Welcome World

EXEMPLES DE RECHERCHES                       Catégories et Tags                        Autres titres pour cette application                              SITES AMIS

Bienvenue sur les Fils de la Pensée (FLP), base de données communautaire intelligente en constante expansion, qui regroupe plus de 18 000 auteurs et près de 70 000 extraits (fin 2018). Son indexation, alliée à un moteur de recherche puissant, apporte une grande ouverture pour la réflexion et les recherches. Recherches qui permettent de concilier efficacité et subjectivité, véritable originalité en ce domaine. Vous réaliserez aussi que la souplesse de cette machine est beaucoup due au fait que chaque extrait est étiqueté par voie humaine. Étiquetage usant deux niveaux de classification (catégories et tags). De fait, et c'est un important aspect de la chose, nous voilà dans un monde plus "Homme-Machine", que Machine-Homme.

Cette application créative collective fonctionne donc à base de flexibilité et sa plasticité provient de la relativité des mots et de leurs interprétations, sur fond de fantaisie et de désordre, à l’image du cerveau qui associe les mots ou les concepts. Ce dispositif ne conserve que les conventions d’une langue (le français) sans aucun objectif préalable, ce qui de fait procède d’un cassage des lignes qui touche au tâtonnement et au bricolage, donc à la création. Si possible, on le placera loin de toute cette infernale normalisation, amenée par l’alliance du consumérisme et de l’informatique, afin qu’il reste un outil de liberté et, dans une certaine mesure, de subversion, puisqu'aucune structure (Etat ou puissance privée) ne le chapeaute.

Ce logiciel recherche la qualité, non la quantité. L'humour aussi. Chaque extrait est compris par une pensée humaine de manière rapide et intuitive avant son étiquetage.

On le voit, il y a ici une tentative de capter du sens au-delà d’une qualité stylistique plus subjective (souvent littéraire), même si un extrait peut tout à fait être choisi pour cette raison. La quête réflexive du fond, quasi psychanalytique, devra rester l’a priori de la personne qui insère l’extrait et, très éventuellement, de celui du modérateur. (Que l'on peut contacter en cliquant sur l’onglet "Contact" en bas à droite de la page d’accueil. Ou utiliser la shoutbox pour un "appel" plus général.)

MODE LECTURE

Les premiers pas sur les Fils de la Pensée se feront certainement dans un cheminement de lecture, une lecture plaisir, attentive, qui aidera à se familiariser avec le fonctionnement du logiciel et découvrir l’étendue de ses fonctionnalités.

FLP et son MODE LECTURE sont pensés en accompagnement de la venue des nouvelles HABITUDES DU LIRE générées par l’énorme mutation numérique que nous vivons. Même si nous pensons que les livres ne mourront jamais, nous constatons cependant que les technologies digitales ont entraîné de nouvelles manières de lire. Pour simplifier : les individus ont des lectures plus courtes et lisent différemment, par exemple en utilisant Ctrl + F pour trouver un mot dans un grand texte, etc. La technologie devient peu à peu un soutien, un outil d’aide latérale à la lecture. Gageons que ce logiciel s’améliorera dans cette direction grâce aux suggestions des visiteurs.

Il y a donc, au-delà du recueil d'extraits, cette possibilité d'un "mode lecture", qui consiste à sélectionner des citations d’au moins 240 mots. On peut aussi classer les extraits par grandes tailles en inversant la recherche en bas à gauche dans la fonction tri (par défaut, les entrées sont classées par taille, de la plus petite à la plus grande). De multiples possibilités de parcours de lectures transversaux sont aussi possibles, souvent par l’exploration d’une idée-concept généralement balisée par quelques mots-clés. Vous en trouverez de nombreux exemples dans la partie dédiée à l’étiquetage.

Ainsi, plutôt qu’être tenu par la pensée d’un auteur qui vous mène où il veut à l’intérieur de son livre, vous avez loisir de vous promener sur des noyaux d’idées, frêles esquifs à multiples facettes, qui tournent et se retournent, offrant une navigation des plus hasardeuses. Vous voilà libre ! Lourd fardeau puisqu’il s’agit bien souvent alors de réfléchir, si on ne veut pas se laisser ballotter en tous sens et attraper le mal des forêts. Il s'agira beaucoup en fait de mesurer ses réflexions à celles des autres et par là même, de les préciser.

AUTRES POSSIBILITES D’UTILISATION

Au-delà du simple mode de lecture, différentes possibilités d’utilisation ont émergé depuis le début de la conception de cet outil : statistiques à partir de la base de données, aide à l’inspiration, assistance pour préciser une pensée ou pour prolonger une réflexion, usage en miroir psychanalytique (pratique réflexive), répertoire de modèles pour écrivain (personnages, décors, dialogues…), ressources pour l’enseignement du français, introduction ou incitation à la lecture, outil mémétique orientable vers la quête des spécificités idiomatiques des différentes langues (avec lang & specifi ou lang & intraduis), outil général de recherche, etc.

JEUX ET PASSE-TEMPS                    Consultables ici  

UN PETIT MOT SUR LE CONCEPTEUR DES FILS DE LA PENSEE

La personne à l’origine de cette base de données (BD) a fait sa carrière dans la musique improvisée, avec pour spécialité et principal défi son enseignement aux adolescents. Elle a trois grands enfants, habite dans la forêt et précise avoir toujours eu un fort intérêt pour ce qui est aux frontières (ovnis, extra-terrestres, paranormal…), reconnaissant aussi qu’à l’origine, dans ce qui fut au départ son grand livre personnel, elle a évidemment orienté la BD vers certains mots-domaines privilégiés (musique, dernières paroles, déclarations d’amour, justifications, extraterrestres, judaïsme…). BD issue d'un grand livre assez personnel qui se métamorphosa ensuite en "Dico des avocats" communautaire pour devenir actuellement  l'application collective FLP sur le site réfléchir.net.

(A paraître prochainement, une nouvelle science-fictionnelle qui éclairera sur la motivation des concepteurs des Fils de la pensée et dessinera l’objectif politique de l’application).

 

CREATION DE COMPTE

  1. CREATION DE PROFIL

Avant de pouvoir contribuer aux Fils de La Pensée, il est nécessaire que vous créiez votre compte via le lien "s'inscrire" en haut à droite de la homepage

Indiquez votre adresse e-mail, votre nom, votre prénom et votre mot de passe. Connectez-vous ensuite en cliquant la rubrique Login.

  1. MODIFICATION DE PROFIL

Une fois connecté, cliquez sur l’onglet « Profil », dans le formulaire « Profil utilisateur », vous pouvez modifier votre nom, votre prénom et votre adresse e-mail.

Dans le formulaire « Changez le mot de passe », vous pouvez modifier votre mot de passe.

 

FAIRE UNE RECHERCHE

Vous souhaitez partir à l’exploration du vaste monde FLP ? Rendez-vous sur la page d’accueil et utilisez la barre de recherche pour y inscrire les signifiants de votre quête. Cliquez sur le bouton bleu « Go » pour lancer votre recherche.

Le bouton « Reset » vous permet d’effacer votre recherche et de revenir sur la page d’accueil du site. Cette fonction est particulièrement utile après une recherche complexe.

Le bouton « Préférées » vous permet de consulter les citations les plus appréciées de l’ensemble des utilisateurs.

  1. FILTRES DE RECHERCHE

Vous trouverez en haut à gauche de la page d’accueil une zone vous permettant de définir les filtres de votre recherche. Par défaut, tous les filtres sont sélectionnés pour élargir au maximum votre recherche.

Vous pouvez choisir de restreindre votre recherche aux mots contenus dans un extrait (bouton « citation »), aux mots de catégorie, aux mots de tags, aux noms d’auteurs ou aux mots contenus dans les informations.

  1. RECHERCHE AVANCEE

En dessous de la zone où vous pouvez faire vos réglages de filtre se trouve un outil de « Recherche avancée ». Cliquez dessus pour dérouler le formulaire.

Cet outil vous permet de cibler très précisément votre recherche. Il complète ou remplace l’outil de recherche simple. Vous n’êtes pas obligé de remplir chaque ligne. Tout dépend des résultats vers lesquels vous souhaitez converger.

  1. DETAIL AUTEURS

En dessous de la fonctionnalité de recherche avancée, cliquez sur le lien « Détail auteurs » pour dérouler le formulaire de recherche.

Vous pouvez choisir de chercher un auteur en fonction de son nom, de son année de naissance ou de mort, de son sexe, de son époque culturelle (référez-vous aux instructions spécifiques que vous trouverez ici :

Si vous ne connaissez pas la date exacte de naissance ou de mort de l’auteur que vous recherchez, vous pouvez utiliser des points d’interrogation pour cibler un siècle en particulier.

Exemple : Si vous cherchez un auteur né au 19e siècle, indiquez 18?? dans la ligne « Années ». Cette fonctionnalité n’est pas permise avec des auteurs nés avant l’an Mil. Dans ce cas, il vaut mieux utiliser la ligne « Epoque et courant économique » pour cibler votre période de recherche d’auteur.

  1. PRESENTATION, TRI

En dessous la fonctionnalité précédente vous trouverez une fonctionnalité « Présentation, tri ». Cliquez dessus pour dérouler le formulaire.

Par défaut les extraits sont toujours présentés du plus court au plus long. (Tri par taille par défaut) Vous pouvez inverser l’ordre de lecture en cochant la case « Inverser ». Les extraits apparaîtront alors du plus long au plus court. C’est ce qu’on appelle le « mode lecture ».

Vous pouvez jouer sur la taille des extraits que vous souhaitez lire.

- Le « nombre maximum de mots » vous permettra d’éviter les extraits trop longs en restreignant le nombre de mots.

- Le « nombre minimum de mots » vous permettra de privilégier les extraits plus longs. C'est aussi ici un mode lecture

Vous pouvez modifier la présentation des résultats de votre recherche comme suit :

Vous pouvez décider d’inverser l’ordre de présentation pour ces deux exemples en cochant la case « Inverser », vous obtiendrez alors l’ordre alphabétique inverse.

FONCTIONNALITES DE RECHERCHE

Vous pouvez lancer une recherche avec plusieurs mots. Pour évaser encore davantage l’exploration, vous pouvez même couper ces mots pour les réduire à un préfixe ou à une partie essentielle de leur signification.   Exemples : musi histo rock …

Comme sur la plupart des moteurs de recherche, vous pouvez utiliser le signe « - » devant un mot pour que la recherche exclue la présence de ce terme.  Exemple : -proverbe

Vous pouvez également mettre une phrase entre guillemets afin de rechercher une chaîne de mots précise. Exemples : « moteur de recherche »

Cette possibilité s’applique également à la recherche d’un mot précis.  Exemple : En tapant « ange », vous éviterez les extraits contenant cette chaîne de lettres (mésange, louange, etc.).

Vous pouvez renforcer une recherche en utilisant deux synonymes proches que vous séparerez par un tiret isolé entre deux espaces. Vous canalisez ainsi l’exploration conceptuelle en la précisant.

Exemples : vengeance – représailles, justice – équité, helvète – suisse, mystère – énigme …

 

NUAGE DE CORRELATS

Une fois que vous avez lancé votre recherche et que les résultats se sont affichés sur votre page, vous pouvez cliquer sur la fonction « Nuage de corrélats » en dessous à gauche de la barre de recherche. Apparaissent alors des termes issus d’une pondération de la machine selon une procédure statistique complexe calculée sur les résultats de votre recherche. Celle-ci trie les mots de plus de 4 lettres contenus dans les extraits mais aussi dans les mots de catégorie et de tag. Le tout étant clarifié en dernière instance par une liste d’exclusions de termes, souvent des verbes ou adverbes, trops communs. Emerge alors ce nuage de termes souvent proches de ceux de la quête par synonymie, analogie ou autre. Ces mots flottants dans le vague, surgissant par émersion, pourront inspirer ou orienter le désir d’une quête plus approfondie, trouver à votre place ce mot que vous aviez sur le bout de la langue mais qui vous échappait, ou même déclencher la synchronicité épistémique de la sérendipité.

 

EXEMPLES DE RECHERCHES        Consultables ici :

RECHERCHE AVEC DES MOTS COMPOSES

Exemples indicatifs de binômes intéressants (mots ou débuts de mots) tels qu'ils ont émergé depuis le début de FLP : :

citation - béquille, mort - libération, femmes-par-femmes - amour, mort - omniprésente, musique - langage, moteur (motivation) - interdit (transgression), pouvoir – conservation, amour - temps, conclure (certitude) - impossible (illusion), mauvaise nouvelle - efficacité, parler - thérapie, son - image, survie - immoral, mathématiques - langage, lecture - effort, certitude - bêtise, perfection – exagérer, triade - progression, descendance - fierté, déclic - angoisse, huma - déris, descendance - méfiance, langage - figé, coïncid - dédu, séparation - libération, descendance - fierté, décor - sonore, naitre - souffr, écriture - égoïsme, simult - unicit, vocabulaire - unicité, singularité - divinité, immersion(absorbé) - réveil, langage - mimétisme, naissance(moi) - accident(aléatoire), vieillir - résignation, liberté - illusion, confort - abrutissement, couple - fidélité, subjectivité - historique, relaxation - réflexion, etc.

Exemples de trinômes idem :

chair-esprit - scien, mémo - select - myst, humain - animal - particulier, visionnaire - animosité - incompréhension, amour - courage - altruis, complex - vie - bouillonn, pouvoir - propag - manip, homme - animal - éthique, prévoyance - ordre - oppression, moi - question - introsp, ciném - littéra - transpos, mémo - histo - oubli, logicie - rang - class, natur - magi - émerveill, imagin - réfle - écri, classem - tri - logicie, mystère - nécess - désenchant, réalité - scien - math, etc.

Exemple de quadrinome : ego - moi - je - illus

 

QUELQUES REGLES INCONTOURNABLES POUR L’ETIQUETAGE DES EXTRAITS

Une règle essentielle de l’étiquetage des extraits consiste à ne reprendre aucun mot de la citation (et même aucun grand début de mot comme «émerg» par exemple) que vous souhaitez ajouter à la base de données pour l’utiliser comme catégorie ou comme tag.

Cet exercice demande un peu de temps et de réflexion mais il apporte un gain de subjectivité indéniable.

Pour étiqueter, quelques conseils généraux :

POURQUOI UN ETIQUETAGE SUR DEUX NIVEAUX ?

La catégorie et le tag n’ont pas le même niveau d’importance.

Le mot qui définit la catégorie est un mot-clé qui surplombe votre citation, sans jamais reprendre un mot du texte de l'extrait. Fermez les yeux et imaginez quel mot vous retiendrez pour définir ce morceau de texte de la manière la plus totalisante possible. En cas de panne d’inspiration, il peut être plus raisonnable de revenir vers une des grandes catégories préexistantes comme «humour» «femmes-hommes», etc. En usant de la fonction «nuage de corrélats» par exemple.

Les mots que vous proposerez comme tags permettent de préciser votre idée en utilisant des synonymes des mots les plus importants de votre extrait, des idées plus diffuses que vous lui associez, des sentiments que sa lecture vous inspire, et bien d’autres associations d’idées encore dont vous êtes le seul maître et juge. oui

Tandis que la catégorie entretient plutôt une relation verticale avec votre citation, les tags se trouvent plus dans une relation horizontale avec elle. Cet étiquetage à deux niveaux traduit la volonté d’instiller une petite dose de hiérarchie verticale, ce qui pousse nécessairement à la réflexion pour tenter de déterminer le tag le plus important (celui qui définira la catégorie de la citation).

Les mots utilisés pour l’étiquetage n’utilisent jamais de majuscule (exception faite pour le tag/catégorie Eternel - symbole des symboles dans la pensée Jungienne (Petit clin d’oeil vers une pensée source importante du logiciel) et aussi les noms de famille, ou mots allemands.

ASTUCES POUR DEFINIR UN MOT DE CATEGORIE

Si vous ne parvenez pas à trouver un mot original pour définir la catégorie de votre citation, vous pouvez recourir à une catégorie plus générale et déjà bien balisée (humour, malveillance, poésie…). Il sera toujours possible de cibler plus précisément l’extrait par l’usage des tags qui suivent.

Pensez également à des synonymes proches des principaux termes utilisés dans votre citation. Vous pouvez aussi conjuguer deux ou trois mots clés en vous aidant de cet outil ou en faisant une recherche internet.

Pour vérifier la pertinence de votre choix d’étiquetage, une bonne manière consiste à tester votre tag à l’envers, en faisant plusieurs recherches avec les différents mots de catégorie ou de tag que vous envisagez. De la sorte, on perd un peu de subjectivité puisqu'on mettra ainsi l’extrait dans un rayonnage virtuel (pensées parentes, antagonistes, sur un ou plusieurs concepts…). On pourra heureusement affiner plus avant le sens d'une pensée en créant une chaîne !

N'hésitez pas non plus à explorer le logiciel pour insérer un extrait de façon à ce qu’il soit le plus pertinent possible dans un certain courant de pensée. Par exemple, vous pouvez taper ensemble deux tags que vous pensez utiliser (ou même en utilisant seulement les débuts de ces mots afin de ratisser plus large) et comparer votre réflexion avec les résultats ainsi obtenus. N’hésitez pas à varier avec d’autres tags synonymes ou corrélats possibles.

