femmes-par-hommes

Jeune homme, qui voulez être un grand poète, gardez-vous du paradoxe en amour ; laissez les écoliers ivres de leur première pipe chanter à tue-tête les louanges de la femme grasse ; abandonnez ces mensonges aux néophytes de l'école pseudo-romantique. Si la femme grasse est parfois un charmant caprice, la femme maigre est un puits de voluptés ténébreuses !

Auteur: Allais Alphonse

Info: Deux et deux font cinq, 1895, p.548

[ sensuelles ] [ comparées ] [ efflanquées ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments