Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 56
Temps de recherche: 0.0522s

totalitarisme

Une bonne partie de l’antifascisme d’aujourd’hui, ou du moins ce qu’on appelle antifascisme, est soit naïf et stupide soit prétextuel et de mauvaise foi. En effet il combat, ou fait semblant de combattre, un phénomène mort et enterré, archéologique qui ne peut plus faire peur à personne. C’est en sorte un antifascisme de tout confort et de tout repos. Je suis profondément convaincu que le vrai fascisme est ce que les sociologues ont trop gentiment nommé la société de consommation, définition qui paraît inoffensive et purement indicative. Il n’en est rien. Si l’on observe bien la réalité, et surtout si l’on sait lire dans les objets, le paysage, l’urbanisme et surtout les hommes, on voit que les résultats de cette insouciante société de consommation sont eux-mêmes les résultats d’une dictature, d’un fascisme pur et simple.

Auteur: Pasolini Pier Paolo

Info: Dans "Ecrits corsaires"

[ servitude volontaire ] [ contrainte intégrée ] [ consumérisme roi ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

instruments

Nous humains, avons toujours été capables d'adapter nos esprits et compétences à la forme des outils et dispositifs en cours. Mais lorsque ces outils et autres béquilles techniques s'adaptent encore - lorsque nos technologies s'apparient activement, automatiquement et continuellement avec nous, tout comme nous le faisons pour elles - l'espace entre outil et utilisateur devient vraiment mince.

Auteur: Clark Andy

Info: “Natural-born Cyborgs: Minds, Technologies, and the Future of Human Intelligence”, p.7, Oxford University Press, USA (2004).

[ contraintes ] [ engins ] [ oeillères ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

poésie

Le vers libre est, à mes yeux, l'une des pires aberrations modernes, l'une de celles qui proclament avec des éclats de fanfare, l'affaiblissement de la Raison.

Remplacer le mystère tout-à-fait surnaturel du Rythme et du Nombre par des alinéas et des signes de ponctuation, ce n'est pas seulement de la sottise, c'est de la perversité.

Auteur: Bloy Léon

Info:

[ décadence ] [ forme ] [ écriture ] [ contrainte positive ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

origine du mal

(...) je reste plutôt disciple de Grossman, pour qui le Mal vient essentiellement de ceux qui veulent imposer le Bien aux autres. La tentation du Bien me semble donc beaucoup plus dangereuse que la tentation du Mal.

Auteur: Todorov Tzvetan

Info: https://www.les-crises.fr, 2 mars 2017

[ démagogie ] [ dictature ] [ contrainte ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

rapports humains

Selon Sommer, les voyageurs supportent l’entassement dans les transports publics uniquement parce qu’ils se considèrent tous comme des non-personnes. Si un arrêt brusque les jette sur leur voisin et les force à en prendre conscience en tant que personne, ils s’irritent de la situation dans laquelle ils sont, se sentent souvent agressés, et deviennent agressifs.

Auteur: Schützenberger Anne Ancelin

Info: La Langue secrète du corps

[ métro ] [ train ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

évolution

L'émergence de la conscience, comme le déploiement d'une feuille, repose sur la retenue.

Auteur: Atkins Peter William

Info:

[ contingences ] [ contraintes ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

apprendre

Peu importe combien de temps. Si vous pratiquez avec votre corps, aucune charge n'est suffisante. Si vous vous entraînez avec votre tête, deux heures suffisent.

Auteur: Anders Ericsson K.

Info:

[ self programmation ] [ efficacité ] [ entrainement ] [ concentration ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

cheminement

Question : Comment se fait-il qu'ici mon esprit s'intéresse à des problèmes élevés et qu'il trouve cela agréable et facile, alors que, quand je rentre chez moi, je découvre que j'ai oublié tout ce que j'avais appris ici. Je m'inquiète, je m'irrite, incapable de me souvenir de ma véritable nature ne serait-ce qu'un instant. Quelle peut en être la cause ?

Maharaj : C'est à votre puérilité que vous retournez. Vous n'êtes pas complètement mûr, il y a des plans qui, parce que négligés, ne sont pas développés. Accordez une attention entière à ce qui chez vous est à l'état brut, primitif, déraisonnable, peu aimable, totalement infantile, et vous mûrirez. La maturité de l'esprit et du coeur est essentielle. Elle vient sans effort quand on a supprimé le principal obstacle - l'inattention, le manque de vigilance ; dans la conscience, vous vous développez.

Auteur: Nisargadatta Maharaj Sri

Info: Je suis, pp. 313-314

[ entraînement ] [ introspection ] [ application ] [ vigilance ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Bandini

famille

La parenté, ce sont ces gens
Pour qui nous avons des égards,
Qu'il nous faut aimer, respecter,
A qui (la coutume l'exige)
Nous devons, autour de Noël,
Une visite ou une lettre,
Afin que le reste du temps
Ils cessent de penser à nous.

Auteur: Pouchkine Alexandre

Info: Eugène Onéguine

[ contrainte ]

Commenter

Commentaires: 0

habitudes

Ce ne sont pas les objets qui fonctionnent parfaitement qui créent la routine de l'existence. Ce sont ceux qui sont un tout petit peu détraqués : le pène qui accroche, le commutateur en haut de l'escalier sur lequel il faut appuyer un peu plus fort parce que le ressort en est un peu usé, la carpette qui vous glisse immanquablement sous le pied.

Auteur: Pohl Frederick

Info: Le tunnel sous l'univers, In Histoires de robots, p. 368

[ train-train ]

Commenter

Commentaires: 0