Si malgré ces pistes et tous vos efforts vous ne parvenez pas à être satisfait de vos tags, il suffira souvent de laisser l'extrait de côté. Le temps est une grande aide, il apporte de la fraîcheur.

 

MOTS-CONCEPTS   utiles pour l'étiquetage

Les mots-concepts sont des mots combinés. Certains d’entre eux n’existent que sur le logiciel. Il peut s’agir d’un mot composé, d’usage usuel ou créé pour les besoins de l’indexation. Par souci d’ergonomie et de fonctionnalité informatique, les concepteurs du logiciel (mais aussi l’utilisateur) privilégient l’utilisation du tiret entre les termes afin de définir une chaîne de caractères précise.

LEXIQUE EXPLICATIF DE CERTAINS DE CES TAGS ET MOTS-CONCEPTS

Ci-dessous sont présentées deux listes de certains tags, mots-concepts ou catégories tels que pensés par les étiqueteurs. Cela permet de se mettre d’accord sur la signification de mots pouvant être ambigus et voués à une vaste dispersion de sens. On vise moins ici à obliger le lecteur à se soumettre à des règles qu’à lui fournir une aide à la classification en soulignant l’ambiguïté de certains termes et en clarifiant leur utilisation principale et recommandée.

Mot-concept-tag

           Explication

action-réaction 

Représente le processus qui conduit d’une action à une réaction.

art-de-vivre 

Pour les extraits qui évoquent une manière de faire de sa vie un art.

beaux-arts 

Esthétique, consensus social sur la  valeur artistique.

bien-être 

 Evoque la notion de confort.

causes-effets 

Pour représenter un processus conséquentialiste.

contre-râteau 

 Répartie, réplique à quelqu’un qui a essayé de te casser.

dialogue-web 

Pour désigner les échanges verbaux en ligne, sur un chat, un forum  ou un dialogue online.

fin-de-vie 

Représente les situations d’agonie, d’extrême vieillesse.

fond-forme

Evoque l’éternel débat entre le fond et la forme. A ne pas confondre avec "chair-esprit" ou "théorie-pratique".

gauche-droite

Se réfère au clivage politique.

homme-animal

Représente ces interactions là.

homme-machine

Evoque la voie possible de machinisation de l’homme.

Inné-acquis

Désigne des phénomènes évolutionnels où l’acquis d’une forme devient  l’innée d’une autre.

laisser-faire

 Représente une attitude de désinvolture face aux événements.

méta-moteur

Figure l’émergence de lois des grands ensembles.

métaphores-comparaisons-etc.

 Désigne les figures de style de l’extrait.

moment-clé

Représente un déclic, un retournement de l’angle de vision de la situation voire l'amorce de quelque chose

noir-et-blanc

Utile pour les extraits en relation avec le monde du cinéma ou de la photo.

non-voyant

Utilisé pour désigner les aveugles Aveugle étant trop utilisé dans  d'autres  contextes.

sens-de-la-vie

Pour les grandes quêtes métaphysiques… ou de simples phrases efficaces sur la vie

se-faire-respecter

Destiné à ceux qui n’ont plus envie de se laisser marcher sur les pieds.

théorie-pratique

Désigne l’éternelle opposition entre la théorie et la pratique dans les expériences de la vie.

texte-image

Utile pour les extraits s'essayant à décrire une image précise.

animal            domestique

 Se rapporte en général aux chiens ou aux chats.

amorce

 Désigne une idée de déclic, de moment-clé initié par un détail.

entame

 Spécifie qu’il s’agit du début d’un texte ou d’une histoire.

exister 

Désigne l’idée d’être considéré, de compter aux yeux des autres.

extrémités 

Exprime ensemble les extrémités de la vie (jeunesse, vieillesse).

fraîcheur

 Concerne : 1) qualité de ce qui est spontané, pur et jeune. 2) ce qui  donne une sensation de froid. Précisément dans cet ordre d'importance

graphisme 

Précise une inventivité visuelle de l’usage des lettres et des mots.

historique 

Peut signifier : ancien ; pivot historique ; recul historique.

impressionner 

 Projette une représentation, souvent verbale, qui influence la  personne réceptrice.

intraduisible

 Désigne les mots étrangers qui, en peu de lettres, évoquent une idée  qui demande plusieurs termes en français.

limitation

  Constate une restriction, une part d’impuissance.

littérature

 Indique : un extrait en lien avec la littérature, son histoire, etc. ; extrait  possédant une qualité littéraire selon le tagueur.

miroir

 Équivalent souvent à la réflexivité.

murphy, murphique

Se réfère à la loi de l’emmerdement maximum.

naturel

Souvent proche du zen 

nord-sud

Fait référence à la notion géopolitique coloniale des 19 et 20e  siècles d’une domination de l’occident (nord) sur les autres (sud).

ouverture

Implique l’ouverture d’esprit au sens large.

personnage

Décrit une individualité, en général humaine.

présence

Combine les notions d’attention, de vigilance, d’intelligence, de recul. Notion plutôt zen.

projection

Notion psychanalytique qui désigne le report de ses propres contenus inconscients sur un objet (animé ou non) extérieur.

quête

Correspond souvent à une forme de demande mystique, religieuse.

renaissance

Utilisé le plus souvent possible pour désigner la période des 15e et 16e siècles. Pour les autres occurrences, on usera plus volontiers de «renouveau» ou «résurrection».

rumination

Exprime souvent une gamberge imaginative et revancharde.

souffle

Utilisé le plus fréquemment pour marquer une notion d'endurance et d’assiduité.

source

Implique l'idée d’origine et de mystère.

spiritualité

Doit aussi coïncider, dans l’idéal, avec la notion de profondeur.

triade

Indique que l’extrait est subdivisé, d'une manière ou d'une autre, en  trois parties.

voir

Désigne une compréhension au sens intuitif, un rassemblement des intrications, une vision de leurs interactions. Se rapproche de la superconscience.

