déclaration d'amour

Toi qui fus de ma chair la conscience sensible
Toi que j'aime à jamais toi qui m'as inventé
Tu ne supportais pas l'oppression ni l'injure
Tu chantais en rêvant le bonheur sur la terre
Tu rêvais d'être libre et je te continue.

Auteur: Eluard Paul

Info: Capitale de la douleur. Répétitions. Mourir de ne pas mourir. Les Petits Justes.

[ deuil ] [ poésie ] [ hommage ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments