Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 5029
Temps de recherche: 4.4974s

morale

Les écrivains qui se sont imposés depuis 1930 ont connu un monde où chacun se sent constamment menacé non seulement dans sa vie, mais dans tout son système de valeurs. Dans une telle ambiance, le détachement n’est pas possible. […] La littérature est devenue politique parce que tout autre choix aurait été entaché de malhonnêteté intellectuelle. […] Cette période d’une dizaine d’années, pendant laquelle la littérature, poésie comprise, s’est trouvée inextricablement liée à l’activité pamphlétaire, a rendu un grand service à la critique littéraire, dans la mesure où elle a ruiné l’illusion du pur esthétisme. Elle nous a rappelé que, sous une forme ou sous une autre, la propagande est tapie au cœur de chaque livre, que chaque œuvre d’art a un sens et une thèse – thèse politique, sociale ou religieuse –, que nos jugements esthétiques sont toujours affectés par nos croyances et nos préjugés. Elle a dévoilé la tromperie de l’art pour l’art. Mais jusqu’ici, elle nous a menés aussi dans une impasse, parce qu’elle a conduit d’innombrables jeunes écrivains à tenter de se plier à une discipline politique qui, s’ils y étaient parvenus, leur aurait interdit toute honnêteté intellectuelle.

Auteur: Orwell George

Info: Orwell, La frontière entre l’art et la propagande (1941), EAL-2, p. 161-162.

[ éthique ] [ beaux-arts ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

critique

Je me demande toujours quelle part il a exactement dans tout ce qui se publie sous son nom. Ce qui est vraiment singulier en tout cas c’est l’influence qu’a prise Mme Richard (Mirra Alfassa, la "Mère" de l’Ashram) et la façon dont elle lui a imposé la terminologie spéciale de la trop fameuse "tradition cosmique" de Max Théon. Il est assez étonnant que l’on puisse écrire sur le yoga sans jamais donner le moindre renseignement d’ordre technique.

Auteur: Guénon René

Info: A propos de Sri Aurobindo, Lettre à Pierre Pulby, 11/11/1946

[ contrefaçon ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

critique

Mr Eliade m’a envoyé son livre Techniques du Yoga ; son grand défaut est toujours de ne pas oser se mettre trop nettement en opposition avec les idées officiellement admises ; il croit pouvoir arriver à faire quelque chose dans les milieux universitaires, et c’est pourquoi il les ménage, mais il est probable qu’il aura des déceptions de ce côté ; en tout cas je sais qu’il est en réalité beaucoup plus près des idées traditionnelles que ses écrits n’en donnent parfois l’impression.

Auteur: Guénon René

Info: A propos de Mircea Eliade, Lettre à Pierre Pulby du 17/07/48

[ conformisme intellectuel ] [ valeur ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

femme-par-homme

Elle avait la rare vertu de transmettre le bonheur, de le faire éclore à chaque instant, comme ça, gratuitement, sans aucune raison, parce qu’il était en elle, dans ses gestes, dans son rire, dans son amour des gens, des animaux, des couchers de soleil sous les tropiques, des occupations et préoccupations des hommes qui étaient toujours inexplicables et enfantines pour elle.

Auteur: Mutis Alvaro

Info: Ilona vient avec la pluie

[ rayonnante ] [ radieuse ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

rapports humains

Elle regardait son interlocuteur dans les yeux mais ce n’était pas lui qu’elle fixait. En fait, elle semblait chercher avec une astuce patiente et secrète, cet autre être qui nous accompagne toujours et ne monte à la surface que lorsque nous sommes seuls, pour transmettre certains messages, effacer des certitudes fragiles et nous laisser en proie à d’inavouables perplexités.

