Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths. CROWFUNDING.  Exemples.  Punchlines.  Jeux et Passe-temps.  Chaines.  Humour.  RépartiesFemnmes, etc.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.      &nbs... Lire la suite >>
Search results: 8
Search time counter: 0.0309s

viol

D'où vient la laine vierge? Du mouton qui court le plus vite.

Auteur: Banks Harry F.

Info:

[ jeu de mots ]

Commenter

Commentaires: 0

viol

L'amour, c'est un sport. Surtout s'il y en a un des deux qui veut pas.

Auteur: Yanne Jean

Info: Pensées, répliques, textes et anecdotes/Le cherche midi éditeur 1999

[ humour ] [ pensées macho ]

Commenter

Commentaires: 0

viol

J'aime ma copine bien plus qu'elle ne le saura jamais, en bonne partie grâce à ces excellents soporifiques.

Auteur: The covert comic

Info:

[ humour ]

Commenter

Commentaires: 0

viol

Je suis furieuse contre une société qui m'a éduquée sans jamais m'apprendre à blesser un homme s'il m'écarte les cuisses de force, alors que cette même société m'a inculqué l'idée que c'était un crime dont je ne devais jamais me remettre.

Auteur: Despentes Virginie

Info: King Kong Théorie

[ impuissance ]

Commenter

Commentaires: 0

viol

J'avais mis au point une technique mentale : tout mon corps sous la taille lui appartenait. Entre ma taille et mes épaules se trouvaient mon coeur et mon âme qui souffraient. Ma tête en revanche n'était qu'à moi, et c'est là où je me réfugiais pendant qu'il abusait de moi. Je laissais vagabonder mon esprit.

Auteur: McGovern Sharon

Info: Terrifiée

[ refuge ] [ pensée-de-femme ]

Commenter

Commentaires: 0

viol

Que signifie cette façon de faire l’amour à main armée ? Il me semble qu’avant d’en venir au rapt, il fallait user d’abord des moyens ordinaires, les visites, les billets doux, etc. Il vaut mieux, ce me semble, séduire une femme que de l’obtenir à la manière de Tarquin. On fait tout simplement sa cour ; c’est vulgaire, mais c’est facile.

Auteur: Reybaud Henriette-Étiennette-Fanny

Info: Mise Brun

[ pensée-de-femme ]

Commenter

Commentaires: 0

viol

Ménécratis la douce était toute alanguie :
Son bras faisait un cercle autour de son visage :
Je ne pus m'empêcher de sauter sur son lit.
Puis, ayant assouvi la moitié de ma rage,
La belle enfant sortit enfin de son sommeil
Et fit dans mes cheveux un terrible ravage.
Mais elle eut beau lutter, je parvins à mes fins.
Elle me dit alors, pris par un gros chagrin :
"Tu t'es bien fait plaisir ! Dire que je refusais
Ton désir malgré l'or que tu me proposais.
Fiche le camp d'ici, rejoins d'autres minettes !
Des baiseurs de Cypris, voilà ce que vous êtes !"

Auteur: Paul le Silentiaire

Info: Après l'amour

Commenter

Commentaires: 0

viol

Lequel de nous mérite son destin ? Une nuit qu'elle dormait paisiblement au milieu de ses casseroles, le maître de maison glissa dans la cuisine et se dirigea vers le corps recroquevillé dans une couverture millénaire. Aouicha ouvrir les yeux et retins un cri. L'homme la menaçait de son membre érigé qu'il tenait dans sa main droite. L'homme, comme une montagne, la dominait de sa corpulence. Cet homme l'avait souvent injuriée, battue, humiliée, mais jamais encore elle ne l'avait vu dans cette attitude. Elle ne comprenait pas ce qu'il lui voulait à cette heure. Aurait-il oublié de la punir dans la journée pour une faute qu'elle aurait commise et viendrait-il se rattraper ? Aouicha se protégea le visage de ses bras maigres, attendant le premier coup. Il n'y eut pas de premier coup. L'homme se pencha sur le corps de la fillette qu'il dénuda avec violence. Aouicha pensa qu'il avait découvert un autre moyen pout la châtier. Elle tremblait comme une feuille morte et ses larmes coulaient avec abondance. Une fois le petit corps mis à nu, l'homme s'allongea de tout son poids sur le ventre de la fillette, broyant ses membres rachitiques. Elle ressentit une déchirure au niveau du nombril et perdis connaissance. Quand elle revint à elle, le soleil était déjà haut dans le ciel. La maitresse de maison était debout sur elle, un bâton dans la main. Elle se couvrit à la hâte et regagna sa serpillière et ses casseroles. Le soir, elle se rendit compte que ses jambes et sa robe étaient maculées de sang et qu'elle avait beaucoup de peine à marcher. Aouicha avait dix ans.

Auteur: Serhane Abdelhak

Info: Le soleil des obscurs

[ pédophilie ]

Commenter

Commentaires: 0