Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths.  Exemples.   Punchlines.   Jeux et Passe-temps.   Chaines.  Humour.  RépartiesFemnmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.   ... Lire la suite >>
Search results: 8
Search time counter: 0.0331s

tracas

Remède sûr contre l'ennui : un ennui.

Auteur: Marbeau Eugène

Info: Remarques, Paris Ollendorf 1901, BnF, p.33

[ diversion ]

Commenter

Commentaires: 0

tracas

D'abord les emmerdements s'additionnent, ensuite ils se multiplient.

Auteur: Deniau Jean-François

Info:

[ Murphy ]

Commenter

Commentaires: 0

tracas

La langue bute toujours sur la dent qui fait mal.

Auteur: Proverbe chinois

Info:

[ préoccupation ]

Commenter

Commentaires: 0

tracas

On ne peut marcher en regardant les étoiles lorsqu'on a une pierre dans son soulier.

Auteur: Sagesse chinoise

Info:

[ déconcentration ] [ proverbe ]

Commenter

Commentaires: 0

tracas

Nous sommes ennuyés par les changements incessants mais nous serions paniqués si ces changement n'existaient pas.

Auteur: Bryson Lyman L.

Info:

[ contrariété ] [ positiver ] [ nécessité ]

Commenter

Commentaires: 0

tracas

Le monde est rempli de beaucoup de traverses : Chaque homme tous les jours en ressent de diverses.

Auteur: Molière

Info: L'Étourdi, p.47, in Oeuvres complètes, Éd. de Crémille, 1971

[ souci ]

Commenter

Commentaires: 0

tracas

[...] la réalité, quand je m'ennuie, m'a toujours produit l'effet déconcertant que donne au dormeur une couverture trop courte, une nuit d'hiver : s'il la tire sur ses pieds, il a froid à la poitrine, s'il la remonte sur sa poitrine, il a froid aux pieds ; ainsi ne parvient-il jamais à s'endormir pour de bon.

Auteur: Moravia Alberto

Info: L'Ennui, p.7, Livre de Poche n°1509,1510

[ frustration ]

Commenter

Commentaires: 0

tracas

Il me semble que la Nature a travaillé pour des ingrats : nous sommes heureux, et nos discours sont tels qu'il semble que nous ne le soupçonnions pas. Cependant, nous trouvons partout des plaisirs : ils sont attachés à notre être, et les peines ne sont que des accidents. Les objets semblent partout préparés pour notre plaisir : lorsque le sommeil nous appelle, les ténèbres nous plaisent ; et lorsque nous nous éveillons, la lumière du jour nous ravit. La nature est parée de mille couleurs ; nos oreilles sont flattées par les sons ; les mets ont des goûts agréables ; et, comme si ce n'était pas assez du bonheur de l'existence, il faut encore que notre machine ait besoin d'être réparée sans cesse pour nos plaisirs.

Auteur: Montesquieu

Info: Mes pensées, Oeuvres complètes I, la Pléiade, Gallimard 1949 <549p.1061>

[ ennuis ]

Commenter

Commentaires: 0