 

Plus sur L’ETIQUETAGE SUR LES FILS DE LA PENSEE       Consultable ici :

METAPHYSIQUE DE L’ETIQUETAGE           Consultable ici :

 

CREATION-INSERTION DE CITATION

Lorsqu’une formule, une phrase ou tout autre extrait de langage même informel fait mouche en vous, vous voilà face à un potentiel candidat à l’insertion dans la base de données des Fils de La Pensée.

Réflexivité = Sincérité.

Il faut ensuite un peu de rigueur avec les trois règles de base incontournables énumérées ci-dessous.

  1. VERIFICATION DE L’EXCLUSIVITE DE VOTRE CITATION

Vérifiez que la formule que vous souhaitez insérer n’est pas déjà indexée dans la base de données en utilisant le moteur de recherche.

Si la formule est déjà présente, vérifiez que son auteur n’est pas antérieur à celui à qui la formule est attribuée sur le site.

[Exemple : l’expression « Car tel est notre plaisir » est souvent attribuée à Louis XIV qui l’a en faite reprise de Louis XI. ]

Dans ce cas, si votre formule est attribuée à un auteur plus ancien que celui qui est déjà présent dans la base de données pour cette citation, elle prendra la place du précédent. Une petite note dans la rubrique « Info » permettra de préciser, par exemple que « cet extrait est souvent attribué à… » Contactez un modérateur pour discuter de la question. [comment faire ?] au bas de la home page… ou via la shoutbox… on va affiner ça [ok je te laisse préciser ce point alors] Il faut voir comment ça va se passer avec la shoutbox dès qu'elle sera « on »

  1. VERIFICATION DE LA PRESENCE DE L’AUTEUR DANS LA BASE DE DONNEES DES AUTEURS

Vérifiez que l’auteur de votre citation est déjà présent dans la base de données des auteurs. Cliquez sur l’onglet « Auteurs » (http://xn--rflchir-byac.net/authors-list ) au sommet de la page. Les auteurs sont classés par ordre alphabétique.

Si l’auteur n’est pas présent dans la base de données, munissez-vous des ressources nécessaires pour connaître son activité professionnelle, son lieu de naissance et/ou de vie, sa date de naissance et sa date de mort, le cas échéant. Ces informations vous seront utiles pour l’étape suivante.

Si l’auteur est déjà présent dans la base de données, vous pouvez passer directement à l’étape suivante.

  1. REMPLIR LE FORMULAIRE D’AJOUT DE CITATION

Oh la belle page !

 

REMPLIR LA LIGNE « CATEGORIE »

Reportez-vous au mode d’emploi concernant l’étiquetage des citations pour apprendre comment taguer efficacement votre extrait.

Le plus important de vos tags constitue votre catégorie. Entrez-le sur cette ligne. Attention, ce mot ne doit pas figurer dans votre citation.

REMPLIR LA LIGNE « CITATION »

Cette étape ne devrait pas trop vous poser de problèmes puisque vous avez déjà votre citation.

Recopiez votre citation dans cet encart sans mettre de guillemets.

REMPLIR LA LIGNE « INFO »

Vous avez envie d’ajouter une précision à votre citation ? De l’éclaircir, d’y mettre votre grain à moudre, de préciser dans quel ouvrage vous l’avez trouvé, ou que sais-je encore ? Profitez de cet espace de liberté pour élargir l’horizon de votre citation.

REMPLIR LA LIGNE « TAG »

Une fois que vous avez tapé votre tag, cliquez en-dehors du champ pour le valider. Il apparaîtra dans un cadre bleu. Vous pouvez alors réitérer le processus pour ajouter d’autres tags.

Rappelez-vous que les mots qui définissent vos tags ne doivent pas être présents dans la citation.

REMPLIR LA LIGNE « AUTEUR »

Si votre auteur est déjà présent dans la base de données, tapez les premières lettres de son nom de famille dans le champ. Il apparaîtra alors dans les suggestions du menu déroulant. Sélectionnez-le et toutes les informations relatives à cet auteur se rempliront automatiquement dans les champs suivants.

Si l’auteur de votre citation n’est pas encore enregistré dans la base de données de la machine, il va falloir vous retrousser les manches ! Munissez-vous de quelques sources d’informations fiables et lancez-vous.

Entrez le nom et le prénom de votre auteur.

REMPLIR LA LIGNE « SEXE »

Si l’auteur de votre citation est un homme, entrez « H ».

Si l’auteure de votre citation est une femme, entrez « F ».

REMPLIR LA LIGNE « PROFESSION ET PRECISIONS »

Indiquez la profession principale ou les professions successives ou simultanées exercées par l’auteur de la citation.

REMPLIR LA LIGNE « CONTINENT-PAYS »

Indiquez le nom du pays ou du continent sur lequel l’auteur de votre formule a passé la plus grande partie de sa vie.

REMPLIR LA LIGNE « EPOQUE-COURANT RELIGIEUX »

Nous avons établi un consensus pour définir les époques et les courants religieux dominants de l’histoire de notre humanité. Référez-vous à la liste ci-dessous pour situer le paradigme dominant sous lequel a vécu l’auteur de votre citation :

 

Nom

Epoque

Continent-Pays

Courant religieux

Imhotep

2800 av. J.-C.

Afrique-Egypte

Egypte ancienne

Gilgamesh

2700 av. J.-C.

Proche et Moyen-Orient

Sumer ancien ou biblique

Moïse

1300 av. J.-C.

Afrique – Egypte - Israël

Judaïsme ancien

Yi-King

900 av. J.-C.

Asie - Chine

Chine ancienne - Tao

Homère

880 av. J.-C.

