montagne

Le Potala reposait majestueusement sur le rocher escarpé, avec sa longue façade blanche qui tranchait sur la pierre sombre, sa tour rougeâtre dressée telle un donjon et ses étroites fenêtres regardant la ville qui se réveillait. Un palais qui évoquait un phare, une forteresse vigilante et protectrice, s'élevant au-dessus des brumes pour guider l'esprit du Tibet. Des drapeaux ornés de prières claquaient dans le vent.

Auteur: Rodrigues dos Santos José

Info: La formule de Dieu

[ bouddhisme ] [ Asie ] [ palais ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments