vieillir

Quand j'étais jeune, l'odeur d'une femme suffisait à me stimuler ; il est évident que, maintenant, seules les plus suaves, les plus jeunes, les plus fraîches ont ce pouvoir. Un de ces jours, il me faudra des petits garçons.

Auteur: Coetzee J. M.

Info: En attendant les barbares

[ obsédé ] [ perversion ] [ sexe ] [ pédophilie ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments

Laisser un commentaire