Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths.   EXEMPLESJEUX et PASSE-TEMPSCHAINESPUNCHLINESHUMOURREPARTIESFEMMES. ETC.          ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.             ... Lire la suite >>
Search results: 161
Search time counter: 0.132s

présage

Quand il se met à pleuvoir alors que le ciel est encore bleu, on dit que ce sont les renards qui font la noce. Quand on voit des lumières alignées la nuit dans la campagne on dit aussi que les renards s'en vont faire la noce.

Auteur: Shigeru Mizuki

Info: Dictionnaire des Yôkai

[ proverbe ] [ contraste ]

Commenter

Commentaires: 0

oser

Quel meilleur parti tirer d’un antisémite ? Un dicton russe lui revint en mémoire : Le loup craintif ne doit pas s’aventurer hors de la forêt, mais il n’en décida pas moins d’aller tenter sa chance. Sinon comment saurait-il jamais ce qui se passait dans le monde ?

Auteur: Malamud Bernard

Info: L'homme de Kiev, p.57

[ risquer ] [ proverbe ]

Commenter

Commentaires: 0

croyance

En Afrique, on dit que chacun de nous a un double de l'autre sexe, tapi derrière lui, sur son côté gauche. On dit aussi que nous épouserons ce double le jour de notre mort... Moi qui connais l'identité de cet être, je n'ai jamais eu peur de mourir.

Auteur: Nathan Tobie

Info: Mon patient Sigmund Freud

[ proverbe ] [ couple ] [ mourir ] [ unicité ] [ bipolarité ]

Commenter

Commentaires: 0

langue française

En parlant de l'imparfait de l'indicatif : ... - ce temps cruel qui nous présente la vie comme quelque chose d'éphémère à la fois et passif, qui, au moment même où il retrace nos actions, les frappe d'illusion, les anéantit dans le passé sans nous laisser comme le parfait la consolation de l'activité.

Auteur: Proust Marcel

Info: Sur la lecture, p.57, Éd. Mille et une nuits, 1994

[ verbe ] [ conjugaison ]

Commenter

Commentaires: 0

causes-effets

... qui s’attache à un mauvais arbre reçoit mauvais ombre, et qui se met à l'abri sous la feuille se mouille deux fois, et qui se couche avec des chiens se lève avec des puces. Quelque petit que je sois, je tiens mon rang dans le monde ; chaque fourmi a sa colère ; chaque cheveu fait son ombre sur la terre, et chaque coq chante sur son fumier.

Auteur: Cervantès Miguel de

Info: Don Quichotte, Sancho Panza ; Le petit-fils de Sancho Panza

[ proverbes ]

Commenter

Commentaires: 0
Ajouté à la BD par miguel

vocabulaire

Il n’y a pas langage lorsque la représentation s’extériorise mais lorsque, d’une façon concertée, elle détache de soi un signe et se fait représenter par lui. […] C’est parce que la représentation se donne des signes, que des mots peuvent naître et avec eux tout un langage qui n’est que l’organisation ultérieure de signes sonores. Malgré son nom, le "langage d’action" fait surgir l’irréductible réseau de signes qui sépare le langage de l’action.
Et par là, il fonde en nature son artifice.

Auteur: Foucault Michel

Info: Les Mots et les choses

[ limitation ] [ verbes ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

Un homme qui écrit peut transformer le monde à son gré. Le code infaillible des lettres les unes derrière les autres renferme tout ce qui est connu, passé, futur et le présent tel qu'il doit être. Une armée a gagné une bataille car c'est écrit dans un livre, un homme est mort, un empire s'est effondré, un dieu vint sur terre. L'homme est parole, l'empire est parole, l'armée et Dieu et tout, rien que des paroles inventées à l'heure où les hommes sont devenus hommes.

Auteur: Camarneiro Nuno

Info: Les hommes n'appartiennent pas au ciel

[ langage ] [ verbe ]

Commenter

Commentaires: 0

musique

Les derniers accords s'estompèrent. le son décrut progressivement jusqu'à n'être plus qu'un sifflement ténu. Puis plus rien. Mister dressa un index. ... Les harmoniques... dit-il.
Miroslav leva les yeux aux plafond, s'attendant peut-être à en voir surgir des créatures extraterrestres.
- Harmeûniques ? C'est quoi, harmeûniques ?
- Les notes derrière les notes, dit Mister. Les notes secrètes. Les ondes fantômes qui se multiplient et se propagent à l'infini, ou presque. Comme des ronds dans l'eau. Comme un écho qui ne meurent jamais. ... Ce qui reste quand il ne reste rien, dit Mister. C'est ça, les harmoniques.

Auteur: Malte Marcus

Info: Les harmoniques : Beau Danube Blues

[ réverbération ] [ fréquences ] [ ondes ]

Commenter

Commentaires: 0

transposition

En parcourant avec une crédulité enthousiaste la traduction anglaise d'un certain philosophe chinois, je tombai sur ce passage mémorable : "Peu importe au condamné à mort d'être au bord du précipice puisqu'il a renoncé à la vie". A cet endroit, le traducteur a placé un astérisque pour me prévenir que son interprétation était meilleure que celle d'un sinologue rival qui traduisait de cette manière : "Les serviteurs détruisent les oeuvres d'art, pour ne pas avoir à juger leurs beautés et leurs défauts". A cet instant, tels Paolo et Francesca, je cessai ma lecture : un étrange scepticisme s'était insinué dans mon âme.

Auteur: Borges de Jorge Luis

Info:

[ proverbe ] [ interprétation ] [ différences ] [ difficulté ]

Commenter

Commentaires: 0

création

Nunc est bibendum (Maintenant il faut boire)
Début d'une ode d'Horace ( Odes I , 37 ) composée pour célébrer la victoire d'Actium . Ces mots s'emploient généralement pour signifier qu'il convient de fêter dignement un succès .
Boire, comme offrir à boire en l'honneur d'un évènement heureux ou de quelqu'un qu'on apprécie, est une forme de libation. Les libations étaient des rites consistant à offrir, au cours d'un repas auquel ils étaient censés assister, des boissons aux dieux. A Rome, le prêtre goûtait et faisait goûter à ses assistants la liqueur offerte avant de la verser entre les cornes de l'animal du sacrifice ou encore dans les flammes du feu sacré. Au cours des repas ordinaires, l'usage se répandit d'offrir des libations initiales afin d'obtenir la faveur des dieux. L'usage devint peu à peu une forme de politesse , une manière d'honorer ses convives.
La libation conviviale s'oppose à l'alcoolisme solitaire, plus redoutable encore que l'alcoolisme mondain. (...)
Il y a un temps pour boire, comme il y a un temps pour tout. Il convient donc de ne pas dire à toutes les heures "nunc est bibendum". Toutefois, l'abstinence est mauvaise conseillère, en tout cas pour les poètes, puisque Horace affirme :
Nec vivere carmina possunt
Quae scribuntur aquae potoribus (Epîtres , I , 19 ,3 )
Ce qui signifie : " Ils ne peuvent vivre , les vers qui sont écrits par des buveurs d'eau .

Auteur: Rudder Orlando de

Info: Dictionnaire commenté des expressions latines: Aperto libro

[ alcool ] [ écriture ] [ proverbe ]

Commenter

Commentaires: 0