Europe - Grèce

Grèce antique

Bouddha

490 av. J.-C.

Asie - Inde

Inde antique – Bouddhisme

Appius Claudius Caecus

312 – 278 av. J.-C.

Europe - Italie

Empire romain

Vishnu Sarma

200 av. J.-C.

Asie - Inde

Hindouisme

Rémi l’évêque

400 environ

Europe - France

Antiquité

Roi Arthur

450-500 environ

Europe - Angleterre

Haut Moyen Âge

Muhammad le Prophète

570-632

Asie – Moyen Orient

Islam ancien

Anangavajra

680-7 ??

Asie - Inde

Bouddhisme ancien

Fleury Hugues de Sainte-Marie

105 ? – 112 ?

Europe - France

Moyen Âge

Shao Yong

1012-1077

Asie - Chine

Moyen Âge - Néoconfucianisme

Nasrudin Mulla Nasreddin

12 ?? - ?

Europe - Turquie

Moyen Âge – Islam

Carrión Sem Tob

1290 - 1369

Europe - Espagne

Moyen Âge - Judaïsme

Copernic Nicolas

1473 - 1543

Europe - Pologne

Renaissance

Van Swieten Gerard

1700 - 1772

 Europe - Hollande - Autriche

Pré-industriel

Ibsen Henrik

1828-1906

Europe - Norvège

Industriel

Steinbeck John

1902 - 1968

Amérique du nord - USA

Récent et libéralisme économique

Il y a parfois des variantes pour cette dernière rubrique. Si l'auteur est des USA on le mettra sous récent et libéralisme économique dès 1900, dans des pays plus "lointains" on mettra parfois industriel jusque vers 1920.

 

Etant donné le peu de recul dont nous disposons pour juger de la qualification qui désignerait le mieux notre époque, les extraits ou auteurs plus récents ne se voient pas assignés d’époque ou de courant religieux. Laissons l’avenir en juger plus raisonnablement que nous ! 

REMPLIR LA LIGNE "ANNEES"

Indiquez l’année de naissance et, le cas échéant, l’année de mort de l’auteur de votre citation. Séparez les deux dates par un tiret.

En cas de doute concernant l’année précise de naissance ou de mort, remplacez les chiffres incertains par des points d’interrogation.

  1. INSERER UN LIEN http DANS UNE CITATION

Exemple de lien http dans une citation : Attention à bien respecter la syntaxe des espaces et balises

La [a http://xn--rflchir-byac.net/instruction]mot-liaison[/a]

       adresse du lien mot-lien                     mot surligné

 


CREATION DE CHAINE

  1. LES POSSIBILITES OFFERTES PAR LA CREATION D’UNE CHAINE

Le fan crocheur, une fois les simples papillonnages effectués au travers des promenades parmi les extraits, ballades et lectures amusantes, tâtonnantes et aléatoires, délassement certes sympathique mais au but incertain, pourra s’essayer à la réflexion en entamant un nouveau parcours de créateur liseur.

La création de chaîne relève de la décision de meubler ou de clarifier sa pensée. Elle permet de faire tenir dans un tiroir aux extensions infinies une ribambelle de citations qui se répondent, se complètent, se contredisent ou se font écho autour d’un thème choisi par le créateur. Jetez un œil aux différentes chaînes existantes pour vous faire une idée de ce qu’il est possible de créer. Il est même recommandé de consulter cette liste avant de créer une nouvelle chaîne pour éviter la redondance. [il faudra penser à un moyen facile de visualiser ces chaînes quand celles-ci commenceront à être nombreuses > un moteur de recherche intra-chaîne ?] vais voir ça [ok tiens-moi au courant] voui, ça prendra peut-être un peu de temps

Une chaîne ne traite pas forcément d’un thème objectif et extérieur appréhendable uniquement par l’intellect. Elle peut avoir un thème très subjectif qui implique par exemple la perception d’une émotion ou le sentiment que cela peut faire de vivre quelque chose de particulier.

Souhaitez-vous devenir un liseur-créateur avec un rôle pédagogique  ? Vous vous mettrez alors en devoir de compiler une suite d’extraits selon une logique particulière (une chaîne de lecture progressive sur un sujet donné, un parcours guidé à travers les lianes conceptuelles d’une certaine branche du savoir, une sorte de livre destiné à l’édification d’une personne ou d’un groupe de personnes…).

Exemple : La chaîne de lecture intitulée « Evolution de la lecture » offre un panorama chronologique des différentes pratiques de la lecture de l’ère préhistorique à l’ère virtuelle. Elle se consulte comme une forme de liste puisque l’enchaînement des citations à l’intérieur de la chaîne suit une logique linéaire.

Souhaitez-vous devenir un liseur-chercheur ? L’outil de chaîne de lecture peut vous permettre d’établir des connexions fructueuses entre des disciplines qui peuvent sembler éloignées les unes des autres. Les citations que vous ferez entrer dans cette chaîne établiront, au fil des occurrences, des parallèles de plus en plus nombreux, matière à réflexion ciblée qui étendra ses axones de plus en plus loin dans la matière grise de la pensée. Les notes et commentaires qui agrémentent chaque citation deviennent ici presque nécessaires lorsqu’il s’agit de renforcer les contours d’un extrait de pensée qui peuvent sembler hésitants dans l’ensemble d’une chaîne vouée à devenir de plus en plus vaste.

Exemple : La chaîne « Mathématiques et langage ».

Tout ceci n’est pas sans rappeler un outil comme le Memex sauf qu’ici, il n’y a pas d’images, de graphismes ni de sons. Ces derniers pourraient être aisément atteints via la fonction d’hypertexte mais ce n’est pas le but de cet outil car nous voudrions privilégier le langage, c’est-à-dire l’imaginaire. [en lacanienne emmerdeuse, je ne peux que tiquer sur l’emploi du mot imaginaire quand on a affaire au monde décrit par le langage…] Je le pense au sens de Pierre Villey. Je peux aussi faire mon chieur…:p [je ne connais pas alors bon… on va devoir s’en arrêter là :D] Peut-être pas, va voir dans FLP, il était un non-voyant théoricien-chercheur. Matière à formuler un consensus ?

