Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche avec plusieurs mots ou chaines de lettres : EXEMPLESJEUX et  PASSE-TEMPS. Punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.  Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.                    &nb... Lire la suite >>
Search results: 9
Search time counter: 0.0466s

angoisse

Les pires souffrances sont celles de l'esprit.

Auteur: Piuze Simone

Info:

[ tourments ]

Commenter

Commentaires: 0

cruauté

Pourquoi faire souffrir quelqu'un d'autre ? Souffrir soi-même suffit.

Auteur: Oates Joyce Carol

Info: Blonde

[ inutile ] [ tourmenter ]

Commenter

Commentaires: 0

introspection

On serait bien heureux si on pouvait s'abandonner soi-même comme on peut abandonner les autres.

Auteur: Deffand Madame du

Info:

[ tourment ] [ bonheur ]

Commenter

Commentaires: 0

inquiétude

Aristote va jusqu'à dire que les esprits particulièrement vifs sont tous angoissés (je ne suis pas fâché d'être moi-même un peu lent)...

Auteur: Cicéron

Info: 1re Tusculane, Devant la mort

[ angoisse ] [ tourment ]

Commenter

Commentaires: 0

conscience

On a beau dire, quelque peine qu'il se donne pour la soumettre, l'âme d'un méchant homme est pour lui une hôtesse inquiète et terrible ! Qui peut comprendre ses doutes et ses terreurs ? Qui pourra sonder ses formidables peut-être ? ces frissons et ces tremblements, qui'il ne peut pas plus réprimer qu'il ne peut anéantir l'éternité qui l'attend ?

Auteur: Beecher-Stowe Elizabeth Harriet

Info: La case de l'oncle Tom, trad. Louis Éhaut, p.413, Hachette, 1855

[ tourments ] [ remords ]

Commenter

Commentaires: 0

amour

Tout homme de quarante ans, toute femme de trente, s'ils ont aimé ou vécu, voyez leur corps balafré de cicatrices ; les plus douloureuses, les invisibles, se cachent à l'intérieur. Au lieu de tuer son partenaire, l'amant, par maladresse, la femme, par cruauté, presque toujours se bornent à le blesser. Je m'exerce à deviner quel endroit de mon corps si vulnérable fatalement par vous souffrira : quand, comment, pourquoi frapperez-vous ? je l'ignore ; mais je sais que vous frapperez. Ainsi soit-il ! A-t-il vécu celui qui meurt indemne ?

Auteur: Étiemble René

Info: Blason d'un corps Étiemble

[ tourment ] [ douleur ]

Commenter

Commentaires: 0

douleur

... notre état normal d'êtres humains, c'est-à-dire le plus fréquent, est l'omniprésence de la souffrance. Une attente trop longue, la perte d'un proche, une peur irrationnelle et sans fin ou un profond dégoût pour la vie qui donne envie d'en finir en sont autant de formes et de degrés différents... L'expérience de la souffrance est si commune que Hayes la considère comme un fait basique de l'existence, presque... une norme. Selon lui, lire les journaux ou regarder autour de soi en est la confirmation permanente : la souffrance est bien plus fréquente que le bonheur.

Auteur: Hayes Steven

Info: in Les nouveaux psys : Ce que l'on sait aujourd'hui de l'esprit humain de Cédric Routier

[ pessimisme ] [ tourments ]

Commenter

Commentaires: 0

océan

L'Eole butte contre une mer hachée - "maniable", écrit l'enseigne au journal de bord - sous le brasillement de cent mille étoiles et l'ombre épaisse des nuages. Un paquet d'embruns étincelants s'élève de l'étrave, aussitôt gelé, rabattu avec un crépitement de chevrotine sur la tôle. La coque vibre, toute la masse est prise d'un tremblement. L'Eole roule, comme trébuche un cheval, se redresse, retrouve peu à peu son long et souple galop dans la plaine noire et blanche et froide, mouvante, infinie. La plainte étrange - si triste - qu'on entend parfois à travers les hurlements du vent, ferait croire que l'univers à une âme.

Auteur: Schoendoerffer Pierre

Info: Le crabe tambour

[ hostile ] [ inquiétant ] [ tempête ] [ tourmente ]

Commenter

Commentaires: 0

intraduisible

Nadryv : qui va de confusion émotionnelle et blessure morale à déchirement.
Ce mot est une notion clé chez Fiodor Dostoïevski, qui décrit ainsi une vague émotionnelle incontrôlée qui permet à l’homme de faire ressortir au grand jour des sentiments très personnels profondément enfouis.
Cette notion aide Dostoïevski à traduire la situation du personnage qui s’adonne à tel point à la réflexion qu’il devient capable de trouver dans son âme ce qu’elle ne contient pas ou presque pas. Ainsi, le mot exprime souvent des sentiments imaginaires, excessivement exagérés et déformés. L’une des parties des Frères Karamazov est d’ailleurs intitulée Nadryvy et traduite comme Les Déchirements.

Auteur: Internet

Info: Du russe

[ vocabulaire ] [ précision ] [ introspection ] [ tourment ] [ angoisse ]

Commenter

Commentaires: 0