Auteur: Mutis Alvaro

Info: Ilona vient avec la pluie

[ dialogue ] [ oeil ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

imago dei

Certes, on est convaincu que nous sommes à un tournant important des âges, mais on pense que ce tournant est suscité par la fission ou la fusion de l’atome, ou par les fusées interplanétaires. On demeure aveugle, comme d’habitude, à ce qui, en même temps, se déroule dans l’âme humaine.
Dans la mesure où l’image de Dieu est, psychologiquement parlant, une illustration et une manifestation des tréfonds de l’âme, et dans la mesure où celle-ci commence à devenir consciente sous forme d’une profonde dissociation qui s’étend jusque dans la politique mondiale, une compensation psychique se signale petit à petit à l’attention. Elle se manifeste par des images unitaires, petits disques apparaissant spontanément, qui représentent une synthèse des contrastes situés à l’intérieur de l’âme. C’est de cela qu’il faut rapprocher la rumeur mondiale des Unidentified Flying Objets (U.F.O.), appelés couramment "soucoupes volantes", qui apparurent pour la première fois en 1945. Cette rumeur repose soit sur des visions, soit sur certaines réalités. Ces "objets non identifiés" sont interprétés comme étant des machines volantes, dont on suppose qu’elles émanent d’autres planètes, ou même de la "quatrième dimension".
Voici plus de quarante ans (1918), j’ai découvert l’existence d’un symbole apparemment central au cours de mes recherches sur l’inconscient collectif ; le symbole du mandala. Pour être sûr de mon fait, j’ai accumulé pendant plus d’une décennie d’autres observations avant de publier, en 1929, ma découverte. Le mandala est une image archétypique dont l’existence est vérifiable à travers siècles et millénaires. Il désigne la totalité du Soi, ou illustre la totalité des assises de l’âme – mythiquement parlant, la manifestation de la divinité incarnée en l’homme. En opposition au mandala de Boehme, le mandala moderne vise l’unité, c’est-à-dire qu’il représente une compensation de la faille, voir son dépassement anticipé. Comme ce processus a lieu dans l’inconscient collectif, il se manifeste partout.
Dans la mesure où le traitement analytique rend l’ombre consciente, il crée une faille et une tension entre les contraires qui, à leur tour, cherchent à s’équilibrer en une unité. Ce sont des symboles qui opèrent la liaison. La confrontation des contraires touche à la limite du supportable lorsqu’on prend cette confrontation au sérieux ou lorsqu’on est pris au sérieux par les contraires eux-mêmes. Le tertium non datur – il n’est pas donné de troisième terme – de la logique se confirme : on est incapable d’entrevoir une troisième solution.
Cependant, quand tout se passe bien, cette troisième solution se présente spontanément, de par la nature même. Elle est alors – et alors seulement – convaincante. Elle est ressentie comme étant ce qu’on appelle la "grâce". La solution naissant de la confrontation et de la lutte des contraires est le plus souvent constituée d’un mélange inextricable de données conscientes et inconscientes, et c’est pourquoi on peut la dire un "symbole" (une pièce de monnaie coupée en deux dont les moitiés s’encastrent exactement). Cette solution représente le résultat de la coopération du conscient et de l’inconscient ; elle atteint à l’analogie avec l’image de Dieu, sous forme de mandala, qui est sans doute l’esquisse la plus simple d’une représentation de la totalité, et elle s’offre spontanément à l’imagination pour figurer les contraires, leur lutte et leur conciliation en nous. La confrontation, qui est d’abord purement de nature personnelle, s’accompagne de la tension subjective en soi-même entre les opposés n’est, en toute généralité, qu’un cas d’espèce dans les tensions conflictuelles du monde.
Car notre psyché est structurée à l’image de la structure du monde, et ce qui se passe en grand se produit aussi dans la dimension la plus infime et la plus subjective de l’âme. C’est pourquoi l’image de Dieu est toujours une projection de l’expérience intérieure vécue lors de la confrontation avec un vis-à-vis très puissant. Celui-ci est figuré par des objets dont l’expérience intérieure est issue et qui, à partir de là, ont gardé une signification numineuse ; ou il est caractérisé par sa numinosité et la force subjuguante de celle-ci. Dans ce dernier cas, l’imagination se libère du simple plan de l’objet et tente d’esquisser l’image d’une entité invisible existant derrière les apparences. Je pense ici à la plus simple des formes fondamentales du mandala, la circonférence, et au partage du cercle le plus simple (mentalement) : le carré ou la croix.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans "Ma vie"

[ psychologie analytique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

inconditionnel

L'amour t'a déçu. Regarde bien en toi. N'as-tu pas toujours confondu amour et bonheur ? L'amour ne t'a pas déçu : tu n'as jamais aimé.

Auteur: Thibon Gustave

Info:

[ souffrances illusoires ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

portrait

Pendant que je parlais, il était toujours assis, immobile, légèrement courbé en avant, le regard clair et sans expression, fumant. Il souriait légèrement parfois, en homme qui "est la vérité". Il m’a répondu enfin, en de brèves paroles, que sa vérité était impersonnelle, d’origine divine, transmise par révélation, détachée et sans passion.

Auteur: Grangier Tony

Info: face à un contradicteur, "Souvenirs sur René Guénon", texte dactylographié du 24/02/1951, transmis par Jean Bruno

[ assurance ] [ tranquillité ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson

individualité

Chaque homme n'est pas lui-même seulement. Il est aussi le point unique, particulier, toujours important, en lequel la vie de l'univers se condense d'une façon spéciale, qui ne se répète jamais.

Auteur: Hesse Hermann

Info: Demian

[ singularité absolue ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

quête duale

De par sa nature différente la théologie diffère de la science à bien des égards. Un Dieu conceptualisé ne peut être testé au contraire du monde physique impersonnel qu'on peut bidouiller et soumettre à des enquêtes expérimentales. Science et théologie ont cependant en commun que chacune peut être, et doit être défendue, comme un mode d'investigation de nos existences, la recherche d'une compréhension toujours meilleure de ce qui constitue notre réalité.

Auteur: Polkinghorne John

Info:

[ rationalisme ] [ religion ] [ logique ] [ croyances ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel