Chaine - "Improvisation musicale et genres sexuels"

femmes-par-hommes

L'enseignement de l'improvisation chez les jeunes, disons entre 10 et 20 ans, a fait partie des principales compétences et centres d'intérêt de ma profession de musicien de jazz. (Le jazz est la musique des musiciens, ces derniers étant en principe beaucoup plus ouverts que ce mot implique. En fait dans le jazz on s'amuse, on mélange un peu tout, les styles, les tonalités, signatures rythmiques, timbres... souvent avec bcp de notes... ce qui génère souvent un résultat désagréables pour un public habitué à des choses plus simples.).
Educateur durant près de 25 ans, puis directeur quelques années d'une institution de près de 1000 élèves, mon expérience est aussi nourrie de nombreuses discussions avec les enseignants d'ici ou d'ailleurs. Pour en sortir avec un poncif, qui résume un point de vue bien sûr subjectif. Subjectif puisque, probablement par crainte de certaines tensions, je n'ai jamais poussé plus que ça le dialogue sur ce sujet avec mes collègues enseignantes.
Bref voilà la parole d'un gars qui a principalement discuté avec d'autres gars sur le sujet.
Ce poncif le voilà.
Dans le cadre d'un cours de musique, d'un cours d'instrument, les filles aiment coller à la partition, elles préfèrent un cadre précis, qu'on leur dise quoi faire, de A à Z, le demandent en quelque sorte, se rassurent.
Les mecs auront eux beaucoup plus tendance à vouloir s'amuser - parfois très longtemps. Par exemple en jouant et improvisant avec deux accords posés sur un motif rythmique simple, en explorant les variations... en se mettant en transe, ai-je envie d'écrire ici.
Fin du poncif.
Les quelques extraits de cette chaîne ont donc été retenus au cours du temps parce qu'ils me paraissent expliciter cette idée d'une "différence" fondamentale entre les genres sexuels dans le monde animal et donc humain. Différences ayant pour roche-mère le "rôle", la fonction nidificatrice, reproductrice... de la femelle. Rôle bien différent de celui du mâle, plutôt vagabond polygame, destiné à exister à tout prix devant elle jusqu'à ce que cette dernière, (devenue compagne chez certaines espèces au fonctionnement moins "mécanique"), accepte de se faire parasiter par d'autres gènes.
Parce que : une fois cette mission menée à bien, il y a pas mal de races où on a l'impression que le rôle de l'inséminateur s'arrête.

Auteur: Mg

Info: 23 août 2017

[ mâles-femelles ]

Commenter

Commentaires: 0
Is added to chains

homme-animal

L'étude d’oiseaux montre des grandes différences pour l'apprentissage des chants selon les sexes.
Quand on en vient a l'apprentissage des chants, les oiseaux femelles semblent être plus rapides, mais les mâles peuvent développer leurs propres chansonnettes.
Selon un rapport publié aujourd'hui dans le journal "Nature" les oiseaux cardinaux féminins apprennent le même nombre de chansons que des mâles en moins d'un tiers du temps. Pourtant les mâles peuvent maîtriser les arias sans suivre de cours particuliers et les femelles ne peuvent pas.
Les bébé oiseaux apprennent des chants en écoutant les adultes autour d'eux. Parmi des espèces tempérées, d’habitude seuls les mâles chantent. Le cardinal nordiques (cardinalis cardinalis ) est cependant une exception à cette règle. Ayako Yamaguchi de l'université de la Californie à Davis a ainsi décidé de savoir si les modèles d'acquisition de chants diffèrent entre les sexes chez ces oiseaux. En utilisant des airs de cette espèce enregistrés sur bande, Yamaguchi a donné des cours à 15 femelles et à 11 mâles sur une période d'une année. Elle a constaté que les femelles ont cessé d'apprendre de nouveaux chants après environ 70 jours. Les mâles, en revanche, ont continué à en apprendre jusqu'à environ sept mois. En outre, Yamaguchi a observé que les femelles élevées en isolement chantent rarement . Et quand elles le font, leurs chants ont de faibles qualité acoustique. Mais, rapporte elle, les mâles isolé, "développèrent des types de chant improvisés... semblable aux chants normaux des cardinaux".
Pourquoi il y a t’il de telles différences dans les modèles d’apprentissage ? cela reste peu clair. On pense que puisque les chansons d'adulte cardinaux existent dans plein de dialectes différents de différentes régions géographiques, les oiseaux dispersé juvéniles pourraient débarquer dans une population avec un dialecte étranger. Le modèle masculin, note Yamaguchi, "lui permettant d'assortir ses types de chants avec ceux de ses voisins, même lorsqu'il s'implante dans une population nouvelle." Par contre une femelle préserve son dialecte natal. L'assortiment des chants pourrait être important pour les cardinaux masculins en vue de leur établissement dans de nouveaux territoires, comme chez d'autres espèces" écrit l'auteur, "Mais n'est pas évident pour les femelles, pour des raisons non encore bien identifiées".