  1. CONSULTER LES CHAÎNES PARTAGEES

A partir de votre tableau de bord, cliquez sur l’onglet « Chaînes partagées »  pour accéder à la liste regroupant l’ensemble des chaînes créées par les utilisateurs du logiciel.

  1. COMMENT CREER UNE CHAÎNE

A partir du tableau de bord « Chaînes », cliquez sur le bouton « Chaîne nouvelle » pour créer une nouvelle chaîne.

Entrez le nom de votre chaîne dans le formulaire qui s’affiche. Cliquez sur le bouton vert « Submit » pour confirmer votre création de chaîne.



La page qui s’affiche à présent constitue un tableau de bord qui regroupe toutes les chaînes que vous avez créées.

Par défaut, la chaîne que vous avez créée est privée, c’est-à-dire que les autres utilisateurs ne pourront pas la voir, ce qui vous laisse le temps de la remplir et de l’agencer comme vous le souhaitez. Dès que votre chaîne est prête à devenir publique, cliquez sur la fonction « Make publick » dans la colonne « Quote chain sharing ».

COMMENT CONSULTER LES PARAMETRES D’UNE CHAÎNE ?

A partir du tableau de bord « Chaînes », cliquez sur le bouton « Mes chaînes » pour consulter leurs paramètres.

La colonne « Nom de la chaîne » vous donne les informations suivantes : Nom de la chaîne (Créateur de la chaîne).

La colonne « Etabli » vous permet de connaître la date de création de la chaîne.

La colonne « Quote chain sharing » vous permet de modifier la confidentialité de votre chaîne (make private/make public) et sa partageabilité (make collective/make personnally).

Vous pouvez savoir combien de citations sont contenues dans la chaîne en consultant la colonne « Nombre de citations ».

La dernière colonne vous permet de modifier le nom de votre chaîne ou de la supprimer.

Par défaut, la chaîne que vous avez créée est privée, c’est-à-dire que les autres utilisateurs ne pourront pas la voir, ce qui vous laisse le temps de la remplir et de l’agencer comme vous le souhaitez. Dès que votre chaîne est prête à devenir publique, cliquez sur la fonction « Make publick » dans la colonne « Quote chain sharing ».

A partir de ce tableau de bord, vous pouvez également consulter vos « Chaînes préférées » [indiquer sur quel critère elles se définissent comme préférées], les « Chaînes publiques » et les « Chaînes partagées ».

COMMENT AJOUTER UNE CITATION A UNE CHAÎNE ?

Créez la citation que vous souhaitez ajouter à votre chaîne ou retrouvez-la en utilisant le moteur de recherche ouvert sur un autre onglet. Si vous venez de créer une nouvelle citation, vous devez attendre qu’elle soit acceptée avant de pouvoir l’ajouter à votre chaîne.

En bas du cadre qui entoure le texte, vous avez la possibilité d’ajouter une citation à une chaîne collective (« Mettre dans la chaîne partagée » ou à une de vos chaînes privées (« Mettre dans ma chaîne »). N’oubliez pas de cliquer sur le bouton « Ajouter » pour que votre mouvement soit enregistré !

Vous pouvez modifier le nom de votre chaîne en cliquant sur :

Vous pouvez supprimer votre chaîne en cliquant sur :

  1. COMMENT AJOUTER UNE CITATION A UNE CHAÎNE ?

Créez la citation que vous souhaitez ajouter à votre chaîne ou retrouvez-la en utilisant le moteur de recherche ouvert sur un autre onglet. Si vous venez de créer une nouvelle citation, vous devez attendre qu’elle soit acceptée avant de pouvoir l’ajouter à votre chaîne.

En haut à droite du cadre qui entoure le texte, cliquez sur le menu déroulant « Mettre dans la chaîne » :

Sélectionnez la chaîne de votre choix et cliquez sur le bouton bleu « Ajouter » qui se situe à droite du menu déroulant.

Vous pouvez ensuite déplacer la citation à l'intérieur de la chaine en utilisant les flèches latérales à droite

A partir de votre tableau de bord, cliquez sur l’onglet « Chaînes »  pour accéder à la liste regroupant l’ensemble des chaînes créées par les utilisateurs du logiciel.

AJOUTER UNE CITATION A UNE CHAÎNE COLLECTIVE

En bas du cadre qui entoure le texte, vous avez la possibilité d’ajouter une citation à une chaîne collective (« Mettre dans la chaîne partagée » ou à une de vos chaînes privées (« Mettre dans ma chaîne »). N’oubliez pas de cliquer sur le bouton « Ajouter » pour que votre mouvement soit enregistré !

 

CHAT

Envie de papoter avec les fils et les filles de la pensée ? (ouh le jeu de mot !) Rejoignez le chat pour taper le brin de causette avec votre fratrie virtuelle [insérer le lien ici].

C’est pas comme la place du village, mais ça permet de faire connaissance aussi facilement.

  1. CHOISIR SON NOM D’UTILISATEUR

La première fois que vous entrerez sur le chat, une fenêtre rouge s’affichera en bas de la page de discussion :

Inscrivez votre nom d’utilisateur dans cette barre et appuyez sur la touche « Entrée » de votre clavier pour valider.

  1. CHATTER

Ecrivez ce que vous avez à dire dans la barre blanche en bas de la fenêtre de conversation « Enter your text here ». Appuyez sur la touche « Entrée » de votre clavier pour valider votre message. Il s’affichera dans la fenêtre de chat à la suite des autres messages.

