rationalisme

Le temps est tout, l'homme n'est plus rien ; il est tout au plus la carcasse du temps. Il n'y est plus question de la qualité. La quantité seule décide de tout : heure par heure, journée par journée. Le temps perd ainsi son caractère qualitatif, changeant, fluide : il se fige en un continuum exactement délimité, quantitativement mesurable, en un espace.

Auteur: Lukàcs Georg

Info: Histoire et conscience de classe

[ consumérisme ] [ cartésianisme ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments