Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits, recherche mots ou phrases tous azimuths.  ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Search results: 133
Search time counter: 0.1365s

introspection

La respiration, processus cosmique fondamental, est un des points d'appui dont peut disposer le yogi pour "se connaître". Pas connaître quelques habitudes et quelques traits de caractère, mais le tout de lui, condition de la seule véritable Vie, celle de la Conscience Eveillée. Chercher à se connaître soi-même n'est pas chercher à connaître les caractéristiques de sa personnalité mais à reconnaître son impersonnalité.

Auteur: Desjardins Arnaud

Info: Yoga et spiritualité, P.88

[ yoga ] [ méditation ] [ zazen ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Bandini

induction

Commençons par l'idée que l'énoncé n'est jamais juste ou faux, mais uniquement qu'il a du sens. Juger l'épisode comme test empirique d'une hypothèse mène à une impasse. Mais si on l'envisage comme un énoncé visant tout d'abord à lier une conjonction constante et, ce faisant, à constituer la première étape vers l'établissement du sens de la conjonction constante, certains aspects du dit épisode s'éclaircissent.

Auteur: Bion Wilfred Ruprecht

Info: Pensée sauvage pensée apprivoisée = Taming wild thoughts

[ zen ]

Commenter

Commentaires: 0

réacclimatation

Chaque phrase par laquelle il s'adresserait aux autres, écartant par-là la menace du simple besoin de parler, l'aiderait à se raccommoder avec l'humanité pour peu qu'il se sentît responsable de chaque mot. [...] Se libérant ainsi grâce à ce qu'il disait-il songea : "Tout ce que j'ai pensé par-devers moi n'est rien : je suis seulement ce que je suis parvenu à vous dire."

Auteur: Handke Peter

Info: Lent retour

[ zen ] [ langage ] [ rapports humains ] [ sincérité ]

Commenter

Commentaires: 0

pulsion

Les pensées vagabondes sont comme ses sangsues, on ne les voit pas venir et quand on les remarque il est déjà trop tard : elles ont envahi notre esprit. Elles sont comme le feu qui couve sous les braises. Les braises se sont nos habitudes, nos penchants invétérés, il suffit que les événements de la vie les attisent pour que les flammes de la colère ou de l'envie ressurgissent.

Auteur: Ricard Matthieu

Info: La Citadelle des Neiges

[ rage ] [ self-contrôle ] [ zen ]

Commenter

Commentaires: 0

thérapie

Ce qu’on peut modifier, c’est le rapport de cette souffrance au monde de la représentation. Elle n’est souffrance que parce qu’elle tente de se représenter à elle-même et donc aux autres ; si elle se détourne du miroir, la souffrance se change en force. […] L’affect dans son auto-affection n’a plus besoin de la représentation ni pour lui-même ni pour les autres. Il est sorti du théâtre où il se complaisait.

Auteur: Roustang François

Info: Comment faire rire un paranoïaque?

[ oubli de soi ] [ zen ]

Commenter

Commentaires: 0

recueillement

Autour de la vingtaine, j'ai commencé la méditation transcendantale. Pendant des années, je n'ai rien fait d'autre. Chaque jour férié, je suivais des cours. La méditation est un instrument très simple. Pas besoin d'une longue barbe ou d'un sari. C'est fait pour t'amener à toi-même. C'est aussi simple que ça. Il ne s'agit que de cela, être seul avec soi-même tous les jours, 20 minutes le matin et 20 minutes le soir.

Auteur: Lindbergh Peter

Info:

[ zen ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

neutre

Comme ne cessent de le répéter les Chinois, si "tout le monde est à même de distinguer les différentes saveurs", l'insipidité du "centre" (ou du "Tao") est "ce qu'il y a de plus difficile à apprécier". Mais elle s'apprécie sans fin.
(...) [Les arts chinois] peuvent rendre plus SENSIBLE cette insipidité fondamentale - ils ont donc mission de la révéler : à travers le son, le poème, la peinture, la fadeur devient expérience.

Auteur: Jullien Francois

Info: Eloge de la fadeur, p.18-21

[ centre ] [ finesse ] [ insipide ] [ zen ] [ acratopège ] [ indiscrimination ]

Commenter

Commentaires: 0

technologie

Quoi d'étonnant à ce que nous ne ne défendions pas la terre où nous vivons. Nous ne vivons pas ici. Nous existons dans des programmes de télévision, des films, des livres, avec des célébrités, et dans le ciel, via des règles, des lois et des abstractions créées par des gens lointains. Bref nous vivons à peu près partout sauf dans nos corps singuliers, sur ce terrain particulier, à ce moment précis, dans ces circonstances données.

Auteur: Jensen Derrick

Info: Endgame, vol. 2, Résistance

[ abrutissement ] [ anti-zen ] [ progrès ]

Commenter

Commentaires: 0

spiritualité

A l'occasion de la sensation, l'arhat perçoit la sensation, sait qu'il n'y a ni moi ni vision ni objet vu, mais la coopération de trois phénomènes coordonnés, bien que naturellement isolés, à savoir la connaissance, l'oeil et la forme sensible. Au moment de la sensation, l'ignorant conçoit un moi face à un objet qu'il désire ou repousse et cette méprise le livre au désir, lequel l'embourbe davantage dans l'erreur. Chez l'arhat, par contre, la sensation ne produit ni désir ni attachement.

Auteur: Bouddha

Info: Samyuttanikaya, the Books of the Kindred Saying, III, 96, cité et traduit par Lilian Silburn, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.36

[ zen ] [ triade ]

Commenter

Commentaires: 0

recul

L'art du non-effort consiste à ne jamais laisser sa volonté s'irriter, se tendre ; à imiter les êtres de la nature ; à se laisser en quelque sorte aller, à "ménager sa volonté", comme dit Montaigne (...) Novalis, disait Maeterlinck, "souriait aux choses avec une indifférence très douce, il regardait le monde avec la curiosité attentive d'un ange inoccupé". C'est ce genre de regard que conseillait Raphaël qui disait que, lorsqu'on peint, il ne faut penser à rien, "tout alors se présente mieux".

Auteur: Guitton Jean

Info: Le travail intellectuel

[ décontraction ] [ zen ] [ inspiration ]

Commenter

Commentaires: 0