  1. QUI EST EN LIGNE ?

Vous pouvez voir qui est sur la place du village en cliquant sur le menu déroulant « user online » en dessus de la fenêtre de chat :

 

                                                                                                   **********

 

Dans ce genre de classification littéraire numérique, l'étiqueteur se situe en quelque sorte au troisième niveau, juste derrière l'éditeur, qui a lui indexé (titre des ouvrages et des chapitres) des corps de textes beaucoup plus larges.

                                                                                                   *********

METHODE DE BASE POUR L'ETIQUETAGE  de la BD des fils de la pensée               

Lorsqu'une formule, une phrase ou tout autre extrait de langage vous frappe, "fait mouche en vous", vous voilà face à un potentiel candidat à l'insertion dans cette base de données.     Réflexivité = sincérité.

Il faut ensuite un peu de rigueur. Avec ces incontournables trois règles de base.

A)   Vérifier le bout de texte en question n'est pas déjà indexé dans la base de données, s'il y est déjà, vérifier si celui que vous avez vu/lu/trouvé ne lui est pas antérieur, ce qui, si c'est possible, se fera neuf fois sur dix en comparant les dates de vie des auteurs. Si le votre est plus ancien, il prendra la place du précédent, avec parfois une petite note dans les infos pour préciser, par exemple, "extrait souvent attribué à..."  Ceci est à voir avec un des modérateurs.

B) Vérifier si l'auteur est déjà dans la base de donnée des auteurs. Si tel n'est pas le cas, l'y mettre, avec le plus de paramètres demandés, cad dire souvent en googlant. S'il y est déjà ne mettre que Nom et Prénom, dans cet ordre. Instructions pour l'époque et le courant religieux.

C)  Le tag, ou la catégorie, n’apparaîssent jamais dans la citation (si c'est le cas dans la BD merci de le signaler, il s'agit 99 x sur 100 d'une erreur).

      En cas de difficulté pour trouver un terme "catégorie" ou un terme "tag" voici trois voies pour s'en sortir :

1) Utiliser le ou les synonyme le plus proche.  

2) Conjuger deux ou trois termes/tags, éventuellement en s'aidant de ceci  ou tout autre ressource sur le net :  ici aussi en googlant.

3) En utilisant les deux termes (ou plus) qui vous semblent les plus pertinents pour "taguer" ou mieux pour préciser l'étiquetage de l'extrait. Souvent en faisant une recherche sur le logiciel avec ces termes et/ou leurs variantes/synonymes.

Si malgré ces pistes et tous vos efforts vous n'y parvenez pas, n'êtes pas satisfaits, il suffira souvent  alors de laisser l'extrait de côté. Le temps est une grande aide, il apporte de la fraicheur.  

 

ATTENTION !  Après le mot clef pour CATEGORIE, les mots clefs suivants sont de simples tags non hiérarchisés. Ne pas les mettre sous "Thought Info" dans la boite de dialogue. "Thought Info" est utilisés pour les précisions, sur l'ouvrage, la situation, ou autre.

Remarques

A) Il est bien sûr important de lire et de comprendre le « Mode d’emploi » jusqu'à "combinaisons".

B) Ce logiciel recherche la qualité, non la quantité. Chaque extrait est compris par une pensée humaine, de manière rapide et intuitive avant l'étiquetage

C) Ne jamais hésiter à EXPLORER LE LOGICIEL comme aide, afin d’insérer un extrait de manière à ce qu’il soit lié d’une façon ou d’une autre à un  courant de pensée. Par exemple en tapant ensemble 2 "tags" que vous pensez utiliser (ou même en utilisant seulement les débuts de ces mots pour ratisser plus large). En comparant votre réflexion avec ce qui sort de la machine. Sans hésiter à varier avec d’autres tags synonymes ou corrélat possibles,  avec les tailles… ou tout ce qui vous viendra à l’esprit via Internet.

D) Avec ce logiciel il y a une tentative de capter du sens, au-delà d'une qualité stylistique plus subjective même si un extrait peut tout à fait être choisi pour cette raison, (souvent sous "littéraire"). La quête réflexive du fond, quasi psychanalitique, devra rester l'à priori de la personne qui insère l'extrait, très éventuellement celui du modérateur.

E)  ATTENTION à ne pas étiqueter avec un mot (ou même un grand début de mot, comme « émerg ») qui est déjà dans la citation.

En tenant compte des règles et de ces conseils, allié à l’exigence de décider d'une CATEGORIE c’est-à-dire un tag pré éminent, on apprendra petit à petit à passer par les étapes A  B  et  C... Ce qui aidera à comprendre la philosophie du logiciel... Et à réfléchir.... Très souvent d'une manière différente à ses habitudes puisque cette application n'est qu'une autre manière de casser les lignes des routines du langage, c'est à dire de la pensée.

 

Conseil généraux :

-  Prendre le temps...  

-  Ne jamais vouloir conclure

-  Attention à la redondance. "bonté" "bienveillance" "bienfaisance" "gentillesse" tous additionnés pour un extrait court ne servent à rien. Dans l'autre sens aussi, si on oublie d'user d'au-moins deux synonymes de ce genre pour focaliser le sens d'une citation qui en a besoin. 

-  Chaque formateur pourra développer ses propres méthodes didactiques, pour autant que les règles du mode d’emploi et les conseils ci-dessous soient respectés. 

 

* Modèle principal du logiciel, puisque celui-ci est destiné à être copié par qui veut, qui pourra ensuite se l'accaparer et modifier comme il l'entend la base de données et ses liens internes pour en faire "sa chose".

                                                                          **********

Tech :  Lien http dans citation   =  La [a http://xn--rflchir-byac.net/instruction]mot-liaison[/a]   

 

Ce site web est publié par Mg and friends sous license créative commons   CC-BY-NC-SA 3.0
Utilisation et adaptation autorisée sous conditions.