chose, posséder, maîtriser, connaître. Mais précisément : regarder autrui, c'est éprouver d'abord qu'il n'est pas seulement cette bouche, ce nez, ces chairs que le temps déjà commence de meurtrir, mais un regard, qui me fait face - et qu'est-il, celui-là, sinon la manifestation de la présence dans mon monde, d'un " autre monde ", qui le dépasse infiniment ? Ces yeux devant moi, ne seront jamais miens, je n'épouserai jamais leur vision, en eux sont des espaces qui toujours m'échapperont, un univers à jamais inviolable, un autre monde, par rapport au mien incommensurable - cette " vie intérieure " qui, seule, fait d'une masse de chair ce visage par lequel un être, échappant à sa forme, se présente à nous dans son identité... .. voir un visage, c'est déjà entendre " tu ne tueras point ".

Auteur: Le Bris Michel

Info: René Guénon

[ univers ] [ rapports humains ] [ physionomie ] [ singularités ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

La métaphysique n'est pas une discussion stérile sur des notions abstraites qui échappent à l'expérience, c'est un effort vivant pour embrasser du dedans la condition humaine dans sa totalité.

Auteur: Sartre Jean-Paul

Info: Qu'est-ce que la littérature?

[ Chercheur ] [ quête ]

Commenter

Commentaires: 0

solution

A la question qui m’a été mille fois adressée : "Que puis-je faire ?" je ne connais d’autre réponse que : "Deviens celui que tu as été depuis toujours !". C’est-à-dire, efforce-toi d’atteindre à cette totalité, à cet épanouissement de toi-même que nous font perdre les circonstances d’une existence consciente et civilisée, à cette totalité que chacun porte potentiellement en lui-même à son insu.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Un mythe moderne

[ sens-de-la-vie ] [ individuation ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel