Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 284
Temps de recherche: 0.2752s

être-jeté

Le Destin est la Demeure sans Porte –
On y entre par le Soleil –
Après quoi on jette l’Echelle,
Car l’Evasion – est faite –

La variété vient du Rêve
De ce qui a lieu dehors
Où joue l’Ecureuil – où les Baies meurent –
Et les Sapins – ploient – devant Dieu –

Auteur: Dickinson Emily

Info: Cahier 33, 475, traduction Claire Malroux

[ fantasmagories ] [ aboutissement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

conscience

Si jamais le couvercle saute de ma tête
Et laisse échapper le cerveau
Le bonhomme s’en ira d’où il vient –
Sans aucune trace de moi,

Et le monde – si le monde regarde –
Verra combien loin de chez soi
Il est possible pour le sens de vivre
L’âme ne cessant – d’être là.

Auteur: Dickinson Emily

Info: Cahier 25, 1727, traduction Claire Malroux

[ non-localisée ] [ immatérielle ] [ poème ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

vieux livre

C’est – un plaisir vermoulu – précieux –
Que rencontrer un Livre Ancien –
Vêtu de l’Habit que portait son Siècle –
Un privilège – à mon sens –

Que saisir sa Main vénérable –
Et la réchauffant dans la nôtre –
Opérer – un retour – ou deux –
Aux Temps – de sa jeunesse –

Examiner – ses opinions désuètes –
Vérifier sa pensée
Sur des Sujets d’intérêt commun –
La Littérature Humaine –

Ce qui passionnait le plus – les Lettrés –
Les Rivalités en cours –
Quand Platon – était une Certitude –
Et Sophocle – un Homme –

Quand Sapho – était une Jeune Femme –
Et que Béatrice portait
La Robe divinisée – par Dante –
Les Faits des Siècles passés

Il les traverse – familier –
Comme Untel viendrait en Ville –
Vous dire que tous vos Rêves – étaient vrais –
Il a vécu – où les Rêves naquirent –

Sa présence est Enchantement –
On le supplie de ne pas s’en aller –
Les Vieux Volumes secouent leur Tête de Vélin
Vrai supplice – de Tantale –

Auteur: Dickinson Emily

Info: Cahier 25, 371, traduction Claire Malroux

[ atemporel ] [ témoignage direct ] [ voyage dans le temps ] [ bouquin ancien ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

lecture

Vers mes Livres – quel bonheur de me tourner –
A l’autre bout de Journées lasses –
Cela ferait presque aimer l’Abstinence –
Et la Peine – s’oublie- dans la Louange –

Comme les Odeurs – confortent l’Hôte en Retard
Par la promesse de Banquets –
Les Epices – relèvent le temps d’avant
Ma mince Bibliothèque –

Dehors – ce peut bien être le Désert –
Les pas lointains d’Hommes perdus –
Mais la Fête ici – exclut la Nuit –
Et ce sont Cloches – au-dedans –

Je remercie ces Parents du Rayon –
Leur Physionomie pleine Peau
Inspire l’amour – par Avance –
Et comble – dans la possession –

Auteur: Dickinson Emily

Info: Cahier 24, 604, traduction Claire Malroux

[ avant-goût céleste ] [ réalisation terrestre ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

pouvoir des mots

Elle lançait ses jolis mots tels des Poignards –
Comme ils étincelaient ! –
Et Chacun d’eux dénudait un Nerf
Ou jouait avec un Os –

Elle n’estimait pas – blesser –
Cela – ne regarde pas l’Acier –
Une vulgaire grimace de la Chair –
Que les Êtres sont douillets –

Souffrir est humain – et non poli –
Le Voile sur l’œil
Vieille coutume de Mortel
Qui ferme – pour Mourir.

Auteur: Dickinson Emily

Info: Cahier 22, 479, traduction Claire Malroux

[ révélation ] [ condition humaine ] [ poème ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

inoubliables

Tu trouveras – quand tu voudras mourir –
Plus Aisé de lâcher prise –
En te rappelant les disparus – sans qui –
N’oublie pas – tu ne pouvais vivre.