Auteur: Wong Kate

Info: Fortean Times Mai 17, 2001

[ mâles-femelles ] [ musique ] [ improvisation ]

Commenter

Commentaires: 0
Is added to chains

femmes-hommes

Une chercheuse australienne trouve les talents inattendus du chant des phoques
SYDNEY Thu Jun 30, 9:45 AM ET (AFP) - une chercheuse australienne a montré que les mâles de deux espèces de phoques en Antarctique courtisent les compagnes potentielles en chantant des mélodies complexes. Tracey Rogers du zoo de Taronga de Sydney dit que les phoques léopard, qui peuvent croître jusqu'à trois mètres et ont des rangées de dents pointues comme des rasoir ont un côté sensible malgré leur aspect agressif. "les mâles sont comme des chanteurs d'opéra" dit-elle." ils se mettent à l'envers sous l'eau et basculent doucement dans les deux sens, chantant de manière émouvante des chansons stylisées qui portent sur de longues distances." Tracey dit que les chansons des mâles tendent vers deux catégories, un grognement réitéré mat ou une mélodie complexe qui rivalise en beauté celle des chansons de baleine à bosse et pourrait être entendue sous l'eau à 40 kilomètres (25 milles). Elle dit que quelques mâles amoureux ont chanté jusqu'à 13 heures par jour afin d'essayer de trouver une compagne, prenant des courtes pauses de deux-minute entre les chants. Alors que les phoques léopard sont les animaux solitaires et chantent pour trouver compagne à de longues distances, les phoques de Weddell qui vivent en colonies, aiment avoir une assistance. "Les espèces coloniales comme des phoques de Weddell sont plus comme des chanteurs de jazz" dit elle. "les mâles s'exécutent sur scène sous-marines dans les secteurs fréquentés par des femelles alors qu'elles se déplacent avec leur bébés sur leur terrain de chasse. "ils savent où leur public est, ils ne doivent pas s'inquiéter d'un signal sur de longues distances et ils n'ont pas besoin d'adhérer a des règles strictes. "Ainsi ils improvisent, présentant de nouveaux types de sons avec diverses rangées de vocalises. En leur monde, l'agilité, la finesse et les beaux chants sont ce qui compte.

Auteur: Fortean Times

Info:

[ mâles-femelles ] [ vus-scientifiquement ]

Commenter

Commentaires: 0
Is added to chains

mâles-femelles

Les chercheurs ajoutent des souris à la liste de créatures qui chantent en présence de leurs compagnes.
Les scientifiques savent depuis des décennies que les souris femelles de laboratoire - ou leurs phéromones - font que les souris masculines réagissent par des vocalisations ultrasoniques. Mais un nouveau papier des chercheurs à l'école d'université de Washington de médecine à St Louis établit pour la première fois que ces expressions de souris mâles sont des chansons. Cette conclusion, ajoute la souris au nombre des créatures qui chantent en présence du sexe opposé, comme les oiseaux, les baleines et quelques insectes.
"Dans la littérature il y a une hiérarchie de différentes définitions pour ce qu'on qualifie de chanson, mais on cherche habituellement deux propriétés principales" dit Timothy E. Holy, assistant professeur de neurobiologie et d’anatomie.
"L'une est qu'il doit y avoir quelques catégories diverses de syllabes/bruits distincts reconnaissable au lieu d’un seul bruit répété à plusieurs reprises. Il doit aussi y avoir quelques motifs et thèmes temporels réguliers qui se reproduisent de temps en temps, comme le motif mélodique d’un air entraînant."
Cette nouvelle étude prouve que la chanson des souris a ces deux qualités, bien qu'on note que la capacité de ces souris de laboratoire d'ouvrer des motifs et des thèmes n'est de loin pas de la même qualité que celle des oiseaux par exemples. "la meilleure analogie pour la souris serait que son chant est comme celui des oiseaux juvéniles, qui proposent ce qu'on pourrai appeler des proto-motifs de thèmes." Il poursuit : "Ce n'est pas encore clair si le chant donne un avantage aux souris mâles pendant la cour, comme chez les oiseaux."
Holy et son co-auteur Zhongsheng Guo, programmeur de son laboratoire, se sont intéressé aux vocalisations des souris par l'intermédiaire des études du laboratoire de Holy au sujet de la réponse donnée par le cerveau de la souris mâle face aux phéromones de la souris femelle. Les phéromones sont les signaux chimiques émis par beaucoup de différentes espèces et sont fréquemment liées au pré coït.
"Etudier ce genre de réponse chez les souris nous permet de modéliser des tâches de plus haut niveau (tel que pattern recognition et apprentissage) dans un cerveau où la neuroanatomie est beaucoup plus simple que chez l'homme".

Auteur: Purdy Michael

Info: 31 Oct. 2005

[ séduction ] [ improvisation ]

Commenter

Commentaires: 0
Is added to chains

homme-animal

Les oiseaux ont des gène de langage en commun avec les humains
Le processus par lequel les bébé oiseaux apprennent à chanter ressemble par un certain nombre de traits avec celui par lequel les enfants en bas âge apprennent à parler.
Aujourd’hui les chercheurs ont identifié un gène commun aux les oiseaux et aux personnes qui est à la base de ces capacités. Cette découverte marque le début d'un effort pour explorer les sous structures génétiques de l'étude vocale.
L'apprentissage vocal est caractéristique chez certain nombre d'animaux, y compris les humains, dauphins, baleines et oiseaux. Pour sonder comment la génétique guide ce processus, Sebastian Haesler de l'institut Max Planck pour la génétique moléculaire à Berlin et Kazuhiro Wada du centre médical à Duke University et leurs collègues se sont concentré sur un gène connu sous le nom de FoxP2, dont la mutation est associée aux problèmes de langue chez les individus. "Chez les humains affectés, la mutation de Fox cause un dysfonctionnement très spécifique," explique le co-auteur d'étude Erich Jarvis de Duke University. "Ces personnes ont une coordination moteur en grande partie normale, mais présentent une incapacité à prononcer correctement des mots ou de les façonner en des phrases grammaticalement correctes. De plus, elles éprouvent des problèmes comprendre un langage complexe. "L'équipe a analysé l'expression du gène FoxP2 chez un certain nombre d'espèces d'oiseau, certains apprentis de l’aptitude vocale, d’autres non, ainsi qu’ avec des crocodiles, le parent vivant le plus proche des oiseaux.
Chez les humains et les oiseaux le gène est exprimé dans une région du cerveau connue sous le nom de "ganglions fondamentaux", rapportent aujourd'hui les chercheurs dans le Journal of Neuroscience. " Nous avons constaté que les niveaux de FoxP2 semblent augmenter par moment juste avant que l'oiseau ne commence à modifier ses chants," dit Jarvis. " Ainsi ceci confirmerait un rôle de cause à effet, sous-tendu par le gène, qui permettrait aux circuits cérébraux "chanson-étude" de devenir plus plastiques, il permet aussi aux oiseaux d'imiter des bruits.
"En revanche, chez les espèces qui n'ont pas d’apprentissage vocal, l'équipe n'a observé aucun niveau de localisation ou de différentiel de l'activité FoxP2. Les prochains plans à étudier par l'équipe seront de savoir s’il y a de petites différences de FoxP2 entre les oiseaux qui apprennent à chanter et les autres qui ne le font pas, et comment les mutations de ce gène affectent l'étude vocale. D'autres facteurs, tels que des raccordements entre le cerveau et les neurones moteur commandant la voix, contribuent également à l'apprentissage vocal. Mais il est intrigant, note Jarvis, "Qu'un gène antique comme FoxP2 puisse avoir quelque chose faire avec des vocalisations apprises chez l'homme et chez les oiseaux."

Auteur: Internet

Info: Sarah Graham, SCIENCE NEWS 31 Mars 2004

[ musique ] [ génétique ] [ ADN ]

Commenter

Commentaires: 0
Is added to chains

mâles-femelles

Une baleine à bosse chante durant des heures, qui peuvent se transformer en jours. Seuls les mâles chantent et élaborent un thème très structuré. Que cachent ces sons parfaitement harmonieux ?
Lors de la saison de reproduction, les baleines à bosse présentent deux caractéristiques tout à fait surprenantes. Les mâles paradent, ils sautent jusqu'à cinq mètres de hauteur pour impressionner la femelle et frappent l'eau avec leurs grandes nageoires pectorales. Puis, par moment, ils se mettent à chanter.
Ils sont les seuls ; la femelle reste silencieuse. La mélodie dure en général 30 à 40 minutes, mais peut parfois se répéter des heures, voire des jours. Parce que ces baleines ne chantent que durant la saison d'accouplement, les biologistes supposent qu'il s'agit d'un langage de séduction, mais il n'existe à ce jour aucune certitude malgré le grand nombre de recherches scientifiques à ce sujet.
Le chant a une structure bien définie, qui pousse à parler de langage. Les mâles chantent et disposent de neuf unités sonores. L'unité de base est un son continu, dont la fréquence est comprise entre 10 et 20 Hz. Le cétacé est capable de moduler la fréquence et l'amplitude de cette note et peut ainsi générer des suites de quatre à six unités sonores, qui peuvent durer une dizaine de secondes. Les biologistes attribuent à ces suites la distinction de sous-phrase, plusieurs sous-phrases constituant une phrase complète, que la baleine répète durant plusieurs minutes.
Cette phrase répétée décrit un thème et une suite de thèmes définit le chant. La hiérarchie des sons émis par la baleine pousse certains à parler de structuration linguistique, mais le sujet est toujours vivement débattu, en raison du manque de données in situ permettant une meilleure interprétation du langage des baleines. Les baleines à bosse ont un chant structuré, propre à chaque région du monde où elles se reproduisent. Par ailleurs, leur chant évolue à mesure que la baleine vieillit.

Auteur: Bossy Delphine

Info: http://www.futura-sciences.com

[ musique ] [ improvisation ]

Commenter

Commentaires: 0
Is added to chains