Et si leur place s’est quelque peu remplie –
Comme de Mousse leur nom
De Marbre – jamais elle ne s’est comblée –
Tu as choisi les noms plus neufs –

Et tandis que ce Monde – s’éloigne encore –
Comme le disent – les Mourants –
L’amour premier – se fait plus visible –
Et détrône le récent –

Leur Image – exerce un tel attrait –
Que ce semble trop vulgaire Grâce
De rester ici – avec les Jouets
Acquis – pour adoucir leur place –

Auteur: Dickinson Emily

Info: Cahier 21, 610, traduction Claire Malroux

[ influence fondatrice ] [ vie déshabitée ] [ vivants-morts ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson

menace intérieure

Bien plus sûre la Nocturne – rencontre
D’un Fantôme Extérieur –
Que l’Affrontement – de l’Intime –
Cet Hôte – plus froid.

Bien plus sûr, de galoper – dans un Cloître –
Les Pierres à ses trousses –
Que sans Lune – tomber sur Soi –
Dans un endroit désert –

Soi – derrière Soi – Dissimulé –
Voilà le plus grand – péril –
De l’assassin – caché au Domicile –
Bien moindre est l’Horreur –

Le Corps – s’empare d’un Revolver –
Il verrouille la Porte –
Oubliant un Spectre Supérieur –
Plus proche –

Auteur: Dickinson Emily

Info: Cahier 20, 670, traduction Claire Malroux

[ ombre ] [ duplicité ] [ poème ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

sens-de-la-vie

Ce monde n’est pas Conclusion.
Un Ordre existe au-delà –
Invisible, comme la Musique –
Mais réel, comme le Son –
Il attire, et il égare –
La Philosophie – ne sait –
Et par une Énigme, au terme –
La Sagacité doit passer –
Son concept, échappe aux savants –
Sa conquête, à des Hommes
A valu le Mépris de Générations
Et la Crucifixion –
La Foi glisse – rit, et se reprend –
Rougit devant témoin –
S’accroche à un fétu d’Evidence –
Gesticulations en Chaire –
Grondements d’Alléluias –
Nul Opium ne peut calmer la Dent
Qui ronge l’âme –

Auteur: Dickinson Emily

Info: Cahier 18, 501, traduction Claire Malroux

[ raison d'être ] [ spéculations ] [ tourments intérieurs ] [ poème ] [ métaphysique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

souvenirs posthumes

Pour tous ceux dont l’ami est mort
Le plus poignant
C’est de penser comme ils allaient vivants –
A tel ou tel moment –
Leur costume, un dimanche,
Un style de Coiffure –
Une espièglerie connue d’eux seuls
Perdue, dans le Sépulcre –

Quelle chaleur ils montrèrent, tel jour,
On s’y croirait presque –
Tant cela semble proche –
Et maintenant – ils en sont à des Siècles –

Quel plaisir ils prenaient, à vos propos –
On voudrait toucher leur sourire
Et l’on plonge ses doigts dans le gel –
Quand était-ce – Au juste –

On avait invité des Gens à prendre le thé –
Des Connaissances – un petit nombre –
Et bavardé en intime avec cette Chose Grandiose
Qui ne se souvient pas de vous –

Au-delà des Saluts, et des Invitations –
Des Entretiens, et des Serments –
Au-delà de toutes Nos hypothèses –
Voilà – le Vif du Chagrin !

Auteur: Dickinson Emily

Info: Cahier 17, 509, traduction Claire Malroux

[ deuil ] [ présence mentale ] [ élégie collective ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

désir

J’avais eu faim, toutes ces Années –
Mon Midi était venu – de manger –
Je m’approchai de la Table en tremblant –
Et touchai le Vin Etrange –

C’est cela que j’avais vu sur les Tables –
Quand rentrant, affamée, à la Maison
Je convoitais dans les Vitrines, la Richesse
Que je ne pouvais espérer – Mienne –

Je ne connaissais pas le Pain ample –
Il ressemblait si peu à la Miette
Qu’avec les Oiseaux, j’avais souvent partagée
Dans la Salle à Manger – de la Nature –

L’Abondance me fit mal – elle était si nouvelle –
Je me sentis malade – et bizarre –
Comme la Baie – d’un Buisson Montagnard –
Transplantée – sur la Route –

Et je n’avais plus faim – ainsi compris-je
Que la Faim – est le mode d’être
De Personnes à l’extérieur des Vitrines –
Entrer – la fait disparaître –

Auteur: Dickinson Emily

Info: Cahier 15, 579, traduction Claire Malroux

[ réalité-imaginaire ] [ manque dynamique ] [ nourriture ] [ poème ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson